Les puces AMD Epyc 7003 arrivent sur les Cisco UCS

le 16/03/2021, par Michael Conney, Network World (adapté par Jean Elyan), Infrastructure, 438 mots

Pour améliorer leurs performances, Cisco a équipé sa famille de serveurs Unified Computing System du processeur AMD Epyc 7003, nom de code Milan.

Les puces AMD Epyc 7003 arrivent sur les Cisco UCS

L'équipementier Cisco étoffe son offre de serveurs rack avec les modèles UCS C225 M6 et C245 M6 Rack qui promettent une faible latence et une vitesse de calcul élevée. De quoi répondre aux besoins des charges de travail du secteur financier et du cloud hybride. Basés sur les processeurs AMD Epyc 7003, qui comportent jusqu'à 64 coeurs Zen 3 par die et une variété de fonctions de performance et de sécurité, ces serveurs appartiennent à la famille Unified Computing System (UCS) du fournisseur de San José.

C'est en 2018 que Cisco s'est associé pour la première fois avec AMD pour mieux lutter contre des concurrents comme Dell et HP. Depuis cette date, les deux entreprises collaborent sur des offres de serveurs. « Avec AMD, nous proposons des systèmes optimisés pour les charges de travail nécessitant un nombre élevé de coeurs, notamment les charges de travail du cloud et des infrastructures de postes de travail virtuels (VDI), mais aussi les charges de travail massives à forte intensité d'E/S comme l'analyse de données. « En profitant de la simplicité de l'infrastructure gérée en mode SaaS, les clients peuvent améliorer leurs opérations en couvrant l'infrastructure, les charges de travail et les clouds », a déclaré dans un communiqué DD Dasgupta, vice-président de la gestion des produits pour Cisco Cloud.

Des serveurs AMD épaulés par des FPGA

Le serveur monté en rack peut également être utilisé avec la gamme de commutateurs et d'adaptateurs Nexus Ultra Low Latency de Cisco pour traiter des applications à haute capacité comme dans le trading à haute fréquence (HFT). Le système Nexus s'appuie sur la technologie acquise par Cisco auprès d'Exablaze en 2019. Exablaze s'était spécialisée dans les réseaux logiques programmables FPGA (Field Programmable Gate Arrays) à faible latence utilisés dans les circuits numériques logiquement reconfigurables des équipements réseau des environnements à haute performance comme les datacenters, le HFT, l'analyse big data, le calcul haute performance et les télécommunications. Parmi les produits Exablaze on trouve des commutateurs et des cartes d'interface réseau basés sur le FPGA, ainsi qu'une technologie de synchronisation à résolution picoseconde. L'équipementier a déclaré que ses serveurs seront disponibles dans 3 mois.

Cisco n'est pas le seul fournisseur à avoir annoncé des produits basés sur les processeurs Epyc 7003. Amazon Web Services a déclaré que ses principales familles d'instances Amazon EC2 seraient équipées de processeurs Milan dans le courant de l'année. D'autres fournisseurs comme Dell, Microsoft Azure, HPE, Google Cloud, Oracle Cloud et VMware ont également annoncé la prise en charge du dernier processeur d'AMD.

Des serveurs Proliant durcis et refroidis par immersion chez Iceotope

Suite à l'accord OEM conclu entre HPE et Iceotope, ce dernier pourra de vendre des serveurs ProLiant dans ses châssis durcis à refroidissement liquide par immersion. Iceotope Technologies proposera des...

le 27/07/2021, par Andy Patrizio, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 333 mots

La protection antiransomware des mainframes arrive sur les baies...

Développée à l'origine pour les mainframes Z, la solution Safeguarded Copy d'IBM arrive sur les baies FlashSystem. Elle prend un instantané des systèmes et le stocke là où les ransomwares ne peuvent pas...

le 23/07/2021, par Andy Patrizio, NetworkWorld (adapté par Serge Leblal), 400 mots

Le concept de NaaS prend pied dans les entreprises

Le NaaS comprend généralement du matériel, des logiciels et des licences intégrés, fournis sous forme d'abonnement. Le jour est proche où les administrateurs IT pourront commander des équipements réseau à p

le 20/07/2021, par Michael Cooney, IDG NS, et Serge Leblal, 2402 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Olivier Pomel

CEO de Datadog

« Intégrer la sécurité aux projets DevOps est évident »