Microsoft lance un service mesh open source

le 10/08/2020, par Scott Carey, Computerworld UK (adaptation Jean Elyan), Cloud / Virtualisation, 522 mots

Microsoft profite de la controverse sur la gouvernance du service mesh Istio de Google pour offrir une alternative simple et vraiment ouverte.

Microsoft lance un service mesh open source

Microsoft a annoncé la publication de son propre service mesh open source baptisé Open Service Mesh (OSM) dont il transfèrera la gouvernance à la Cloud Native Computing Foundation (CNCF), dès que possible. L'entreprise de Redmond prend ainsi le contre-pied de Google, qui a récemment annoncé que son service mesh Istio ne ferait plus partie de la CNCF, neutre sur le plan des fournisseurs, qui rejoindra la fondation Open Usage Commons de Google.

Le service mesh est rapidement devenu un élément essentiel de la pile informatique native du cloud moderne, car il permet la communication, la surveillance et l'équilibrage de charge entre les parties disparates de l'architecture basée sur les microservices. Par son niveau de granularité, un service mesh diffère du populaire service d'orchestration de conteneurs Kubernetes. Quand il est exécuté en association avec Kubernetes, le service mesh permet d'approfondir la politique de sécurité et l'application du cryptage et d'automatiser l'équilibrage de charge et la fonction de coupe-circuit.

Un virage confirmé chez Microsoft

En dehors du débat philosophique sur les logiciels open source et les questions de gouvernance, Microsoft cherche à se différencier de son concurrent en offrant le plus de simplicité possible. « Ce que nos clients nous ont dit, c'est que les solutions actuelles - et Istio en est un bon exemple - sont extrêmement complexes », a déclaré au site TechCrunch Gabe Monroy, directeur de la gestion des produits de Microsoft pour Azure Compute et membre du conseil d'administration de la CNCF. « Il n'y a pas que moi qui le dise. Nous voyons, dans la file d'attente de support Azure Kubernetes Service, beaucoup de données des clients qui essaient d'utiliser ces produits, preuve qu'ils rencontrent des difficultés. C'est juste une technologie difficile à utiliser, une technologie difficile à construire à l'échelle », a-t-il ajouté.

Jusqu'à présent, Microsoft avait adopté une position neutre dans la bataille des services mesh, l'interface d'Azure supportant diverses options, y compris des solutions open source populaires comme Istio, Linkerd et Consul, ainsi qu'App Mesh d'Amazon Web Services. Microsoft voudrait désormais que Open Service Mesh offre une option aussi légère que possible. Le service fonctionne sur Kubernetes, et l'élément plan de données est basé sur le proxy populaire Envoy, tous configurés avec des API d'interface de service mesh. En bref, « OSM injecte un proxy Envoy comme conteneur sidecar à côté de chaque instance d'une application », a déclaré le fournisseur.

Aider les clients

Avec ce lancement, Microsoft prend non seulement le parti de la gouvernance ouverte dans le débat qui fait rage dans la communauté du logiciel open source depuis quelques mois, mais le fournisseur cherche également à résoudre un problème qui touche beaucoup de clients. Cependant, tout le monde ne considère pas que le geste de Microsoft est aussi spectaculaire qu'il en a l'air. C'est le cas d'Oliver Gould, le cofondateur du dynamique Linkerd, qui, après l'annonce du lancement, a souligné sur Twitter les similitudes qu'il y avait entre les expériences utilisateur de Linkerd et celles d'OSM.

Cisco Nexus Dashboard s'étoffe avec le support des réseaux...

Avec l'intégration de son logiciel de gestion de datacenter à sa console Nexus Dashboard, Cisco permet la prise en charge des environnements réseau traditionnels. L'équipementier Cisco a ajouté la prise en...

le 14/01/2021, par Michael Cooney, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 648 mots

Robin.IO accompagne la mutation cloud des opérateurs

L'augmentation des charges de travail conteneurisées entraîne la nécessité de mieux prendre en charge les ressources de stockage dans les environnements Kubernetes. Pour gérer au quotidien les besoins des...

le 07/01/2021, par Serge LEBLAL, 591 mots

Alerte sur les détournements de sous-domaines Azure

Dans Microsoft Azure, des attaquants peuvent exploiter des sous-domaines actifs mais non utilisés, à des fins malveillantes. Voici comment identifier et supprimer les sous-domaines vulnérables et éviter de les...

le 05/01/2021, par Susan Bradley, IDG NS (adaptation Jean Elyan), 1253 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...