Siemens et Google Cloud s'associent pour proposer des solutions industrielles exploitant des ressources IA

le 28/04/2021, par Andy Patrizio, IDG NS (adapté par Jean Elyan), Cloud / Virtualisation, 369 mots

Les capacités d'IA et d'apprentissage machine de Google Cloud seront combinées aux systèmes d'automatisation industriels de Siemens.

Siemens et Google Cloud s'associent pour proposer des solutions industrielles exploitant des ressources IA

L'accord annoncé par Google Cloud et Siemens prévoit l'intégration par Siemens des technologies d'IA et d'apprentissage machine de Google Cloud dans ses systèmes d'automatisation industriels. Les capacités d'IA/ML de Google Cloud seront combinées au portefeuille d'automatisation industriel de Siemens Digital Industries, ce qui permettra aux fabricants d'harmoniser leurs données d'usine, d'exécuter des modèles d'IA/ML basés sur le cloud en exploitant ces données et de déployer des algorithmes à la périphérie du réseau. La combinaison de ces capacités d'IA avec les systèmes d'automatisation de Siemens pourra servir dans certaines applications comme l'inspection visuelle des produits ou la prédiction de l'usure des machines sur la chaîne de montage.

Les équipements industriels font partie de ce que l'on appelle couramment l'Internet industriel des objets (IIOT), lequel désigne un réseau de dispositifs connectés dans le secteur industriel dont la principale caractéristique est de permettre l'échange de données entre les appareils sans aucune interaction humaine. Siemens cherche une solution pour remédier à ce qu'elle appelle les « îlots » des ateliers de fabrication, dans lesquels tous les équipements de fabrication sont connectés, mais fonctionnent de manière isolée. Siemens fait remarquer au passage que les fabricants ont eu du mal à mettre en oeuvre l'IA à l'échelle pour leurs opérations mondiales.

Des traitements IA en local

L'objectif de cette initiative est de faciliter le déploiement de l'IA jusqu'à la périphérie du réseau industriel - et sa gestion à l'échelle - en renforçant les moyens d'actions des employés quand ils travaillent dans l'usine, en automatisant les tâches banales et en améliorant la qualité globale. « On est loin d'avoir épuisé le potentiel de l'intelligence artificielle pour changer radicalement les méthodes de travail dans les usines. Aujourd'hui, de nombreux fabricants n'arrivent pas avancer dans leurs « projets pilotes » d'IA. C'est ce que nous voulons changer », a déclaré Axel Lorenz, vice-président du contrôle chez Factory Automation de Siemens Digital Industries, dans un communiqué. « La combinaison des technologies AI/ML de Google Cloud avec les solutions Industrial Edge et d'automatisation industrielle de Siemens va changer la donne dans le secteur industriel », a-t-il ajouté.

5 points essentiels pour maitriser ses ressources cloud

Les environnements hybrides et multiclouds peuvent être coûteux et complexes. Mais certains outils peuvent faciliter le provisionnement, l'automatisation et la résilience. La simplicité est toujours recommandé...

le 02/07/2021, par Isaac Sacolick, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 1539 mots

SAP réduit son partenariat stratégique avec Azure

Azure de Microsoft ne sera plus la plateforme cloud préférée de SAP, même si les dirigeants de SAP affirment que le partenariat Embrace entre les deux entreprises reste solide. Il semble que le statut...

le 01/06/2021, par Peter Sayer, CIO (adapté par Jean Elyan), 864 mots

40 millions de dollars pour l'innovation réseau

La National Science Foundation va distribuer des fonds de recherche d'un montant de 40 millions de dollars pour stimuler les innovations dans le domaine des réseaux définis par logiciel, de la virtualisation...

le 04/05/2021, par Chris Nermey, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 782 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Olivier Pomel

CEO de Datadog

« Intégrer la sécurité aux projets DevOps est évident »