SFR lance deux mobiles internet avec forfait de données 3G+ illimité, mais sans téléphonie

le 25/10/2008, par Denis Poillerat avec Serge Leblal, GSM/3G/4G, 709 mots

SFR commercialisent deux mobiles internet associés à des forfaits de données illimité. Dépourvus de la téléphonie, ces deux terminaux n'autorisent pas non plus la voix sur IP ni le peer-to-peer, « pour protéger notre marché » admet Franck Esser, PDG de l'opérateur.

SFR lance deux  mobiles internet avec forfait de données 3G+ illimité, mais sans téléphonie

SFR crée encore l'événement. Le 19 novembre prochain, l'opérateur proposera deux PC de poche WiFi/3G+, ou mobiles internet, avec une offre de données illimitée. Ces deux terminaux ne sont donc pas destinés à de la téléphonie mobile, mais uniquement à la donnée. Il s'agit des deux premiers MID (Mobile Internet Device) : le M! PC Pocket, développé par Compal et Intel, et l'Archos 3G+. Pour mémoire, SFR a vendu 1 million de forfaits data Illimytics, 100 000 clefs USB 3G+ et 60 000 EeePC. Une question qui vient à l'esprit concernant l'abonnement proposé, est : sera-t-il vraiment illimité ? "L'illimité sera illimité. Nous constatons simplement un usage maximal compris entre 500 et 800 Mo par mois pour les plus gros consommateurs" répond clairement Jean-Marc Tassetto, directeur général et marketing de SFR, lors de la conférence de presse de lancement. Quant aux deux terminaux, ils présentent des caractéristiques fort différentes. - Le M! PC Pocket est dédié au surf et à l'email. Il n'est pas sans rappeler certains mobiles coulissants avec son clavier complet. Il est commercialisé à hauteur de 349 € et l'opérateur rembourse ensuite 100 €. Il s'accompagne d'un forfait 3G+ illimité pour le surf et les emails. Côté composants, il embarque un processeur Intel Atom à 800 MHz, 4 Go de mémoire Flash, un écran tactile 4,8 pouces et les interfaces Bluetooth et WiFi. Le système d'exploitation est basé sur une distribution Linux Red Flag dont l'interface a été développée par SFR. - L'Archos 3G+ est conçu pour les loisirs numériques. Il sera commercialisé à un prix de ... ... 249 € auxquels il faudra ajouter le prix de l'abonnement de données illimité pour les emails, le surf et la TV en streaming, où 20 chaîne sont accessibles en direct. Cet abonnement coûte 19,90 € par mois pour les abonnés SFR et 24,90 € par mois pour les autres utilisateurs pour un engagement de 24 mois. Côté technique, pas de surprise, l'appareil d'Archos est une adaptation amincie de l'Archos 5G. Doté d'un disque dur 30 Go, d'un écran tactile 4,8 pouces de qualité et d'une interface WiFi, cet Archos à carte Sim est toujours animé par une puce Texas Instrument Cortex à 600 MHz. Baladeur audio et vidéo, il permet également d'enregistrer la TV moyennant l'achat de la station DVR du constructeur (100 € environ). Dépourvus de fonction téléphonie, ces MID ne pourront pas non plus exploiter un réseau WIFi ou 3G+ pour passer un coup de fil en voix sur IP. Sur ce point, la réponse de Frank Esser, PDG de SFR, a été très claire : "Non, nous n'autorisons pas la voix sur IP, ni le peer to peer avec nos forfaits illimités. Nous devons protéger notre marché." Autre source de revenus : SFR proposera des applications à télécharger sur un site dédié, l'Appli Store. Certains logiciels seront gratuits, d'autres payants. Les prix ne devraient pas dépassés 10 € dont 70% seront reversé à l'éditeur ou au développeur. Pour étoffer ce catalogue, SFR et Intel lance un concours de développeurs - du 30 octobre 2008 au 31 janvier 2009 doté d'un premier prix de 10 000 € et d'un MID. Toutes les applications seront donc les bienvenues à l'exception des solutions VOIP et peer to peer. Reste une dernière inconnue, ces MID trouveront-ils leur place sur un marché déjà envahi par des smartphones de plus en plus évolués. Les smartphones sont certes ... ... moins confortables à utiliser avec leur écran un peu plus petit (3,5" pour l'Iphone) mais combien de clients possédant un abonnement téléphonie/web/email seront-ils prêt à prendre un second abonnement ? A une question sur les objectifs de vente des MID, Frank Esser répond simplement que SFR conviera la presse un peu plus tard pour dresser un bilan de ce lancement. L'opérateur a également officialisé la commercialisation d'une version 3G+ de l'Eee 901 d'Asus, en dehors de l'offre étudiante annoncée cette semaine. Le Netbook comprend 16 Go d'espace disque en SSD. Il est proposé à 279 € et doit s'accompagner d'un forfait 3G+ sur une durée de 24 mois (29,90 € par mois pour les abonnées SFR, 34,90 € pour les autres clients). Pour compenser la présence d'un circuit 3G+, Asus a augmenté la puissance de la batterie qui offrirait une autonomie de 6 heures.

La 6G accapare déjà les équipementiers

La technologie sans fil 6G ne sera peut-être pas disponible avant dix ans, mais l'on sait déjà qu'elle pourrait atteindre des vitesses de l'ordre du térabit, alimenter les appareils mobiles et permettre de...

le 07/04/2021, par Chris Nerney, Network World (adapté par Jean Elyan), 686 mots

Slicing : La virtualisation sans fil pour créer des services 5G et...

Qu'est-ce que le découpage du réseau (slicing) et comment utiliser efficacement la capacité sans fil des opérateurs pour mettre en place des réseaux virtuels qui répondent exactement aux besoins des clients ?...

le 10/02/2021, par Jon Gold, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 1134 mots

5G en toute sécurité pour la SNCF à Nantes

En partenariat avec SFR, la SNCF expérimente depuis un an la 5G à Nantes. Outre un accroissement des débits, cette connectivité ne se fera pas sans cybersécurité. En 2019, la SNCF a lancé une expérimentation...

le 24/11/2020, par Bertrand LEMAIRE, 686 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...