Office arrive sur les smartphones Android

le 01/08/2013, par Jacques Cheminat, GSM/3G/4G, 388 mots

Après les iPhone, Microsoft annonce la disponibilité d'Office Mobile pour les smartphones sous Android pour les abonnés à Office 365. Les tablettes ne sont pas concernées.

Office arrive sur les smartphones Android

Microsoft continue de diffuser au compte-goutte son application Office Mobile sur les différentes plateformes. Après l'iPhone, c'est au tour des smartphones Android de voir apparaître sur Google Play cette app. Par contre les tablettes ne sont pas concernées.

Concernant les exigences, le smartphone doit fonctionner sous une version 4.0 au supérieur d'Android et l'utilisateur doit être abonné à Office 365. Guy Gilbert, chef de produit des apps Office chez Microsoft explique dans un blog que « le lancement de cette application montre que nous sommes déterminés à fournir de la valeur ajoutée aux abonnés d'Office 365 ».
Or nos confrères de PCworld ont constaté que l'application sous Android, à la différence de celle sur iPhone, ne propose pas une option de souscription directe à Office 365. Par ailleurs, pour l'instant Office Mobile pour Android n'est disponible qu'aux Etats-Unis. Microsoft a indiqué qu'une extension à d'autres pays est prévue dans les prochaines semaines.

Un effort sur l'édition de document

Office Mobile pour Android comprend des versions adaptées d'Excel, PowerPoint et Word. Nos confrères américains constatent qu'Outlook n'est pas présent, mais que les utilisateurs Android n'ont pas accès non plus à Outlook Web App lancé récemment pour les iPhone et les iPad. Sur le plan pratique, les abonnés pourront créer et éditer des documents (textes et feuilles de calcul), les sauvegarder sur SkyDrive et SkyDrive Pro.

Sur la partie Powerpoint, l'utilisateur pourra regarder et éditer une présentation déjà réalisée, mais pas en créer une. Ils peuvent aussi ouvrir un document depuis un email. L'application propose d'autres fonctionnalités pratiques sur des smartphones. L'une s'appelle Rapid Resume qui permet d'aller directement sur le dernier endroit où la personne à travailler sur un document. Une « vue d'ensemble » sur Word et Excel donne la possibilité de naviguer rapidement à travers un document. Il est possible aussi d'écrire des annotations. Sur les trois applications, Microsoft a fait un effort sur l'édition de document. Ainsi dans Word en cliquant sur un mot ou une phrase des fonctions d'édition apparaissent (polices, couleurs,etc.). Idem sur Excel qui propose des fonctions de tris, de création de graphique, etc.

Reste que dans l'univers Android, il existe plusieurs alternatives à Office comme Quick Office Pro (13,5€), Document to Go (11,5€) ou Office Suite Pro 7 (11,5 €).

La 6G accapare déjà les équipementiers

La technologie sans fil 6G ne sera peut-être pas disponible avant dix ans, mais l'on sait déjà qu'elle pourrait atteindre des vitesses de l'ordre du térabit, alimenter les appareils mobiles et permettre de...

le 07/04/2021, par Chris Nerney, Network World (adapté par Jean Elyan), 686 mots

Slicing : La virtualisation sans fil pour créer des services 5G et...

Qu'est-ce que le découpage du réseau (slicing) et comment utiliser efficacement la capacité sans fil des opérateurs pour mettre en place des réseaux virtuels qui répondent exactement aux besoins des clients ?...

le 10/02/2021, par Jon Gold, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 1134 mots

5G en toute sécurité pour la SNCF à Nantes

En partenariat avec SFR, la SNCF expérimente depuis un an la 5G à Nantes. Outre un accroissement des débits, cette connectivité ne se fera pas sans cybersécurité. En 2019, la SNCF a lancé une expérimentation...

le 24/11/2020, par Bertrand LEMAIRE, 686 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Olivier Pomel

CEO de Datadog

« Intégrer la sécurité aux projets DevOps est évident »