Le SD-WAN de Cisco se lie au cloud de Google

le 25/03/2021, par Michael Cooney, IDG NS (adapté par Jean Elyan), Cloud / Virtualisation, 937 mots

Le SD-WAN de Cisco se rapproche de la plateforme de gestion Network Connectivity Center de Google destinée à simplifier les réseaux sur site et dans le cloud.

Le SD-WAN de Cisco se lie au cloud de Google

Google Cloud et Cisco ont étendu leur partenariat de développement technologique pour concilier plus facilement les ressources du cloud avec les capacités de commande et de contrôle du SD-WAN. L'accord technologique étendu concerne le système de gestion réseau basé sur le cloud déployé cette semaine par Google qui doit permettre aux clients de configurer et de gérer plusieurs réseaux sur site et dans le cloud public. Appelé Network Connectivity Center, le service comporte une console centrale pour connecter et surveiller de multiples aspects du réseau, notamment les flux de trafic, les mesures de performance et la connectivité VPN.

Appliquer les politiques SD-WAN au cloud

Cisco s'associera au Network Connectivity Center de Google pour intégrer l'accès et le contrôle SD-WAN de deux manières. Tout d'abord, les deux entreprises fourniront le package SD-WAN site-to-cloud qu'elles développent conjointement depuis environ un an. Appelée Cisco SD-WAN Cloud Hub with Google Cloud, cette plateforme combine les capacités de définition de politiques, de télémétrie et de sécurité SD-WAN de Cisco avec le backbone défini par logiciel de Google pour garantir que les politiques d'accord de niveau de service, de sécurité et de conformité des applications sont étendues à travers le réseau aux ressources Google Cloud. Cette combinaison offre un certain nombre de possibilités. Par exemple, les applications pourront demander dynamiquement les ressources réseau requises en publiant les données applicatives dans Google Cloud Service Directory. Selon Cisco, le réseau pourra utiliser ces données pour s'adapter aux politiques SD-WAN appropriées.

En outre, l'application critique d'une entreprise nécessitant une faible latence pourra répertorier cette exigence dans son entrée Google Cloud Service Directory. Les politiques SD-WAN appropriées seront alors appliquées sur le réseau. « De même, comme le contrôleur SD-WAN de Cisco vManage surveille les performances du réseau et les mesures de santé du service, il peut diriger intelligemment les demandes des utilisateurs vers les noeuds de service cloud les plus optimaux », a déclaré Cisco. La plateforme a également la capacité de détourner automatiquement le trafic vers des liens plus disponibles ou plus performants si les applications sensibles à la latence l'exigent. « Grâce aux mesures d'accessibilité du réseau fournies par Cisco SD-WAN, Google Anthos peut prendre des décisions en temps réel pour détourner le trafic vers des régions où l'accessibilité du réseau est meilleure », a également déclaré Cisco.

Connectivité des sites distants

L'autre intégration Cisco-Google Network Connectivity Center permettra aux clients de relier des sites distants en utilisant l'infrastructure cloud mondiale de Google comme backbone. « Les clients peuvent définir des politiques SD-WAN dans Cisco vManage pour déterminer quel trafic doit passer par le réseau de Google et quel trafic doit passer par leur réseau existant », a déclaré JL Valente, vice-président de la gestion des produits pour le routage d'entreprise de Cisco. « Le provisionnement intelligent de cette connectivité site à site se fait en utilisant l'automatisation simple et intuitive offerte par Cisco SD-WAN Cloud OnRamp », a-t-il ajouté. SD-WAN Cloud OnRamp fait partie du pack logiciel SD-WAN global de Cisco et permet aux clients de définir des tunnels sécurisés vers des plateformes d'applications SaaS, des services de plateformes multi-clouds et des ressources de datacenters d'entreprise. « L'idée est de permettre aux clients d'utiliser Google Cloud pour fournir un réseau cloud mondial performant et à haute fiabilité pour la connectivité de site à site pouvant simplifier l'infrastructure globale et être déployé en quelques minutes », a encore déclaré JL Valente.

Selon les experts, cette simplification de la connectivité du cloud d'entreprise est une tendance à laquelle les fournisseurs s'empressent de répondre. Alors que les clients adoptent le SD-WAN et les circuits Internet, délaissant les réseaux MPLS, il peut leur manquer une pièce du puzzle, notamment dans les réseaux multirégionaux ou mondiaux. « Les services MPLS sont fortement interconnectés, donc si vous passez de l'un à l'autre, vous obtenez un chemin assez prévisible », a déclaré Neil Anderson, directeur principal des solutions réseau chez World Wide Technology, un fournisseur de services de technologie et de chaîne d'approvisionnement. Une manière de résoudre ce problème pour les clients consiste à construire leur propre backbone mondial, où leur propre réseau s'étend sur leurs propriétés et fournit un chemin plus prévisible. « Construire des PoP mondiaux dans des datacenters en colocation et les interconnecter avec des services de fibre optique que vous avez acquis n'est pas pour les débutants », a ajouté M. Anderson.

D'autres partenariats cloud à venir

Pour faciliter les choses, de nouveaux services apparaissent pour les dorsales mondiales définies par logiciel. Essentiellement, une entreprise peut connecter son SD-WAN au PoP/noeud le plus proche et emprunter le backbone vers ses autres sites ou vers ses datacenters. Ces services sont proposés par les principaux fournisseurs de services cloud, notamment Azure et désormais Google Cloud Platform (GCP). « Ce qu'il y a d'unique dans l'offre GCP/Cisco, c'est que les deux partenaires ont rendu sa mise en oeuvre très facile. En quelques clics dans Cisco vManage, vous pouvez interconnecter votre SD-WAN à travers le backbone mondial de GCP, sans aucun provisionnement nécessaire dans GCP. « Cisco et GCP ont mis en place une automatisation très appréciable. On peut créer une structure SD-WAN globale sans quitter son bureau », a encore déclaré M. Anderson. « Si le trafic est destiné à d'autres services cloud comme AWS, Azure, ou SaaS, comme Webex et O365, ils disposent également d'un chemin rapide vers ces services cloud », a ajouté Neil Anderson. Maintenant que Cisco a intégré sa technologie SD-WAN au Network Connectivity Center de Google, M. Anderson pense que d'autres partenaires de connectivité la prendront en charge prochainement.

La vraie valeur de la 5G et du cloud

La 5G et son application à des technologies comme le cloud font l'objet de beaucoup de battage médiatique. Il faut reconnaître qu'ensemble, elles ont le potentiel de remodeler les systèmes distribués et...

le 10/01/2022, par David Linthicum, Infoworld (adapté par Jean Elyan), 528 mots

Les entreprises passent au cloud hybride sans négliger le multicloud

L'édition 2022 du rapport Global Tech Outlook de Red Hat montre qu'une majorité d'entreprises adopte des stratégies de cloud hybride, mais le multicloud progresse également. Par ailleurs, les investissements...

le 29/12/2021, par Aurélie Chandèze, 646 mots

Adoption de Kubernetes en hausse et serverless en baisse

Publiée le 20 décembre, l'étude « State of Cloud Native Development » du CNCF révèle que le nombre de développeurs utilisant Kubernetes a augmenté de 67 % en 12 mois. Selon une étude commandée par la Cloud...

le 27/12/2021, par Paul Krill, IDG (Adapté par Jean Elyan), 475 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Céline Polo

DRH du groupe iliad

"Nous recrutons dans des métiers en tension, en particulier sur l'infrastructure réseau, pour lesquels il y a...