La technologie OpenRoaming de Cisco confiée à la Wireless Broadband Alliance

le 26/03/2020, par Michael Conney, Network World (adapté par Jean Elyan), Réseaux, 742 mots

L'équipementier Cisco transfère le développement de sa technologie OpenRoaming et la responsabilité de sa promotion au consortium Wireless Broadband Alliance créé pour promouvoir l'interopérabilité entre opérateurs de l'industrie WiFi.

La technologie OpenRoaming de Cisco confiée à la Wireless Broadband Alliance

La Wireless Broadband Alliance (WBA) supervisera désormais le développement et la promotion de la technologie OpenRoaming de Cisco, laquelle permet aux appareils de passer du WiFi aux réseaux cellulaires, LTE notamment, sans interruption de service. L'OpenRoaming est basé sur la norme Passpoint (HotSpot 2.0), elle-même basée sur la norme IEEE 802.11u pour la connectivité d'interconnexion. Cisco espère que l'action de la WBA suscitera une large adoption de l'OpenRoaming par les nouveaux clients et les clients existants des réseaux WiFi, les fournisseurs d'identité et les fournisseurs de services.

La WBA, qui compte près de 100 membres, regroupe des acteurs très divers du secteur, dont AT&T, Boingo, Broadcom, Cisco, Comcast, Intel, Facebook, Google, HPE Aruba et d'autres. L'alliance a pris un certain nombre d'initiatives, notamment sur la meilleure façon de faire converger et de développer les normes WiFi 6 et 5G au rythme de l'évolution de ces technologies. La détection WiFi, qui permet la détection de mouvement, la reconnaissance des gestes et la mesure biométrique en utilisant les signaux WiFi existants et l'informatique edge mobile, fait partie des initiatives en cours.

Des soutiens de poids

Selon Cisco, « l'adoption de l'OpenRoaming permet à des utilisateurs de bénéficier d'un accès transparent aux réseaux sans fil participants dans le monde entier à partir d'un système Samsung ID, d'une carte SIM mobile ou de son fournisseur de cloud ». L'OpenRoaming réunit aussi des fournisseurs d'identité de confiance, si bien que les utilisateurs peuvent rejoindre automatiquement tout réseau géré par un membre du consortium OpenRoaming. Des fournisseurs de services, des fabricants d'appareils, des fournisseurs d'identités dans le cloud ou même des membres de confiance font parti de ce panel. Boingo Wireless, GlobalReach Technology, Intel, Korea Telekom et d'autres ont promis de soutenir l'OpenRoaming.

« L'industrie et nos clients, entreprises comme fournisseurs de services, sont très intéressés par une intégration automatisée et sécurisée dans plusieurs secteurs verticaux », a écrit Matt MacPherson, directeur technique de Cisco Wireless, dans un blog annonçant le transfert. L'écosystème mondial de la WBA peut intégrer l'OpenRoaming dans ses technologies, quel que soit le fournisseur d'équipement. Selon lui, l'OpenRoaming permet une itinérance transparente et sécurisée qui peut améliorer le service WiFi en général. « À mesure que la 5G, le WiFi 6 et d'autres technologies sans fil de nouvelle génération s'imposeront, les applications immersives et gourmandes en bande passante deviendront la norme. Afin de garantir l'accès des personnes en déplacement à ces applications, l'itinérance transparente entre les réseaux deviendra encore plus nécessaire », a déclaré la Wireless Broadband Alliance.

Aussi pour les voitures connectées

L'application de cette technologie va au-delà des smartphones. « Les entreprises testent l'OpenRoaming pour les véhicules autonomes et connectés, et les développeurs commerciaux utilisent l'OpenRoaming et les outils d'analyse de la localisation pour mieux comprendre comment les clients, les consommateurs ou les employés utilisent les espaces », a déclaré la WBA. Concernant le secteur des voitures connectées, Cisco a déclaré au mois de février qu'il s'était associé à Oxbotica, l'éditeur de logiciels pour véhicules autonomes, afin qu'il utilise l'OpenRoaming dans sa plate-forme. « Pour des applications industrielles où ce sont les appareils - ici, des véhicules autonomes - et non des personnes, qui se déplacent dans des zones couvertes par le WiFi, cette technologie peut permettre une connexion simple et automatique, équivalente à celle bien connue des utilisateurs de réseaux mobiles », a déclaré Cisco. « L'OpenRoaming offre une alternative rentable pour le transport autonome de gros volumes de données vers et depuis le véhicule », a ajouté l'équipementier.

En octobre dernier, Cisco avait annoncé le premier test d'OpenRoaming commercial mené avec Canary Wharf, l'un des plus importants centres d'affaires du Royaume-Uni. « En combinant itinérance mobile et connectivité WiFi 6, l'OpenRoaming permet aux appareils de se connecter automatiquement au WiFi et de se déplacer de manière transparente d'un point d'accès à un autre sans que l'utilisateur ait besoin de se connecter », a déclaré le groupe Canary Wharf dans un communiqué. « L'initiative conjointe permettra également d'offrir des vitesses sans fil jusqu'à quatre fois plus élevées en déployant des points d'accès Cisco WiFi 6. De plus, grâce à des analyses sophistiquées basées sur la localisation, les clients pourront également proposer des services uniques à leurs utilisateurs ».

((Légende illustration))
 L'OpenRoaming permet une itinérance transparente et sécurisée qui peut améliorer le service WiFi en général. (Crédit Cisco)

Grâce à l'automatisation, Ceridian a pu faire face au Covid

Pour aller plus loin dans sa transformation numérique, Ceridian n'a pas hésité à adopter des technologies comme le cloud hybride, la microsegmentation et l'automatisation des réseaux. Le fournisseur américain...

le 23/11/2020, par John Edwards, Network World (adaptation Jean Elyan), 1400 mots

L'IoT et l'IA au coeur de la connectivité des camions Volvo

Volvo Trucks North America utilise l'IoT et des analyses avancées pour améliorer les diagnostics des véhicules utilitaires, rationaliser l'entretien et aider les opérateurs de flottes à optimiser le temps...

le 20/11/2020, par Bob Violino, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 1833 mots

Un réseau IoT pour lutter contre les incendies de forêt

Dryad Networks prépare un réseau IoT de capteurs connectés via un maillage sans fil alimenté par l'énergie solaire. Une fois déployé dans les forêts, ce réseau peut servir de système d'alerte précoce pour les...

le 18/11/2020, par Jon Gold, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 770 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...