Le monde de l'entreprise très conservateur pour ses outils de collaboration

le 20/02/2009, par Maryse GROS, Messagerie, 428 mots

Le téléphone, l'email et la réunion en face à face dominent toujours les modes de collaboration en entreprise. La messagerie instantanée, la vidéo conférence ou la web conférence pointent leur nez. Les réseaux sociaux sont regardés avec suspicion.

Le monde de l'entreprise très conservateur pour ses outils de collaboration

Sur fond de généralisation du travail collaboratif, ce sont toujours les modes de communication éprouvés et familiers qui ont la préférence des utilisateurs : téléphone, réunions en face à face et courriels. Le Web 2.0 a du mal à percer Les outils de conférence, et a fortiori ceux du Web 2.0 -wikis, blogs, réseaux sociaux, ont toujours du mal à percer. C'est ce que montre une étude menée par Forrester Consulting en août dernier, pour le compte d'Adobe (qui tente de lancer ses propres outils de mise en relation), auprès de 3 000 utilisateurs professionnels en Europe. 99% des personnes interrogées (sondage réalisé via internet) travaillaient en équipe (47% tous les jours, 77% plusieurs fois par semaine) et 81% avec des personnes situées dans des zones géographiques différentes. La fréquence de collaboration est plus importante chez les plus jeunes : 50% des 18 à 30 ans collaborent quotidiennement avec une ou plusieurs personnes. Le téléphone toujours en tête Au sein de l'entreprise, le téléphone est toujours privilégié, dans 68% des cas sur 2 800 répondants. Les réunions en face à face ont toujours la cote elles aussi (58%). Pour travailler sur un document important, 68% ont recours au courriel et 48% aux pièces jointes, toujours entre collègues. Les réseaux sociaux à 5%, la messagerie instantanée à 15% En revanche, ces professionnels ne sont que 5% à utiliser les réseaux sociaux, 2% les blogs, 1% les wikis et 1% les mondes virtuels. Il semble ... ... qu'ils fassent peu confiance à ces outils pour améliorer la collaboration. Un peu plus souvent sollicitées, la messagerie instantanée est citée par 15% d'entre eux, la visioconférence par 13%, la conférence Web par 10% et les sites de collaboration par 9%. Améliorer le partage d'informations et d'idées Pour susciter plus d'intérêt, les nouveaux outils de collaboration doivent donc être améliorés (plus de rapidité, de précision, de sécurité) et tenir compte des habitudes de travail. 56% des 3 000 utilisateurs interrogés veulent pouvoir améliorer le partage d'informations et d'idées ; 46% réclament une gestion plus efficace des processus de travail. Six personnes sur dix souhaitent limiter la production de papier et 39% réduire leurs déplacements professionnels. Enfin, 41% aimeraient que le contact soit facilité avec leurs collègues, tous sites et zones géographiques confondus. Sécuriser Du côté des responsables informatiques, l'étude rappelle que la collaboration soulève des problèmes tactiques et stratégiques. Il leur faut d'une part sécuriser la consultation, le stockage, la diffusion et l'échange de contenus partagés. D'autre part, ils doivent proposer aux utilisateurs les technologies qui vont permettre une collaboration vraiment efficace.

L'app de chat vidéo Around, préfiguration de la vidéo « always-on »

Le logiciel de chat vidéo dévoilé la semaine passée par la start-up Around présente une interface moins intrusive et permet des communications vidéo en continu. Le coronavirus a provoqué une vague sans...

le 23/03/2020, par Matthew Finnegan, Computerworld (adaptation Jean Elyan), 732 mots

Interview de Patrick Bergougnou, Pdg de Cirpack

Réaliser des échanges sans qu'aucun plugin ne soit nécessaire, tel est l'avantage du WebRTC (Web Real-Time Communication, pour : communication web en temps réel). Les grands opérateurs s'y intéressent de près...

le 05/05/2015, par Didier Barathon, 537 mots

StarLeaf se développe en France pour bousculer le marché de la...

Skype, Lync, Webex, Chromebox for meetings, plusieurs solutions de grands acteurs tentent de simplifier la visioconférence. Avec son profil de start-up, l'anglais StarLeaf a l'intention de les...

le 24/04/2015, par Didier Barathon, 363 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...