Sedona Systems passe dans le giron de Cisco

le 14/05/2021, par Leon Spencer, IDG NS (adapté par Jean Elyan), Réseaux, 577 mots

L'équipementier Cisco a conclu un accord en vue du rachat du fournisseur de solutions d'automatisation et de contrôle des réseaux multicouches Sedona Systems pour un montant de 100 millions de dollars selon Crunchbase. Installée en en Californie avec un bureau de recherche et développement en Israël, cette strar-up, également connue sous le nom de Sedonasys, a été fondée en 2014 par Ori Gerstel et Yossi Wellingstein. L'équipementier réseau cible en particulier le contrôleur hiérarchique de la plateforme NetFusion de Sedonasys, qu'il prévoit d'intégrer au portefeuille Cisco Crosswork. Le logiciel NetFusion de Sedona Systems offre une visibilité service-à-fibre basée sur des données en temps réel provenant des domaines du réseau opérationnel, notamment de la 5G, de l'IP convergé et du coeur optique, de l'accès et de l'agrégation. Le logiciel découvre automatiquement les couches de paquets et de transport (de la couche Layer 0 à la couche Layer 3), assemble toutes les couches et tous les domaines, et effectue des analyses approfondies pour optimiser et automatiser le contrôle du réseau.

En avril, Sedona Systems avait annoncé l'ajout de son offre NetFusion au programme Cisco DevNet SolutionsPlus Program. À l'époque, la plate-forme NetFusion de Sedona devait servir à renforcer la solution Crosswork Automation Solution and Routed Optical Networking de Cisco en étendant sa portée aux environnements IP et optiques multicouches et multifournisseurs. Le rachat de Sedona va permettre aux fournisseurs de services de communication (FSC) du monde entier d'acheter les solutions Sedona NetFusion directement auprès de Cisco et de ses partenaires agréés. Selon Cisco, l'offre de contrôleur réseau NetFusion de Sedona permet de transformer une infrastructure complexe multicouche et multifournisseur en un réseau unifié et facile à contrôler.

Automatiser les réseaux mais avec simplicité

« L'objectif de notre stratégie d'automatisation du réseau est clair : la simplification », a déclaré dans un billet de blog Kevin Wollenweber, vice-président de la gestion des produits, Service Provider Network Systems de Cisco. « En intégrant Sedona NetFusion au portefeuille de Cisco Crosswork, nous pouvons offrir la plate-forme d'automatisation de réseau la plus avancée à notre solution Routed Optical Networking Solution de Cisco et la solution d'automatisation la plus simple. Désormais, les fournisseurs de services de communication peuvent exercer un contrôle en temps réel, dynamique et transparent sur les réseaux IP et optiques multifournisseurs », a-t-il encore déclaré. « Les fournisseurs de services de communication peuvent abandonner les opérations manuelles et maladroites réalisées par des équipes et des technologies cloisonnées, et passer rapidement à un réseau entièrement automatisé et garanti, facile à gérer à partir d'un seul et même écran », a-t-il ajouté.

La combinaison de Cisco Crosswork et de Sedona NetFusion pourrait aussi fournir une réplique en temps réel de l'ensemble du réseau d'une entreprise pour lui permettre de gérer de manière prédictive tout changement dans le déploiement, la connectivité et l'état d'activation de tout l'inventaire du réseau. « NetFusion de Sedona Systems est un leader du marché avec son contrôleur hiérarchique (HCO) qui permet une automatisation multi-fournisseurs, multi-domaines dans les réseaux définis par logiciel », a encore déclaré Kevin Wollenweber. « Le HCO est le cerveau qui permet des transformations comme le découpage du réseau 5G, le réseau optique routé et la désagrégation ». Selon Kevin Wollenweber, « la plateforme Sedona NetFusion est la première à offrir une abstraction et un contrôle complets du réseau, permettant aux fournisseurs de services de communication de gérer leurs réseaux à travers les domaines, les fournisseurs, les couches et une myriade de technologies différentes, le tout comme un seul réseau ». Les termes de l'accord de ce rachat n'ont pas été rendus publics.

Comment se préparer à la disparition de Windows NT LAN Manager

Windows NT LAN Manager ou NTLM est un protocole devenu peu sûr pour authentifier l'accès au réseau Windows. Les étapes suivantes expliquent comment démarrer la migration vers un autre protocole ou pour limiter...

le 02/06/2021, par Susan Bradley, IDG NS (adaptation Jean Elyan), 1118 mots

Juniper Networks étoffe son logiciel d'automatisation réseau Apstra

Juniper fait évoluer son offre autour du datacenter avec des outils de configuration simplifiés, une surveillance en temps réel et la prise en charge de VMware NSX et du système d'exploitation réseau Sonic. La...

le 28/05/2021, par Michael Cooney, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 1040 mots

Un point d'accès WiFI 6E bientôt disponible chez Aruba

Le point d'accès WiFi 6E AP 635 d'Aruba prendra en charge le spectre de bande à 6 GHz qui double l'espace précédemment attribué au sans fil sans licence par la FCC. Le point d'accès AP 635 d'Aruba annoncé...

le 27/05/2021, par Jon Gold / Network World (adaptation Jean Elyan), 791 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Olivier Pomel

CEO de Datadog

« Intégrer la sécurité aux projets DevOps est évident »