Les puces serveurs Neoverse d'ARM plus performantes

le 03/05/2021, par Andy Patrizio, NetworkWorld (adapté par Serge Leblal), Infrastructure, 710 mots

ARM annonce une amélioration de 40 et 50 % des performances de ses deux dernières puces pour serveurs : Neoverse V1 pour le HPC et Neoverse N2 pour les serveurs classiques.

Les puces serveurs Neoverse d'ARM plus performantes

Après le marché des terminaux mobiles, ARM ne cache plus ses ambitions sur celui des processeurs pour serveurs. Le concepteur de puce a révélé des détails ses deux modèles pour serveurs, Neoverse N2 et Neoverse V1, ainsi qu'une mise à jour du maillage à haut débit pour connecter ses processeurs. Les deux processeurs avaient été présentés en septembre dernier, mais la firme était restée discrète quant à leurs performances. La société avance aujourd'hui des chiffres.

Le Neoverse V1 est conçu pour les serveurs haut de gamme, en particulier pour le calcul haute performance (HPC). Il prend en charge Scalable Vector Extension (SVE) et offre une augmentation des performances de plus de 50 % par rapport au N1 pour les charges de travail d'apprentissage automatique HPC. Il prend également en charge bfloat16, une extension qui est devenue un jeu d'instructions presque standard pour l'IA et l'apprentissage machine, ainsi que l'interface PCI Express Gen5, la RAM DDR5 et la mémoire HBM. Il sera fabriqué en 7 nm et éventuellement en 5 nm. « Avec le V1, nous avons ciblé les plus hautes performances et les unités d'exécution les plus larges pour prendre en charge les charges de travail exigeantes que les clients de l'infrastructure désirent déployer », a déclaré Dermot O'Driscoll, vice-président des produits infrastructures chez ARM.

Plus de coeurs sur une puce N2

La plate-forme Neoverse N2 utilise l'architecture Armv9 que la société a récemment annoncée et qui, selon elle, peut offrir 40 % de performances supplémentaires pour une variété de charges de travail par rapport à la N1, tout en conservant le même niveau d'efficacité en termes de puissance et de surface que la N1. « Avec le N2, il s'agit d'une conception légèrement plus modeste en termes de performances, mais qui permet d'en construire un plus grand nombre. Ainsi, lorsque nous parlons de mise à l'échelle, nous parlons de clients construisant plus de 100 coeurs par SOC », a déclaré O'Driscoll.

ARM indique avoir déjà plusieurs clients pour les puces N2 et V1, ainsi que pour la N1 :

- Marvell a annoncé que sa famille Octeon de solutions de mise en réseau basées sur Neoverse N2 commencera à être échantillonnée d'ici la fin de l'année 2021, offrant une augmentation des performances de x3 par rapport aux produits de la génération précédente.

- Le ministère indien de l'électronique et de la technologie de l'information (MeitY) a annoncé qu'il se joindrait à SiPearl et ETRI pour obtenir une licence Neoverse V1 pour son projet national de calcul haute performance exascale.

- Oracle prévoit d'adopter les CPU Ampere Altra pour son infrastructure cloud maison.

- La puce Graviton2 d'AWS, reposant sur un design ARM, continue d'étendre rapidement son empreinte sur EC2 avec une croissance régulière et une expansion régionale.

- Alibaba Cloud vient de tester les prochaines instances Alibaba Cloud ECS ARM en utilisant Neoverse N1.

- Enfin, Tencent investit à la fois dans les tests de matériel et dans la mise en oeuvre de logiciels qui lui permettront d'adopter la technologie Neoverse pour les applications en nuage.

Un bus mesh plus rapide

La troisième annonce du fournisseur britannique est l'interconnexion mesh Neoverse CMN-700 d'ARM pour les plates-formes Neoverse V1 et N2. Le bus CMN-700 est une évolution du CMN-600 qui est utilisé dans les centres de données, et il y a quelques augmentations considérables de ses capacités. Le nombre total de coeurs pris en charge a été multiplié par quatre, passant de 128 coeurs dans le CMN-600 à 512 dans le CMN-700, le cache de niveau système par puce a été multiplié par quatre, passant de 128 à 512 Mo, le nombre de ports mémoire est passé de 16 à 40 et la prise en charge des interconnexions CXL a été intégrée. CXL, ou le protocole Compute Express Link, gagne en popularité en tant qu'alternative à PCIe car il fonctionne avec ce dernier, mais agit également comme un maillage unificateur entre les coeurs de processeurs et les pools de mémoire. Le PCIe est bon pour les transferts point à point, mais ne repose pas sur une conception mesh.

ARM prévoit que les produits basés sur N2 et V1 seront commercialisés d'ici la fin de l'année.

Les puces serveurs Neoverse d'ARM plus performantes

ARM annonce une amélioration de 40 et 50 % des performances de ses deux dernières puces pour serveurs : Neoverse V1 pour le HPC et Neoverse N2 pour les serveurs classiques. Après le marché des terminaux...

le 03/05/2021, par Andy Patrizio, NetworkWorld (adapté par Serge Leblal), 710 mots

Samsung lance un composant DDR5 de 512 Go pour le HPCec un

Deux fois plus rapide que la mémoire existante et avec deux fois plus de capacité, la RAM DDR5 de Samsung ouvre la voie à de nouveaux usages. Le mois dernier, Samsung Electronics a annoncé la création d'un...

le 14/04/2021, par Andy Patrizio, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 383 mots

Un commutateur cryotron pour réduire le coût d'usage des ordinateurs...

Des chercheurs en supraconducteurs du MIT travaillent sur le nano-cryotron, un commutateur informatique qui pourrait réduire le coût de fabrication et de fonctionnement des ordinateurs quantiques. Comme le...

le 29/03/2021, par Chris Nerney, Network World (adapté par Jean Elyan), 634 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...