Le raid de Broadcom sur VMWare inquiète les analystes

le 24/05/2022, par Jacques Cheminat, Cloud / Virtualisation, 568 mots

Alors que les informations autour rachat de VMware par Broadcom se multiplient, les analystes et les partenaires s'interrogent sur le bien-fondé de cette acquisition et de son impact sur l'innovation du spécialiste de la virtualisation.

Le raid de Broadcom sur VMWare inquiète les analystes

Hier la presse américaine lançait un pavé dans la mare en annonçant des discussions entre Broadcom et VMware en vue du rachat de ce dernier. Le Wall Street Journal a même précisé que ce deal évalué à 60 milliards de dollars pourrait être annoncé jeudi (une offre à 140$ l'action) au moment de la publication des résultats du 1er trimestre 2023 de VMware. Aucune des deux sociétés n'a fait de commentaires. Il est aussi possible que d'autres concurrents sortent du bois et proposent une contre-offre. Les noms de Cisco, IBM et Red Hat ou encore Intel circulent.

A l'annonce de cette information, les analystes de Wells Fargo ont indiqué qu'une acquisition de VMware « serait considérée comme ayant un sens stratégique » et d'ajouter, « elle est cohérente avec l'accent mis par Broadcom sur l'élaboration d'une stratégie orientée vers le logiciel de plus en plus approfondie ». Broadcom achète des technologies d'entreprise depuis des années, notamment le fabricant de commutateurs réseau Brocade en novembre 2016 pour près de 6 milliards de dollars, l'éditeur de logiciels CA Technologies en novembre 2018 pour 19 Md$ et la division de sécurité d'entreprise de Symantec en août 2019 pour plus de 10 Md$.

Intel et les analystes alertent sur les freins à l'innovation

Reste que cette opération laisse perplexes plusieurs acteurs du marché. Pat Gelsinger, ancien CEO de VMware et actuel patron d'Intel, a déclaré hier à CNBC, « je suis enthousiaste à l'idée que VMware soit un partenaire innovant pour l'avenir ». Les deux sociétés travaillent sur une meilleure intégration entre le matériel et les logiciels pour créer ce qu'Intel appelle une « cloud networking fabric ». Dans son entretien, Pat Gelsinger avertit : « S'il s'agit d'un accord purement financier, alors ce n'est pas une bonne réponse. (...) S'il ne renforce pas l'innovation, je dis non, s'il permet un cycle dynamique d'innovation, pourquoi pas ».

Cette inquiétude autour de l'innovation est partagée par des analystes. L'opération est peut être financièrement intéressante pour Broadcom, mais jusqu'à présent, le fournisseur n'a pas su apporté d'élan nécessaire pour relancer l'innovation chez les éditeurs qu'elle a déjà acquis, a déclaré Keith Townsend, directeur de The CTO Advisor. « L'innovation et l'intégration de logiciels ne sont pas au coeur des capacités de Broadcom. Je pense qu'ils l'ont prouvé avec la reprise post-acquisition de CA et de Symantec », souligne le consultant. Par exemple, avec Symantec, il était question de mettre le chiffrement et la protection des données directement sur les puces Broadcom. « Nous n'avons rien vu ou entendu depuis l'acquisition », observe-t-il.

Un autre analyste de Futurum Research constate sur son blog que « l'opération, du point de vue des clients et de l'IT, a été accueillie avec une certaine inquiétude, car Broadcom a peut-être sous-estimé sa stratégie post-acquisition par rapport à ses précédents gros rachats dans les logiciels ». Étant donné l'importance de VMware dans les réseaux d'entreprise, les DSI pourraient bien s'inquiéter de ce qu'il adviendrait des produits multi-cloud et de virtualisation de l'entreprise sous l'égide de Broadcom. « J'entends beaucoup parler de cela, mais personnellement, je ne trouve pas que ce soit une aussi grande préoccupation que certains le laissent penser », tempère-t-il. A voir si l'avenir lui donnera raison...

VMware apporte la connectivité cloud sur site à vSphere et vSAN

Avec ses offres vSphere+ et vSAN+ par abonnement, VMware renforce la connexion de ses systèmes sur site au cloud. Afin d'améliorer la gestion et la fusion des applications sur site avec les ressources du...

le 30/06/2022, par Michael Cooney, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 676 mots

Après Marseille, le cloud d'Oracle prend ses quartiers à la Courneuve

Après Marseille, Oracle ouvre sa deuxième installation dédiée au cloud en région parisienne. Hébergées chez Interxion, les infrastructures accueilleront plusieurs services du fournisseur dont OCI ou du PRA en...

le 20/06/2022, par Jacques Cheminat, 575 mots

Le projet Network Service Mesh de la CNCF met en réseau les tâches...

La technologie développée par la Cloud Native Computing Foundation (CNCF) permet de relier les tâches d'entreprise multicloud au niveau de la couche réseau, quel que soit l'endroit où elles sont exécutées. La...

le 06/06/2022, par Michael Cooney, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 827 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Céline Polo

DRH du groupe iliad

"Nous recrutons dans des métiers en tension, en particulier sur l'infrastructure réseau, pour lesquels il y a...