Les puces AMD Epyc Milan s'annoncent prometteuses

le 03/09/2020, par Andy Patrizio, Network World (adapté par Jean Elyan), Infrastructure, 486 mots

D'après des documents fuités, la prochaine génération de puces Milan, alias Zen 3, verrait ses performances augmenter de 20 %. La fuite révèle aussi certains changements à venir pour la puce Gênes alias Zen 4.

Les puces AMD Epyc Milan s'annoncent prometteuses

D'après Hardwareluxxun site d'informations technologiques allemand qui prétend détenir des documents internes d'AMDles gains de performance de la prochaine génération de puces serveurs Epyc d'AMD, nom de code « Milan », également connu sous la dénomination Zen 3, seront significatifs. Le fournisseur a refusé de commenter ces informationsHardwareluxx a publié des détails d'une présentation, provenant supposément d'AMD, qui montrent le potentiel de performance de la prochaine génération de processeurs pour serveurs dont la livraison est prévue à la fin de l'année.

Selon ces slides, la puce Zen 3 apparaît, à bien des égards, très similaire à la génération Zen 2 (alias « Rome ») actuellement sur le marché. La Zen 3 sera compatible avec la première et la seconde génération de puces Epyc, ce qui permettra aux propriétaires actuels de remplacer les anciennes puces par des puces plus récentes. Autre similitude avec la génération Rome, Milan pourra accueillir 64 coeurs au maximum. Comme Rome, la puce Zen 3 prendra en charge la mémoire DDR4 et les interconnexions PCI Express 4.0. Une différence cependant : au lieu de deux caches L3 de 16 Mo, Milan offrira un cache L3 de 32 Mo.

Des coeurs plus efficaces

Pour la génération Milan, AMD a surtout cherché à améliorer les performances du coeur. Les diapositives indiquent que, dans le cas de Milan, la performance mono-thread devrait augmenter de 20 % par rapport aux processeurs Rome 32 coeurs et de 10 à 15 % par rapport aux processeurs Epyc 64 coeurs. La raison pour laquelle les puces 32 coeurs sont plus rapides tient à la fréquence d'horloge plus élevée obtenue avec les processeurs ayant moins de coeurs. Néanmoins, il ne faut pas s'attendre à de grandes évolutions dans la fréquence d'horloge, puisque la puce Milan, comme la version Rome actuelle, est produite selon le processus de fabrication à 7nm.

Une augmentation des performances de 10 à 20 % sur une génération est tout à fait remarquable. En général, d'une génération à l'autre, les gains de performances atteignent rarement deux chiffres de pourcentage. Et comme elle est socket compatible, il n'y a pas lieu de craindre l'effet Osborne.

Prochain arrêt : Gênes

Avec la puce Gênes, alias Zen 4, prévue pour la fin 2021, AMD poursuit sa tournée des villes italiennes. Si l'on en croit ces mêmes diapositives, la puce devrait avoir un impact très disruptif. D'abord, celle-ci sera fabriquée selon un processus à 5 nm. Ensuite, sa puissance thermique nominale (TDP) passera de 225 watts (le TDP de Rome et de Milan) à 240 watts. D'après la feuille de route d'AMD, la puce Gênes pourra accueillir plus de 64 coeurs. Mais celle-ci offrira toujours deux threads SMT2 par coeur. Il est également question de DDR5, de support de mémoire persistante (NVDIMM-P) et de PCI-Express 5.0, la NVDIMM-P étant en fait l'Optane d'Intel pour le reste de l'industrie.

Des briques rouges capable de stocker l'électricité

Des chercheurs de l'université de Washington ont utilisé des briques pour stocker de l'énergie en transformant le pigment rouge à base de polymère en conducteur d'électricité. Transformer et utiliser les...

le 14/10/2020, par Patrick Nelson, Network World, (adaptation Jean Elyan), 703 mots

Cisco ajoute au SD-WAN des options de connectivité avec AWS et Azure

Les fonctionnalités Cisco SD-WAN Cloud OnRamp simplifient l'accès aux services multi-cloud, améliorent la sécurité et réduisent la latence. L'équipementier Cisco a encore élargi les options d'intégration au...

le 25/09/2020, par Michael Cooney, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 1315 mots

Plus de capacité et de vitesse pour le LTO-9

Après la récente publication de la norme LTO-9 (Linear Tape-Open 9), des lecteurs de bandes offrant des vitesse plus rapides et des capacités accrues devraient bientôt apparaître sur le marché. Mais les...

le 21/09/2020, par W. Curtis Preston, Network World (adaptation Jean Elyan), 1239 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...