La virtualisation trop jeune et trop chère selon Gartner

le 10/05/2007, par Vincent Delfau, Infrastructure, 186 mots

La virtualisation sera, à n'en pas douter, l'une des composantes majeures de l'IT de demain, mais reste, pour l'heure, bien trop onéreuse. C'est la position défendue par Thomas Bittman, analyste au Gartner, à l'occasion du sommet Infrastructure, operations and data center qui se tient à Sydney. Les machines virtuelles, qui sont aujourd'hui 500 000, devraient franchir la barre des trois millions d'ici à 2009. Dans le même ordre d'idée, le cabinet estime que la virtualisation sera présente dans presque tous les aspects de l'IT en 2015. En dépit de ce succès programmé, les responsables IT ne doivent pas se précipiter, explique Gartner, qui les presse d'attendre que les problèmes inhérents à cette technologie - licences, support, etc. - soient résolus avant de se lancer. « Il n'existe pas beaucoup de bons vendeurs pour le moment et la virtualisation reste chère », explique ainsi Thomas Bittman, qui ajoute que la technologie devrait devenir gratuite dans un futur proche. « Ne laissez pas VMWare, IBM et Microsoft s'approprier votre gouvernance car aucun d'entre eux ne s'est montré capable de fournir une virtualisation complète et parce que vous ne voulez pas vous retrouver bloqué », a-t-il poursuivi.

Un support pour les disques durs dans la dernière spécification NVMe...

Grâce au protocole NVM Express 2.0 qui répond aux besoins des disques durs, les anciens lecteurs mécaniques pourront cohabiter aux côtés des SSD. Publiée il y a quelques jours, 

le 11/06/2021, par Andy Patrizio, Network World (adapté par Jean Elyan), 612 mots

Un DNS tombe et Internet déraille

L'accès à de très nombreux sites web partout sur la planète dont ceux de PayPal, du New York Times ou encore du Monde et du gouvernement britannique ont été inaccessibles ce matin pendant près d'une heure....

le 08/06/2021, par Dominique Filippone, 372 mots

Cisco prépare l'arrivée de l'architecture composable sur ses serveurs...

Les derniers serveurs Cisco UCS série X proposent des architectures lame et rack afin de simplifier l'organisation des datacenters. De plus, leur logiciel de gestion intégré permet d'unifier les environnements...

le 07/06/2021, par Andy Patrizio, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 560 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Olivier Pomel

CEO de Datadog

« Intégrer la sécurité aux projets DevOps est évident »