PhoneAndPhone accuse Free Mobile de ses déboires

le 06/06/2013, par Fabrice Alessi, GSM/3G/4G, 342 mots

Le distributeur PhoneAndPhone serait victime à son tour de l'effet Free Mobile sur la distribution télécom.

PhoneAndPhone accuse Free Mobile de ses déboires

L'enseigne de distribution de produits et de services de téléphonie mobile a été placée en redressement judiciaire le 13 mai dernier. L'information a été rendue publique ce 5 juin par Warren Barthes, le fondateur et dirigeant de PhoneAndPhone, lors d'une interview accordée à nos confrères du Journal du Net. L'homme explique les déboires de son entreprise par l'arrivée de Free Mobile sur le marché mais aussi par la façon dont Bouygues Telecom aurait déguisé la fermeture de son réseau de distribution.

Un revendeur encore rentable il y a un an

Lors de son année fiscal 2011-2012, PhoneAndPhone est pourtant une entreprise encore rentable (100 K€ de bénéfices) qui réalise 54 M€ de chiffres d'affaires. La fin de cet exercice est toutefois compliquée par l'entrée de free sur le marché du mobile en janvier 2012. L'arrivée fracassante de l'opérateur fait tomber les ventes de mobiles avec abonnement à 20% du chiffre d'affaires de l'enseigne alors que c'est sur la commercialisation de ces packs qu'elle réalise ses marges les plus importantes.
Comme bien d'autres revendeurs en téléphonie mobile, PhoneAndPhone a également fait les frais des offres Low cost lancées par Bouygues Telecom, SFR et Orange pour contrer free mais dont la distribution est exclusivement réalisée en direct.

Selon les dires de Warren Barthes rapportés par Warren Barthes, c'est pourtant Bouygues Telecom qui semble avoir porté l'estocade à l'enseigne. En novembre 2012, l'opérateur a en effet revendu sa filiale Extenso Télécom, un grossiste qui commercialisait les offres de sa maison-mère auprès de milliers de revendeurs. Problème, le repreneur a ensuite coupé les encours de PhoneAndPhone, ce qui a obligé l'entreprise à lancer un premier plan de sauvegarde en janvier dernier. La mesure ne semble pas avoir produit assez d'effets au vu de la récente mise en redressement judiciaire de PhoneAndPhone. Un nouveau plan de restructuration doit désormais être mis en oeuvre. Associé au développement de nouveau services comme la vente de mobiles d'occasion, il est sensé permettre au revendeur de redevenir rentable d'ici deux ans.

La 6G accapare déjà les équipementiers

La technologie sans fil 6G ne sera peut-être pas disponible avant dix ans, mais l'on sait déjà qu'elle pourrait atteindre des vitesses de l'ordre du térabit, alimenter les appareils mobiles et permettre de...

le 07/04/2021, par Chris Nerney, Network World (adapté par Jean Elyan), 686 mots

Slicing : La virtualisation sans fil pour créer des services 5G et...

Qu'est-ce que le découpage du réseau (slicing) et comment utiliser efficacement la capacité sans fil des opérateurs pour mettre en place des réseaux virtuels qui répondent exactement aux besoins des clients ?...

le 10/02/2021, par Jon Gold, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 1134 mots

5G en toute sécurité pour la SNCF à Nantes

En partenariat avec SFR, la SNCF expérimente depuis un an la 5G à Nantes. Outre un accroissement des débits, cette connectivité ne se fera pas sans cybersécurité. En 2019, la SNCF a lancé une expérimentation...

le 24/11/2020, par Bertrand LEMAIRE, 686 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Olivier Pomel

CEO de Datadog

« Intégrer la sécurité aux projets DevOps est évident »