Les usages 5G devraient améliorer la productivité des entreprises

le 13/11/2018, par Véronique Arène, GSM/3G/4G, 1169 mots

Blackberry serait en pourparlers pour acquérir l'éditeur de solutions de cybersécurité  Cylance en mettant 1,5 milliard de dollars (1,32 milliard d'euros), sur la table.  Selon Business Insider, qui a révélé l'information, le canadien chercherait à se positionner sur des leviers à  forte croissance.

Les usages 5G devraient améliorer la productivité des entreprises

1,5 milliard de dollars. C'est la somme que BlackBerry pourrait débourser pour racheter Cylance, une start-up californienne qui développe des  solutions de sécurité axées sur la prévention des menaces, rapporte vendredi Business Insider, qui cite des sources proches du dossier. Créée il y a tout juste six ans et basée à Irvine, cette jeune pousse aurait récemment envisagé une introduction en bourse, précise le site d'informations. L'opération pourrait être annoncée dès la semaine prochaine. Toutefois,  Business Insider indique que rien n'est officiel, et que des interrogations demeurent quant à la finalisation de la transaction. Pour Blackberry, cette potentielle acquisition confirmerait son repositionnement vers les services aux entreprises, en particulier ceux en forte croissance liés à la cybersécurité.

Il y a quelques mois Cylance a annoncé avoir finalisé une levée record d'un montant de  120 millions de dollars emmenée par Blackstone Tactical Opportunities avec d'autres investisseurs. Des fonds qui ont permis à la jeune pousse de renforcer sa présence au niveau mondial et de faire évoluer son offre. Plus précisément, ces capitaux vont contribuer à développer sa force de frappe commerciale, accroître son marketing et son développement en Europe, au Moyen-Orient ainsi qu'en Asie-Pacifique. "Blackstone a tout de suite été convaincu par l'approche de Cylance qui consiste à exploiter l'intelligence artificielle pour aider les entreprises à se prémunir contre les cyber-attaques qui perturbent leurs opérations et entachent leurs réputations", a déclaré Viral Patel, senior manager, responsable des opportunités tactiques du fonds d'investissement.

Une technologie optimisée par l'IA  En 2018, l'éditeur a totalisé 130 millions de dollars de revenus, avec une croissance de 90% chaque année. A son actif, pas moins de  4 000 clients, dont plus de 20% figurent au classement Fortune 500. «Nous avons démontré la réussite, l'ampleur et la traction du marché», a déclaré Brian Robins, CFO chez Cylance. «L'investissement soutient notre stratégie de croissance et nous aide de générer des flux de trésorerie disponibles, a t-il souligné.

La technologie de détection optimisée par l'intelligence artificielle de Cylance permet de repérer des anomalies en se basant sur le comportement des utilisateurs. L'identification de malware, une analyse sandbox et des processus de détection est aussi fournie.  Ainsi, les clients sont dotés d'une plateforme de sécurité unifiée les prémunissant contre la versatilité des cybermenaces. 



1,5 milliard de dollars. C'est la somme que BlackBerry pourrait débourser pour racheter Cylance, une start-up californienne qui développe des  solutions de sécurité axées sur la prévention des menaces, rapporte vendredi Business Insider, qui cite des sources proches du dossier. Créée il y a tout juste six ans et basée à Irvine, cette jeune pousse aurait récemment envisagé une introduction en bourse, précise le site d'informations. L'opération pourrait être annoncée dès la semaine prochaine. Toutefois,  Business Insider indique que rien n'est officiel, et que des interrogations demeurent quant à la finalisation de la transaction. Pour Blackberry, cette potentielle acquisition confirmerait son repositionnement vers les services aux entreprises, en particulier ceux en forte croissance liés à la cybersécurité.

Il y a quelques mois Cylance a annoncé avoir finalisé une levée record d'un montant de  120 millions de dollars emmenée par Blackstone Tactical Opportunities avec d'autres investisseurs. Des fonds qui ont permis à la jeune pousse de renforcer sa présence au niveau mondial et de faire évoluer son offre. Plus précisément, ces capitaux vont contribuer à développer sa force de frappe commerciale, accroître son marketing et son développement en Europe, au Moyen-Orient ainsi qu'en Asie-Pacifique. "Blackstone a tout de suite été convaincu par l'approche de Cylance qui consiste à exploiter l'intelligence artificielle pour aider les entreprises à se prémunir contre les cyber-attaques qui perturbent leurs opérations et entachent leurs réputations", a déclaré Viral Patel, senior manager, responsable des opportunités tactiques du fonds d'investissement.

Une technologie optimisée par l'IA 

En 2018, l'éditeur a totalisé 130 millions de dollars de revenus, avec une croissance de 90% chaque année. A son actif, pas moins de  4 000 clients, dont plus de 20% figurent au classement Fortune 500. «Nous avons démontré la réussite, l'ampleur et la traction du marché», a déclaré Brian Robins, CFO chez Cylance. «L'investissement soutient notre stratégie de croissance et nous aide de générer des flux de trésorerie disponibles, a t-il souligné.

La technologie de détection optimisée par l'intelligence artificielle de Cylance permet de repérer des anomalies en se basant sur le comportement des utilisateurs. L'identification de malware, une analyse sandbox et des processus de détection est aussi fournie.  Ainsi, les clients sont dotés d'une plateforme de sécurité unifiée les prémunissant contre la versatilité des cybermenaces. 

1,5 milliard de dollars. C'est la somme que BlackBerry pourrait débourser pour racheter Cylance, une start-up californienne qui développe des  solutions de sécurité axées sur la prévention des menaces, rapporte vendredi Business Insider, qui cite des sources proches du dossier. Créée il y a tout juste six ans et basée à Irvine, cette jeune pousse aurait récemment envisagé une introduction en bourse, précise le site d'informations. L'opération pourrait être annoncée dès la semaine prochaine. Toutefois,  Business Insider indique que rien n'est officiel, et que des interrogations demeurent quant à la finalisation de la transaction. Pour Blackberry, cette potentielle acquisition confirmerait son repositionnement vers les services aux entreprises, en particulier ceux en forte croissance liés à la cybersécurité.

Il y a quelques mois Cylance a annoncé avoir finalisé une levée record d'un montant de  120 millions de dollars emmenée par Blackstone Tactical Opportunities avec d'autres investisseurs. Des fonds qui ont permis à la jeune pousse de renforcer sa présence au niveau mondial et de faire évoluer son offre. Plus précisément, ces capitaux vont contribuer à développer sa force de frappe commerciale, accroître son marketing et son développement en Europe, au Moyen-Orient ainsi qu'en Asie-Pacifique. "Blackstone a tout de suite été convaincu par l'approche de Cylance qui consiste à exploiter l'intelligence artificielle pour aider les entreprises à se prémunir contre les cyber-attaques qui perturbent leurs opérations et entachent leurs réputations", a déclaré Viral Patel, senior manager, responsable des opportunités tactiques du fonds d'investissement.

Une technologie optimisée par l'IA 

En 2018, l'éditeur a totalisé 130 millions de dollars de revenus, avec une croissance de 90% chaque année. A son actif, pas moins de  4 000 clients, dont plus de 20% figurent au classement Fortune 500. «Nous avons démontré la réussite, l'ampleur et la traction du marché», a déclaré Brian Robins, CFO chez Cylance. «L'investissement soutient notre stratégie de croissance et nous aide de générer des flux de trésorerie disponibles, a t-il souligné.

La technologie de détection optimisée par l'intelligence artificielle de Cylance permet de repérer des anomalies en se basant sur le comportement des utilisateurs. L'identification de malware, une analyse sandbox et des processus de détection est aussi fournie.  Ainsi, les clients sont dotés d'une plateforme de sécurité unifiée les prémunissant contre la versatilité des cybermenaces. 

(Légende illustration)
Spécialisée dans les solutions de détection des menaces, Cylance a été fondée en 2013 par Stuart McClure. Crédit. D.R.







La 6G accapare déjà les équipementiers

La technologie sans fil 6G ne sera peut-être pas disponible avant dix ans, mais l'on sait déjà qu'elle pourrait atteindre des vitesses de l'ordre du térabit, alimenter les appareils mobiles et permettre de...

le 07/04/2021, par Chris Nerney, Network World (adapté par Jean Elyan), 686 mots

Slicing : La virtualisation sans fil pour créer des services 5G et...

Qu'est-ce que le découpage du réseau (slicing) et comment utiliser efficacement la capacité sans fil des opérateurs pour mettre en place des réseaux virtuels qui répondent exactement aux besoins des clients ?...

le 10/02/2021, par Jon Gold, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 1134 mots

5G en toute sécurité pour la SNCF à Nantes

En partenariat avec SFR, la SNCF expérimente depuis un an la 5G à Nantes. Outre un accroissement des débits, cette connectivité ne se fera pas sans cybersécurité. En 2019, la SNCF a lancé une expérimentation...

le 24/11/2020, par Bertrand LEMAIRE, 686 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...