Plus de capacité et de vitesse pour le LTO-9

le 21/09/2020, par W. Curtis Preston, Network World (adaptation Jean Elyan), Infrastructure, 1239 mots

Après la récente publication de la norme LTO-9 (Linear Tape-Open 9), des lecteurs de bandes offrant des vitesse plus rapides et des capacités accrues devraient bientôt apparaître sur le marché. Mais les utilisateurs de ces matériels doivent-ils pour autant se précipiter pour faire une mise à niveau ? Voilà les avantages et les inconvénients pour en apprécier la nécessité.

Plus de capacité et de vitesse pour le LTO-9

Les lecteurs de bandes offrent une solution très fiable pour écrire des données sur un support de stockage et ils sont aussi très efficaces pour conserver les données pendant plusieurs décennies. Ils constituent un excellent support pour le stockage à long terme et pour expédier de grandes quantités de données sur de longues distances (pas de limite de bandes pour un transport routier). Ce que les lecteurs de bandes ne savent pas faire, c'est fonctionner lentement. La vitesse de transfert en mode compressé d'un lecteur de bandes à la norme LTO-8 est de 900 Mo/s, soit nettement plus que la plupart des sauvegardes qu'il va recevoir. C'est beaucoup plus rapide que n'importe quelle sauvegarde incrémentielle qui lui sera envoyée, ce qui est le cas de la plupart des sauvegardes. C'est d'ailleurs un problème si l'on veut utiliser les bandes comme cible initiale des sauvegardes, sauf pour copier ses sauvegardes à des fins d'utilisation hors site, car le système de sauvegarde sur disque peut servir de cache pour le lecteur de bandes, ce qui devrait lui permettre de fonctionner à un rythme décent pendant le processus de copie. Par contre, aujourd'hui, il est pratiquement impossible de concevoir un bon système de backup qui envoie directement sur bandes des sauvegardes incrémentielles à travers le réseau.

Faut-il, ou non, mettre à niveau ?

Trois raisons peuvent justifier la mise à niveau de son lecteur de bandes :

1- Une de vos tâches utilise régulièrement de grandes quantités de bandes : la mise à niveau vers un lecteur de bandes plus rapide augmenterait la vitesse de ce processus. Par exemple, il peut être intéressant pour un producteur de films utilisant des caméras qui produisent des pétaoctets de données par jour de créer des copies multiples et de les envoyer à plusieurs sociétés de post-production. La copie de 1 pétaoctet sur bande prend 22 heures en LTO-7, et le LTO-9 peut réduire ce temps de moitié environ. (Les trois entreprises à l'origine de la norme n'ont pas encore précisé la vitesse de la spécification, mais elle devrait se situer aux alentours de 1200-1400 Mo/s). Si la différence entre 22 heures et 11 heures change votre activité, alors passez sans hésiter à la norme LTO-9.

2- La norme LTO-9 permet d'augmenter de capacité de 50 % par rapport à la LTO-8 et de 200 % par rapport à la LTO-7. Si vous payez actuellement l'expédition de vos bandes ou leur stockage dans un coffre-fort à l'unité, ce gain peut représenter un argument financier pour passer à la norme LTO-9 et vous pourrez copier toutes vos bandes existantes sur des bandes plus récentes et plus grandes. Vous pourriez réduire considérablement vos coûts mensuels en utilisant des bandes LTO-8 et réduire encore plus ces coûts si vous utilisez des bandes LTO-7.

3 - La troisième et dernière bonne raison d'effectuer une mise à niveau, c'est que vos lecteurs de bandes actuels sont si vieux que vous ne pouvez plus bénéficier de services pour ces matériels ou que, en raison de leur âge, les contrats de service sont prohibitifs. Le remplacement de vos anciens lecteurs de bandes par des lecteurs LTO-9 plus récents pourrait coûter moins cher que le maintien d'un contrat de service sur d'anciens lecteurs de bandes.

Risques de la mise à niveau

La mise à niveau de vos lecteurs de bandes n'est pas sans risques. Le premier risque ne s'applique que si vous continuez à envoyer des sauvegardes très lentes directement sur bande sans les mettre en cache avec un disque cible avant de les copier sur bande. Dans ce cas, la mise à niveau de votre lecteur de bandes risque d'aggraver le problème. Si un lecteur de bandes de 900 Mo/s est déjà trop puissant pour votre configuration, la mise à niveau vers un lecteur de bandes de 1200-1400 Mo/s aggravera la situation. Les normes LTO sont compatibles en lecture avec deux générations précédentes, et en écriture avec une génération précédente. Cela signifie que les lecteurs LTO-9 pourront lire les bandes des lecteurs LTO-7 et LTO-8, mais pas au-delà. Si vous avez des lecteurs plus anciens, vous serez obligé de faire l'une des deux choses suivantes : soit conserver certains de vos anciens lecteurs de bandes ou transférer toutes vos anciennes bandes sur des bandes plus récentes. Si vous envisagez de mettre vos lecteurs à niveau parce que vos lecteurs de bandes actuels sont trop vieux et inutilisables, la première option n'est pas vraiment possible. À moins de ne les conserver au cas où et de ne plus payer pour un contrat de service.

La seconde option est plus probable, et un bon produit de sauvegarde ou d'archivage devrait pouvoir vous aider à consolider toutes vos anciennes bandes de sauvegarde sur des bandes plus récentes. Ce sera également nécessaire si vous envisagez de mettre à niveau pour réduire le coût mensuel de votre stockage de bandes. Sachez que même si les lecteurs de bandes sont très efficaces pour écrire des données, un tel processus n'est jamais sans risque. Un seul mauvais bit sur 1019 bits est toujours préjudiciable, alors sachez que ce type d'erreur existe et intégrez-le dans votre processus. Vous avez aussi la possibilité de consolider toutes les anciennes bandes sur des bandes plus récentes, et de stocker les anciennes bandes en toute sécurité quelque part, au cas où l'une des copies serait défectueuse. Vous pouvez aussi créer deux copies sur des bandes plus récentes, car les risques d'erreur au même endroit au cours des deux copies sont de 1019X1019.

Risques de la non mise à niveau

L'absence de mise à niveau comporte aussi des risques, les plus importants étant liés à la durée de vie des lecteurs de bandes actuels. Les lecteurs de bandes du modèle que vous utilisez sont-ils toujours disponibles ? Si c'est le cas, les risques de ne pas mettre à niveau votre système à ce stade sont relativement faibles. Même si vous ne pouvez plus acheter de nouveaux lecteurs de bandes du modèle que vous utilisez actuellement, vous pouvez probablement faire réviser ceux que vous possédez. Tant que vos lecteurs de bandes actuels sont réparables avec des pièces et des techniciens qui savent les entretenir, il ne devrait pas y avoir trop de risques de les conserver. Mais n'oubliez pas que le coût du contrat de service peut être trop élevé.

Comparer les avantages et les risques

Le point le plus important, c'est que les gens mettent souvent à niveau leurs lecteurs de bandes parce qu'ils pensent que l'achat de lecteurs de bandes plus rapides va accélérer leur système de sauvegarde ou d'archivage. Mais ce n'est pas une bonne raison pour mettre à niveau, sauf si l'on sait pertinemment que l'on a déjà atteint le taux de transfert maximal de ses lecteurs de bandes actuels, ce qui est peu probable, et cela ne se produit jamais en production. Évaluez les avantages et les risques de la mise à niveau, et comparez-les aux risques de ne pas mettre à niveau. Au final, ce sont les données et l'argent de l'entreprise qui sont en jeu. C'est donc à vous de décider.

Des briques rouges capable de stocker l'électricité

Des chercheurs de l'université de Washington ont utilisé des briques pour stocker de l'énergie en transformant le pigment rouge à base de polymère en conducteur d'électricité. Transformer et utiliser les...

le 14/10/2020, par Patrick Nelson, Network World, (adaptation Jean Elyan), 703 mots

Cisco ajoute au SD-WAN des options de connectivité avec AWS et Azure

Les fonctionnalités Cisco SD-WAN Cloud OnRamp simplifient l'accès aux services multi-cloud, améliorent la sécurité et réduisent la latence. L'équipementier Cisco a encore élargi les options d'intégration au...

le 25/09/2020, par Michael Cooney, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 1315 mots

Plus de capacité et de vitesse pour le LTO-9

Après la récente publication de la norme LTO-9 (Linear Tape-Open 9), des lecteurs de bandes offrant des vitesse plus rapides et des capacités accrues devraient bientôt apparaître sur le marché. Mais les...

le 21/09/2020, par W. Curtis Preston, Network World (adaptation Jean Elyan), 1239 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...