Les Intel Xeon Sapphire Rapids en cours de livraison aux OEM

le 08/11/2022, par Andy Patrizio, IDG NS (adapté par Jean Elyan), Infrastructure, 485 mots

Des problèmes de fabrication ont retardé la livraison de ces puces de près de deux ans, mais Intel promet d'accélérer la production en volume.

Les Intel Xeon Sapphire Rapids en cours de livraison aux OEM

Après un an et demi de retard environ, Intel a commencé à livrer ses processeurs Xeon Scalable de quatrième génération, nom de code Sapphire Rapids, à ses clients, avec une date de lancement officielle fixée au 10 janvier 2023. Le lancement est une formalité, car, selon un porte-parole d'Intel, l'expédition de ces Xeon aux clients OEM a déjà commencé, mais c'est à eux d'annoncer leurs plans de lancement de produits. La semaine dernière, lors de la conférence téléphonique sur les résultats de l'entreprise, le CEO d'Intel, Pat Gelsinger a déclaré que l'entreprise augmentait la production en vue du lancement et que la production des Xeon Scalable Gen4 devrait atteindre le million d'unités très rapidement. Le défi pour le fondeur n'était pas dans la conception, mais dans la fabrication. C'est en effet la première génération de puces utilisant la fabrication Intel 7, une conception avancée de la gravure 10 nm dont la mise au point a pris plusieurs années.

La 4e génération de Xeon Scalable est ambitieuse : outre sa nouvelle micro-architecture pouvant accueillir jusqu'à 60 coeurs par puce, le dernier Xeon prend en charge la mémoire DDR5, le PCI Express Gen 5, le CXL 1.1 et la mémoire HBM2E. Il intègre également des accélérateurs à usage spécifique, ce qui n'avait jamais été le cas auparavant avec ce type de processeurs.

Il s'agit notamment des éléments suivants :

Advanced Matrix Extensions (AMX) : gère les instructions x86 spécifiques à l'IA.

Dynamic Load Balancer (DLB) : assure l'équilibrage de la charge et la programmation entre les coeurs du processeur.

Intel Data Streaming Accelerator (DSA) : réduit la consommation d'énergie et les goulots d'étranglement lors du déplacement de grands ensembles de données.

Intel In-Memory Analytics Accelerator (IAA) : compresse et décompresse les données en mémoire lors de leur déplacement, de façon à consommer moins de mémoire.

Technologie Intel QuickAssist (QAT) : accélère les tâches de chiffrement et de compression, accélérant ainsi les fonctions de sécurité.

Deux informations ont peut-être précipité l'annonce de la livraison des puces par Intel. Tout d'abord, le 10 novembre, AMD va annoncer la sortie de Genoa, la troisième génération de ses puces pour serveurs Epyc, avec 96 coeurs. Le cabinet d'études taïwanais TrendForce estime qu'en 2022 la part de marché des processeurs pour serveurs x86 d'AMD sera d'environ 15 % et atteindra 22 % en 2023. Ensuite, dans une étude, le cabinet d'études indique que le lancement des puces Sapphire Rapids a été déplacé du quatrième trimestre de cette année au premier semestre de l'année prochaine en raison de problèmes de fabrication. TrendForce a déclaré que le taux de rendement de la production d'Intel pour Sapphire Rapids était estimé entre 50 % et 60 %. Cela signifie que pour chaque plaquette fabriquée par Intel, la moitié serait inutilisable. Il sera intéressant de voir si la montée en puissance de la production promise par Pat Gelsinger sera respectée.

Les conseils de Gartner pour un datacenter durable

Selon le cabinet d'études américain Gartner, la mise en place d'une infrastructure écologiquement durable est un marathon, et non un sprint, qui exige des objectifs à long terme. Il y a quelques semaines, les...

le 07/12/2022, par Michael Cooney, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 849 mots

L'architecture de Mastodon est loin d'être efficace

Alors qu'Elon Musk fait fuir les utilisateurs de Twitter vers Mastodon, l'architecture sous-jacente de la plateforme alternative peut surcharger les réseaux de fournisseurs de contenu. Désormais, tout le monde...

le 05/12/2022, par Tim Greene / Network World (adapté par Jean Elyan), 864 mots

Graid recourt à des GPU pour accélérer le stockage flash

Exploitant la puissance de calcul des cartes GPU d'entrée de gamme pour station de travail, la start-up Graid Technology vient accélérer les ressources de stockage reposant sur des SSD NVMe grâce à son...

le 02/12/2022, par Serge LEBLAL, 1133 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Céline Polo

DRH du groupe iliad

"Nous recrutons dans des métiers en tension, en particulier sur l'infrastructure réseau, pour lesquels il y a...