Robin.IO accompagne la mutation cloud des opérateurs

le 07/01/2021, par Serge LEBLAL, Cloud / Virtualisation, 591 mots

L'augmentation des charges de travail conteneurisées entraîne la nécessité de mieux prendre en charge les ressources de stockage dans les environnements Kubernetes. Pour gérer au quotidien les besoins des applications, Robin.IO étend sa plateforme de stockage aux principaux fournisseurs, et récemment GCP Anthos.

Robin.IO accompagne la mutation cloud des opérateurs

À l'origine d'une solution de stockage cloud native (hyperconvergée en mode bloc) s'appuyant sur Kubernetes, Robin.IO a récemment satisfait aux exigences d'interopérabilité de Google Cloud pour le déploiement d'Anthos sur des serveurs bare-metal. Être Anthos Ready signifie avoir satisfait aux exigences de Google Cloud pour travailler avec Anthos afin de répondre aux besoins de développement d'infrastructure et d'applications des entreprises clientes. Le service Anthos permet aux entreprises de déployer des applications en environnement hybride, sur cloud public, privé et multicloud. Cette option bare-metal leur offre un choix supplémentaire qui tire parti de leur infrastructure existante en matériel, OS et réseau. Le minimum requis pour faire tourner Anthos sur bare-metal dans un environnement de type edge, en périphérie du SI, est un système à deux noeuds avec un minimum de 4 coeurs, 32 Go de RAM et 128 Go d'espace disque, sans autre matériel spécifique.

« En supportant Anthos, Robin.IO vient faciliter le portage des applications d'un cloud à un autre », nous a expliqué la start-up lors d'un point presse fin novembre dans le cadre de l'IT Press Tour. Comme expliqué dans l'infographie ci-dessous, Robin Cloud Native Storage (RCNS) vient compléter les offres IaaS d'AWS, Azure, CGP et IBM en travaillant avec les principales plateformes Kubernetes en assurant la fourniture de ressources de stockage. Comme nous vous l'avons déjà expliqué en juillet 2020, Robin.IO exploite un gestionnaire reposant sur Kubernetes (après avoir tenté de développer son propre gestionnaire de containers) capable de gérer plusieurs milliers de containers avec des fonctions d'automatisation avancées pour exécuter des applications sur plusieurs sites et environnements (station de base, Edge ou coeur de réseau). Des entreprises comme BNP Paribas, Credit Suisse ou Rakuten (pour l'activité opérateur) utilisent la solution de Robin.IO pour réduire les dépenses d'exploitation et lisser les performances de leurs charges de travail sur les différents clouds du marché.



Plusieurs entreprises utilisent déjà Robin.IO dont BNP Paribas ou Rakuten. (Crédit Robin.IO)

Robin Express pour découvrir la solution

Selon Robin.IO sa technologie utilise 30% de ressources de calcul en moins et permet aux développeurs de créer et de déployer des applications sur un cluster Kubernetes sans l'approbation d'un administrateur de stockage. Une fois qu'un déploiement, un service opérateur ou une application est enregistré sur la plateforme RCNS, Robin encapsule tout le contexte d'une application dans une seule entité, suivant tous les composants liés. L'application et ses données étant gérées comme une seule entité. Si un développeur capture une application avec Robin, la solution enregistre  toute la topologie de l'application et sa configuration - cela inclut les spécifications de pod, de service, et  d'état - et tous les volumes de données pour créer un point de contrôle ponctuel.

La start-up propose aujourd'hui deux versions de sa solution : la déclinaison gratuite baptisée Robin Express inclut toutes les fonctionnalités, mais avec une limitation à 5 noeuds et 10 To. Le support étant assuré par la communauté. La seconde mouture, Robin Enterprise est facturée au noeud et à l'heure avec une réévaluation annuelle et un support 24/7 associé à une capacité de stockage illimitée. Robin.IO est disponible sur les principaux fournisseurs de services cloud (AWS, Azure et GCP) et depuis peu Red Hat OpenShift Marketplace pour fournir un guichet unique permettant aux utilisateurs d'acheter des applications d'entreprise et de les déployer dans n'importe quel cloud ou sur site.

Cisco Nexus Dashboard s'étoffe avec le support des réseaux...

Avec l'intégration de son logiciel de gestion de datacenter à sa console Nexus Dashboard, Cisco permet la prise en charge des environnements réseau traditionnels. L'équipementier Cisco a ajouté la prise en...

le 14/01/2021, par Michael Cooney, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 648 mots

Robin.IO accompagne la mutation cloud des opérateurs

L'augmentation des charges de travail conteneurisées entraîne la nécessité de mieux prendre en charge les ressources de stockage dans les environnements Kubernetes. Pour gérer au quotidien les besoins des...

le 07/01/2021, par Serge LEBLAL, 591 mots

Alerte sur les détournements de sous-domaines Azure

Dans Microsoft Azure, des attaquants peuvent exploiter des sous-domaines actifs mais non utilisés, à des fins malveillantes. Voici comment identifier et supprimer les sous-domaines vulnérables et éviter de les...

le 05/01/2021, par Susan Bradley, IDG NS (adaptation Jean Elyan), 1253 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...