Scandale Prism : création d'une commission pour dégonfler la polémique

le 14/08/2013, par Véronique Arène avec IDG News Service, Régulation télécoms, 233 mots

James Clapper, directeur du renseignement national aux Etats-Unis, a été chargé par la Maison Blanche de piloter le groupe qui examinera les programmes de surveillance du pays.

Scandale Prism : création d'une commission pour dégonfler la polémique

C'est James R. Clapper (en photo), actuel directeur du renseignement national aux Etats-Unis, qui prendra la tête du comité chargé d'examiner les programmes de surveillance menés par la NSA. La constitution de ce comité a été annoncée hier par l'administration Obama, en réaction au scandale déclenché par Prism.

Baptisé « Review Group on Intelligence and Communication », ce groupe devra transmettre à Barack Obama ses conclusions provisoires dans les 60 jours suivant son établissement. Un rapport final et des recommandations devront être soumis par le biais de James Clapper au président des Etats-Unis au plus tard le 15 décembre. Il est surprenant que ce soit le directeur du renseignement américain qui ait été choisi pour jouer ce rôle. C'est un choix qui jette un peu le discrédit sur l'initiative.

Ce comité est supposé permettre de « déterminer si, à la lumière des avancées dans les technologies de communication, les États-Unis utilisent leurs capacités techniques de collecte d'une manière qui protège de façon optimale leur sécurité et contribue à faire avancer leur politique étrangère tout en tenant compte de façon appropriée d'autres considérations politiques, tels que le risque de divulgation non autorisé et la nécessité à maintenir la confiance du public », selon un mémorandum publié sur le site de la Maison Blanche.

Un réseau privé 4G/5G dans une usine Schneider Electric normande

En s'appuyant sur les solutions de Nokia intégrées par Orange Business Services, Schneider Electric a équipé son usine localisée Le Vaudreuil en Normandie d'un réseau 4G/5G privé en se servant de la...

le 09/07/2021, par Laurent Mavallet, 284 mots

Le chiffrement GEA-1 du GPRS affaibli dès l'origine par l'ETSI

Plusieurs chercheurs ont découvert que l'algorithme de chiffrement utilisé pour la connectivité GPRS des réseaux 2G avait été délibérément affaibli, ouvrant la voie au décryptage des communications. L'ETSI en...

le 18/06/2021, par Jacques Cheminat, 498 mots

Les failles du slicing 5G inquiètent les opérateurs

Des manquements dans les étapes de validation de la sécurité dans le découpage du réseau 5G exposent à un risque grave de violations de la vie privée et de la sécurité. Selon un rapport d'AdaptiveMobile...

le 12/04/2021, par Jon Gold / Network World (adaptation Jean Elyan), 543 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Olivier Pomel

CEO de Datadog

« Intégrer la sécurité aux projets DevOps est évident »