Le Crédit Agricole consolide et virtualise ses data centers

le 23/11/2009, par reseaux et télécoms.net, Infrastructure, 292 mots

Fournisseur de la plate-forme informatique de huit caisses régionales du Crédit Agricole, le GIE Exa a consolidé ses infrastructures, en les partageant partiellement avec un autre GIE du groupe bancaire.

Début 2008, le Crédit Agricole souhaitait améliorer la qualité de service délivrée par son système d'information, tout en maîtrisant ses budgets. Dans ce contexte, le GIE Exa, qui gère le SI de 8 caisses du Crédit Agricole, a été missionné pour transformer, regrouper et optimiser toutes les infrastructures de la production : site central, serveurs distribués, stockage et réseaux. Pour atteindre ces objectifs, le GIE a décidé de partager avec un autre GIE du groupe (le GIE AMT, comme association de moyens informatiques), un double site de production répondant aux normes Tiers 3. Ces deux sites ont ainsi accueilli les trois principaux sites existants du GIE Exa. Une continuité de service garantie pendant le projet La complexité du projet était liée à l'environnement multi-sites et multi-technologies qu'il était nécessaire de migrer tout en garantissant une continuité de service pendant la phase de transition. Une transformation d'infrastructure de cette ampleur requiert en particulier une redéfinition des méthodologies et des processus de production. Une nouvelle organisation basée sur ITIL a ainsi été mise en place. Le périmètre incluait l'ensemble du système d'information, systèmes centraux et distribués inclus. Concernant ces derniers, plus de 2000 serveurs ont été remplacés par 400 machines (IBM System x et Power Systems). Le taux de consolidation a ainsi atteint 70% pour les serveurs physiques et 25% pour les serveurs logiques. Cette association entre virtualisation et consolidation a permis de générer des économies d'échelle et de réduire la consommation électrique. Menées avec l'aide d'IBM, ces opérations ont finalement pu été réalisées sans impact sur la disponibilité et le niveau de service rendu aux 8 caisses et à leurs 14000 utilisateurs.

L'amélioration des réseaux passe par l'observabilité

Les « meilleurs » chemins de trafic choisis par les routeurs d'un réseau ne sont pas nécessairement les plus rapides. Pour l'entreprise moyenne, quand on emploie le mot « réseau », c'est généralement pour...

le 02/05/2022, par Tom Nolle, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 1332 mots

ARM dévoile des designs de référence pour l'IoT

ARM annonce des puces spécialement conçues pour l'Internet des Objets, dont un coeur de microcontrôleur Cortex-M85 pour les boitiers IoT, et un design Corstone-1000 pour le traitement de l'IA à la périphérie....

le 28/04/2022, par Andy Patrizio, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 704 mots

Sécurité et analytique complètent l'offre mainframe de Model9

Après la sauvegarde des données mainframe dans le cloud, Model9 ajoute à son catalogue les solutions Shield et Gravity pour la sécurité et l'analyse de ces données. « Pourquoi une jeune start-up en Israël...

le 11/04/2022, par Serge LEBLAL, 1167 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Céline Polo

DRH du groupe iliad

"Nous recrutons dans des métiers en tension, en particulier sur l'infrastructure réseau, pour lesquels il y a...