Les conseils de Gartner pour un datacenter durable

le 07/12/2022, par Michael Cooney, IDG NS (adapté par Jean Elyan), Infrastructure, 849 mots

Selon le cabinet d'études américain Gartner, la mise en place d'une infrastructure écologiquement durable est un marathon, et non un sprint, qui exige des objectifs à long terme.

Les conseils de Gartner pour un datacenter durable

Il y a quelques semaines, les analystes de Gartner ont déclaré que la durabilité et les questions qui gravitent autour d'elle, dépasseraient de loin toutes les tendances technologiques stratégiques pour 2023. Lors de la conférence « IT Infrastructure, Operations & Cloud Strategies Conference » sur les infrastructures IT, les opérations et les stratégies cloud, organisée cette semaine à Las Vegas (6-8 décembre), le cabinet d'études a expliqué comment rendre durables, pratiquement et réellement, les datacenters d'entreprises. « Les responsables IT doivent éviter de gaspiller de la valeur en remplaçant prématurément l'infrastructure IT », a déclaré Philip Dawson, vice-président et analyste chez Gartner, lors de la conférence. « Ils peuvent le faire en s'appuyant sur des analyses de santé en temps réel pour maximiser la durée de vie utile des actifs de leurs datacenters », a-t-il ajouté. « Les datacenters sur site et les fournisseurs de cloud allongent les cycles de vie des infrastructures de trois à cinq ans et de cinq à sept ans pour maximiser les cycles Opex et réduire les investissements Capex liés au renouvellement des infrastructures », a encore déclaré M. Dawson. Avant tout, selon lui, le meilleur moyen de réduire les coûts en matière de durabilité consiste à améliorer l'efficacité énergétique et optimiser la consommation d'énergie. « Il est primordial que les responsables de l'infrastructure et des opérations (I&O) identifient à quels endroits et comment ils peuvent optimiser l'infrastructure du datacenter pour consommer moins d'énergie, sans entraver les opérations métiers indispensables », a déclaré M. Dawson.

Les entreprises ont besoin d'un cadre technologique durable qui augmente l'efficacité énergétique et matérielle des services IT, et permette par la traçabilité, l'analyse, les énergies renouvelables et l'intelligence artificielle d'inscrire la durabilité dans l'entreprise. « Ce cadre devrait également prévoir le déploiement de solutions informatiques qui peuvent aider les entreprises à atteindre leurs propres objectifs de durabilité », avait déclaré pour sa part Frances Karamouzis, vice-président et analyste distingué chez Gartner, lors du symposium IT/Xpo 2022 organisé fin novembre par le cabinet d'études. « Cibler des domaines comme la consommation électrique des datacenters peut donner des résultats rapides, car c'est un indicateur facile à mesurer », avait aussi déclaré Mme Karamouzis. « Les entreprises doivent se demander quels déploiements réaliser à mesure qu'elles collectent de plus en plus de données. Est-ce qu'elles veulent acheter plus de stockage de manière traditionnelle ou cherchent-elles à optimiser ce système en regardant par exemple du côté du stockage ADN, en examinant le niveau de redondance dont elles ont besoin et en mettant en oeuvre la technologie selon une approche durable », avait-elle ajouté. « La durabilité environnementale est surveillée de près par les CEO, puisque 9 % d'entre eux la placent parmi leurs trois principales priorités », a indiqué Gartner. Et, « près de 70 % des chefs d'entreprise interrogés par Gartner prévoient d'investir dans de nouveaux produits durables et de rendre les produits existants plus durables », ont déclaré les analystes.

Simplement compenser ou réaliser de véritables efforts

Selon M. Dawson, les opérateurs de centres de données peuvent prendre plusieurs mesures pour rendre leurs datacenters durables et écologiques. Notamment, les entreprises devraient minimiser les émissions de gaz à effet de serre (GES) des datacenters en investissant dans des programmes appropriés de compensation des émissions de GES plutôt que de dépendre des contrôles de la chaîne d'approvisionnement, ou des programmes de jetons établis. Elles peuvent également participer à une économie circulaire, c'est-à-dire une économie qui réutilise, partage ou recycle autant d'équipements que possible. Selon Gartner, 74 % des responsables de la chaîne d'approvisionnement s'attendent à ce que les activités liées à l'économie circulaire améliorent la rentabilité d'ici à 2025. Les responsables I&O devraient envisager d'utiliser la mesure de durabilité sur l'efficacité de l'utilisation de l'eau (WUE) pour suivre les sources d'eau qui servent à refroidir les datacenters et éviter d'utiliser de l'eau potable pour s'orienter vers les eaux grises, que ce soit les eaux usées, les eaux recyclées ou les systèmes de collecte des eaux de pluie.

Par ailleurs, les systèmes de refroidissement par immersion pourraient contribuer à la durabilité et offrir une meilleure capacité de traitement sur des sites stratégiques que ce que permettent les baies conventionnelles refroidies par air. Les entreprises devraient aussi créer une empreinte d'I&O de référence en regroupant et en suivant des données sur l'utilisation des serveurs/du stockage, l'efficacité de la consommation d'énergie de leurs datacenters sur site ou dans le cloud, et sur le nombre de dispositifs d'utilisateurs finaux par employé. Elles devraient encore fixer des objectifs spécifiques et mesurables en matière de durabilité informatique et évaluer les progrès accomplis. Certains objectifs peuvent s'inscrire dans le long terme, par exemple les objectifs de réduction des émissions ou de zéro déchet, en prenant en compte les données uniques de l'entreprise. Enfin, selon Philip Dawson de Gartner, les entreprises devraient optimiser les processus et les partenariats de durabilité en définissant un cadre de responsabilité et en formalisant des politiques pour les personnes, les processus, les technologies et les activités. 

(Crédit photo S.L.)

Intel renforce la sécurité des VM sur ses Xeon Sapphire Rapids

En plus de l'ajout d'une capacité supplémentaire à son framework TDX (Trust Domain Extensions), Intel intègre une « pile fantôme » dans la quatrième génération de Xeon afin de contrer une dangereuse tactique...

le 16/01/2023, par Jon Gold, IDG NS ( adapté par Jean Elyan), 689 mots

Protéger ses sauvegardes des ransomwares

Restreindre l'accès aux serveurs de sauvegarde sur site et limiter leur capacité de communication sortante font partie des moyens de défense et de protection des données d'entreprises contre les ransomwares....

le 04/01/2023, par W. Curtis Preston, Network World (adaptation Jean Elyan), 909 mots

Le rachat de Nutanix par HPE au point mort

Évoqués au début décembre, les pourparlers entre HPE et Nutanix pour le rachat de ce dernier n'ont pas abouti. En fin de semaine dernière, un porte-parole de HPE a déclaré à nos confrères de CRN qu'« il n'y...

le 27/12/2022, par Jacques Cheminat, 250 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Céline Polo

DRH du groupe iliad

"Nous recrutons dans des métiers en tension, en particulier sur l'infrastructure réseau, pour lesquels il y a...