Les passerelles edge des fournisseurs installés et autres start-ups

le 06/01/2022, par Jeff Vance, IDG NS (adapté par Jean Elyan), Infrastructure, 2204 mots

En ce début d'année 2022, la bataille des fournisseurs pour s'approprier le marché de l'edge d'entreprise a commencé entre acteurs historiques, alternatives moins coûteuses et start-ups.

Les passerelles edge des fournisseurs installés et autres start-ups

À mesure que l'edge d'entreprise s'étend pour tout englober, depuis les usines jusqu'aux plates-formes pétrolières, en passant par les panneaux solaires et les magasins de détail, la priorité absolue de nombreuses entreprises est de surmonter les défis du traitement, de la gestion et de la sécurisation du trafic de données à proximité de la source. Exactement ce que proposent de faire les passerelles edge, des appliances également appelés gateways. Ces dispositifs traitent les données provenant de capteurs, de moniteurs, de contrôleurs industriels et d'autres dispositifs en périphérie, en ne transmettant que les informations exploitables sur le réseau WAN étendu vers le cloud et les datacenters de l'entreprise, tout en supprimant les bruits qui monopolisent la bande passante, par exemple les capteurs de pression d'une plate-forme pétrolière indiquant que tout va bien.

Aujourd'hui encore, le marché des gateways edge est immature et fragmenté. Ces deux dernières années, des opérateurs d'infrastructure, des fournisseurs d'équipements de datacenters et des start-ups ont lancé des produits de ce type, adoptant diverses approches pour apprivoiser l'edge. Les enjeux des passerelles edge ont encore besoin d'être précisés, mais au minimum, elles doivent être capables de déplacer certaines capacités de traitement et de stockage du datacenter à la périphérie. Le chiffrement, la sécurité et la gestion des appareils, la connectivité à des appareils et à des réseaux OT limités, la connectivité WAN et la robustesse sont des caractéristiques communes aux passerelles edge. Mais d'autres spécificités, comme la confiance zéro et l'intégration préconstruite à des plates-formes d'analyse, varient d'un fournisseur à l'autre.



L'un des défis liés à l'IoT est de connecter tous ces capteurs, appareils et points de terminaison de manière économique et sécurisée. (Crédit Dell)

Les opérateurs historiques de datacenters s'étendent à la périphérie

La bonne nouvelle pour les entreprises qui hésitent à s'aventurer dans l'univers edge, c'est que bon nombre de ces dispositifs sont proposés par des fournisseurs établis. Souvent liées aux offres de SD-WAN, de gestion informatique, d'analyse des données et d'infrastructure cloud, les passerelles edge de Cisco et HPE se présentent sous forme de serveurs edge complets, dotés d'une grande puissance de traitement et d'un stockage intégré. Ces passerelles robustes amènent le datacenter à la périphérie. Elles excellent dans les cas d'usage nécessitant une capacité élevée de calcul et de bande passante, comme la vidéosurveillance, mais elles sont probablement surdimensionnées pour des tâches plus simples, comme la surveillance de capteurs. Les fournisseurs suivants proposent des passerelles edge à haut débit.

Cisco, un historique sur le marché

Les passerelles IoT de Cisco fournissent une connectivité à grande échelle. Les appareils IoT peuvent se connecter aux passerelles IoT de Cisco via WiFi 6, 4G, 5G, LTE privé, FirstNet et Wi-SUN. Des modèles durcis sont disponibles pour les environnements soumis à des conditions difficiles. L'intégration avec d'autres produits et services Cisco est profonde. Livrées avec le tableau de bord des opérations IoT basé sur le cloud de Cisco pour la visibilité et la gestion, les passerelles IoT prennent également en charge l'accès à distance sécurisé pour les opérations et la surveillance/l'entretien des équipements. Les passerelles s'intègrent également au portefeuille de cybersécurité de Cisco pour fournir une sécurité managée à travers la périphérie et les environnements IT et OT en silo. Le provisionnement SIM sur les périphériques edge est automatisé grâce à l'intégration avec Cisco Control Center.

Dell, des appliances avec 5G

Les diverses passerelles edge de Dell peuvent répondre à des cas d'usage variés, qui vont des kiosques de vente au détail aux environnements industriels difficiles. Les appliances edge de Dell sont placées à proximité des périphériques edge et des capteurs, où elles regroupent et analysent les données avant d'envoyer des informations significatives aux systèmes cloud et/ou d'entreprise. Ces gateways comportent un tas de connexions câblées et sans fil, y compris des connexions série. Les I/O du dispositif permettent de connecter les systèmes industriels existants à de nombreux types de réseaux, y compris les réseaux maillés. Les passerelles de Dell utilisent le WiFi, le WWAN et l'Ethernet pour se connecter et communiquer. En octobre 2021, Dell a annoncé des mises à niveau pour l'ensemble de son portefeuille de produits edge, notamment pour la passerelle Edge Gateway. Cette dernière connecte de manière sécurisée plusieurs périphériques edge dans les environnements OT et IT. La passerelle inclut la connectivité 5G et est alimentée par des processeurs Intel Core de 9e génération. Conçue pour fonctionner dans des environnements industriels et résister à des températures de -4 à 140 degrés Fahrenheit, elle inclut des capacités de stockage et de calcul pour exécuter des applications de traitement de données et d'analyse localisées.

HPE, des serveurs dédiés à l'edge

Les appliances HPE Edgeline Converged Edge Systems ajoutent des fonctions de calcul, de stockage, de mise en réseau, de sécurité et de gestion des systèmes à la périphérie. Les systèmes Edgeline traitent les données avec des processeurs Intel Xeon ou des accélérateurs GPU/FPGA pour fournir des analyses de données. Les systèmes prennent en charge les technologies d'acquisition et de contrôle des données OT basées sur des standards ouverts et les intègrent directement dans les systèmes informatiques d'entreprise qui gèrent les analyses. Le logiciel Edgeline OT Link simplifie le mouvement des données grâce à des pilotes industriels préintégrés, un concepteur de flux de charge de travail par glisser-déposer, des applications conteneurisées hébergées localement et des connecteurs pour les principaux clouds et bases de données. Toutes les activités sont gérées et orchestrées de manière centralisée avec le logiciel Edgeline Workload Orchestrator. Les versions compactes et durcies sont adaptées aux environnements difficiles, les petits espaces ou les zones poussiéreuses. Conçus pour résister aux chocs et aux vibrations, les modèles industriels tolèrent des températures de fonctionnement pouvant aller de 0 à 53 degrés.

Les challengers de la course à l'edge

Si les opérateurs historiques sont les leaders provisoires de ce marché émergent, le champ reste encore très ouvert. Les fournisseurs cités ici ne sont peut-être pas aussi présents dans les datacenters des entreprises américaines classiques, mais ils disposent de portefeuilles d'infrastructures compétitifs et offrent des alternatives viables.

Lenovo, une gamme ThinkEdge durcie

Les appliances ThinkEdge de Lenovo sont de petits serveurs embarqués durcis, conçus pour les charges de travail à la périphérie. Alimentés par des processeurs Intel (Core i5 ou i7 vPro, selon le modèle) taillés pour l'informatique industrielle, les gateways ThinkEdge collectent les données IoT et les transmettent au cloud via des connexions WAN sans fil WiFi, Bluetooth, 4G/LTE ou 5G. Dotés d'une mémoire DDR4 pouvant atteindre 32 Go et d'un SSD de 1 To selon le modèle, les ThinkEdge intègrent également la sécurité Lenovo ThinkShield 360°. Un BIOS autoréparateur et un stockage chiffré protègent les données IoT.

Hitachi Vantara, qualifié pour le matériel roulant

Les passerelles edge d'Hitachi Vantara rassemblent les données de plusieurs capteurs et assurent le traitement, le transcodage et la compression. Ce portefeuille de gateways Hitachi ingère des données via une série d'options de connectivité filaire et sans fil et il est durci pour les véhicules et les environnements industriels à fortes vibrations. Les options CPU/GPU de ces appliances supportent les charges de travail intensives, notamment l'analyse vidéo et la vision ou l'apprentissage machine. Plusieurs ports PoE+ servent de commutateur intégré pour le balayage laser 3D lidar et les connexions de caméra, tandis que les ports série, DIO et bus CAN prennent en charge les intégrations OT. Les appareils supportent le WiFi et le cellulaire, et diverses options de stockage, qui vont du PCIe, M.2, SSD jusqu'au HDD pour permettre la capture de grandes quantités de données. Le portefeuille comprend deux modèles de passerelles edge robustes pour les environnements difficiles, qui ont passé avec succès les tests des matériels roulants.

Un équipement edge DIY basé sur Intel, des gateways musclés

Les processeurs d'Intel équipent la plupart des appliances edge mentionnés dans cet article, mais Intel offre également la possibilité de construire sa propre passerelle edge ou d'utiliser la technologie edge d'Intel en marque blanche. Conçus pour les charges de travail lourdes et les applications à large bande passante, les processeurs Intel Core vPro, Xeon W-11000E Series et Celeron de 11e génération comportent jusqu'à huit coeurs de processeur, des graphiques/médias et écrans intégrés hautes performances, des accélérateurs d'intelligence artificielle intégrés et des capacités de calcul en temps réel.

Les alternatives bon marché

Tous les cas d'usage ne nécessitent pas une puissance maximale. Pour les entreprises ayant besoin de moins de puissance de traitement et de capacités de stockage dans un matériel capable de résister à des conditions difficiles, les passerelles rationalisées leur offrent la possibilité de mettre en place des capacités de pointe rapidement et à un prix abordable. Parmi les fournisseurs alternatifs de ce type d'appliances, on peut citer :

Digi International, des passerelles edge pour l'industrie

Les passerelles Digi XBee regroupent les données des capteurs IoT, les convertissent de l'analogique au numérique et les chiffrent avant de les transmettre sur le réseau WAN étendu. Les passerelles de Digi sont des dispositifs compacts. Elles sont présentées comme des alternatives à faible coût aux passerelles edge plus robustes. Conçues pour résister aux environnements difficiles, elles sont utilisées notamment pour les capteurs et les contrôles des installations pétrolières et gazières, les usines de traitement de l'eau et des eaux usées, les panneaux solaires et la surveillance agricole. Les appareils se connectent aux passerelles via des protocoles comme Zigbee, Bluetooth et RS-232/485. La 4G/LTE et l'Ethernet 10/100 sont pris en charge pour la connectivité WAN. Le logiciel de sécurité des appareils de Digi, TrustFence, est intégré.

Eurotech, taillé pour le transport

La famille de passerelles multi-service IoT Edge Gateway d'Eurotech offre une série d'options de traitement, de mise en réseau et de robustesse pour des cas d'usage comme l'automatisation industrielle, la surveillance des appareils médicaux et la surveillance du matériel roulant/automobile. Les appareils ultra-compacts, comme le ReliaGATE 10-05, sont alimentés par des CPU NXP i.MX285 et prennent en charge les connectivités 2G et 3G, WiFi, Bluetooth Low Energy (BLE) et Fast Ethernet, ainsi que les ports USB et série. Ils sont dotés de 512 Mo de RAM, de 4 Go de mémoire eMMC et d'un emplacement microSD. Dans le haut de gamme, le BoltGATE 20-31 est équipé de puces Intel Atom E3900 à deux ou quatre coeurs. Il accepte jusqu'à 8 Go de RAM ECC, ou jusqu'à 32 Go d'eMMC et peut accueillir un module de stockage SSD en option. Les interfaces comprennent jusqu'à 3 liens GbE, 2x USB 3.0, des ports série et d'affichage. Les capacités de connectivité incluent la 4G/LTE, le WiFi 2,4/5,0 GHz et le Bluetooth Low Energy (BLE). La famille BoltGATE est conçue pour les applications robustes de matériel roulant.

Moxa, passerelle edge vers le cloud

Les gateways edge de Moxa se composent de serveurs industriels optimisés pour les secteurs de l'énergie solaire, de l'eau et des eaux usées, du pétrole et du gaz, et de l'automatisation des usines. Les passerelles comprennent un logiciel IoT pour transmettre les données de la périphérie au cloud, et prennent en charge les protocoles Modbus et génériques MQTT/HTTPS ainsi que le WiFi et la 4G/LTE. Elles sont livrées avec des clients intégrés pour se connecter aux services cloud d'AWS et d'Azure. Conçues pour la surveillance et la télémétrie à distance, elles sont équipées de processeurs Intel Atom ou ARM et peuvent fonctionner à des températures allant de -1 à 53 degrés. 

Des start-ups axées edge

Forcément, l'essor des passerelles edge attire de plus en plus de start-ups, et certaines se sont déjà lancées dans la compétition. C'est le cas des start-ups suivantes :

Edjx, architecture pair à pair

Fondée en 2018 et soutenue par un financement de capital-risqueur de 23,8 millions de dollars, la famille de gateways edge EdjBlock d'Edjx comprend trois modèles. Ces systèmes convergents offrent des capacités distribuées de réseau de diffusion de contenu CDN, de DNS et de base de données serverless. Quand elles sont mises sous tension et connectées à un réseau, les passerelles EdjBlock forment automatiquement un maillage pair à pair, et fournissent des services cloud prêts à l'emploi à la périphérie avec une configuration minimale.

Litmus, collecte edge to cloud

Fondée en 2014 et soutenue par un tour de table de série A d'un montant de 7 millions de dollars de Mitsubishi, Litmus développe des systèmes edge qui unifient la collecte de données, l'analyse des machines, l'intégration des données edge-to-cloud et les applications edge dans le matériel industriel-IoT. Les données sont stockées et analysées à la périphérie, où les équipes OT peuvent les utiliser pour accroître le temps de fonctionnement et l'efficacité, tandis que l'IT peut définir les données à envoyer aux systèmes cloud et locaux.

Radix IoT, à la fois une passerelle et un serveur 

Fondée en 2020 et soutenue par un financement confidentiel, Radix IoT propose trois modèles de gateways edge. MangoGT est à la fois une passerelle et un serveur qui fournit aux bâtiments et aux systèmes d'automatisation une connectivité bidirectionnelle sécurisée vers un cloud centralisé. La famille BB, plus robuste, est dotée de processeurs Intel Celeron, de 8 Go de mémoire système et de 480 Go de stockage SSD. Le support 4G/LTE est en option. Le troisième modèle appelé Micro IoT Appliance, est conçu pour les OEM. Il est construit avec des processeurs Intel Celeron dual-core N3350 à 1,1 GHz, comporte 8 Go de mémoire vive et offre une connectivité native supportant plus de 100 protocoles.

Des boitiers edge dopés aux GPU Nvidia chez Lenovo

Le boitier ThinkEdge SE450 intègre des GPU Nvidia afin de fournir des capacités d'IA d'entreprise et industrielle à la périphérie. Dernier-né de la gamme edge de Lenovo, le ThinkEdge SE450 intègre des GPU...

le 18/01/2022, par Andy Patrizio, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 431 mots

L'IoT gagne en maturité avec des services groupés

Alors que l'IoT arrive à maturité, les fournisseurs commencent à créer des offres groupées d'applications pour simplifier les déploiements, mais la sécurité demeure une préoccupation. Voilà des années que...

le 14/01/2022, par Jon Gold / Network World (adaptation Jean Elyan), 847 mots

Les passerelles edge des fournisseurs installés et autres start-ups

En ce début d'année 2022, la bataille des fournisseurs pour s'approprier le marché de l'edge d'entreprise a commencé entre acteurs historiques, alternatives moins coûteuses et start-ups. À mesure que l'edge...

le 06/01/2022, par Jeff Vance, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 2204 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Céline Polo

DRH du groupe iliad

"Nous recrutons dans des métiers en tension, en particulier sur l'infrastructure réseau, pour lesquels il y a...