Starlink dans les starting-block en France

le 22/02/2021, par Dominique Filippone, Réseaux, 402 mots

L'Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse a octroyé au service Internet par réseau satellitaire Starlink l'usage des bandes de fréquences 10,7-12,75 GHz et 14-14,5 GHz.

Starlink dans les starting-block en France

L'abandon par Google du projet Loon visant à fournir une connectivité Internet dans les zones reculées via des ballons n'a pas refroidi les ardeurs d'autres géants américains de mailler l'espace. Dans la course à la couverture Internet satellitaire, les sociétés Blue Origin - fondée par le CEO d'Amazon Jeff Bezos qui quittera son poste dans les prochains mois - et Space X lancée par Elon Musk, sans oublier Facebook, s'affrontent. Space X bénéficie toutefois d'un atout clé pour lancer son service en France, avec l'attribution par l'Arcep d'une autorisation d'utilisation de fréquences pour fournir un accès à internet par satellite.

« La société Starlink Internet Services Limited est autorisée à utiliser, sur l'ensemble du territoire sur lequel l'Arcep est affectataire, les fréquences radioélectriques des bandes 10,95-12,70 GHz (sens espace vers Terre) et 14-14,5 GHz (sens Terre vers espace) afin de fournir des services d'accès à internet haut débit », a indiqué l'Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse dans une décision publiée le 18 février 2021. La période d'attribution de ces fréquences court sur 10 ans à compter du 9 février 2021.

Des performances éloignées de l'Internet par fibre


« La présente autorisation est attribuée sans garantie de non brouillage et la société Starlink Internet Services Limited est soumise à une obligation de non interférence vis-à-vis des autres utilisateurs des bandes de fréquences mentionnées à l'article 1. La société Starlink Internet Services Limited devra interrompre immédiatement toute activité liée à l'utilisation de ces fréquences si des brouillages étaient constatés », a par ailleurs précisé l'Arcep.

Les projets de couverture d'internet satellitaire ne datent pas d'hier. Alors qu'Amazon travaille sur le sujet depuis une vingtaine d'années, Space X a encore peu d'années d'expérience derrière lui - sa création remontant à 6 ans - mais semble bien toucher au but avec le lancement d'un service en beta fin 2020. La société avait ainsi annoncé une vitesse de connexion comprise entre 50 et 150 Mb/s et un temps de latence de 50-40ms, tout en précisant qu'il faudra s'attendre à des courtes période de perte de connectivité. Quant aux tarifs, ils s'élèvent pour le service bêta à 99 dollars par mois pour l'accès au service, couplé à 499 dollars de matériels et d'installation.

Cisco se prépare au travail hybride

Les employés de Cisco passent au télétravail certains jours de la semaine et utiliseront le matériel réseau de l'équipementier pour se connecter à distance. Les travailleurs distants ne seront plus traités...

le 02/08/2021, par Michael Cooney, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 1086 mots

L'option open switch fait son chemin dans les entreprises

L'intégration de commutateurs et de routeurs en marque blanche dans les réseaux d'entreprise n'est pas sans difficultés, mais des déploiements bien dimensionnés et contrôlés peuvent permettre de réaliser des...

le 15/07/2021, par Tom Nolle, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 1348 mots

Vilo perturbe le marché des routeurs avec un réseau maillé à 30€...

Comment profiter de l'impressionnante couverture d'un réseau maillé sans avoir à payer de surcoût pour la dernière technologie WiFi ? Vilo Living a, semble-t-il, la solution. Vilo Living n'est peut-être pas...

le 13/07/2021, par Mark Hachman, PC World (adaptation Jean Elyan), 567 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Olivier Pomel

CEO de Datadog

« Intégrer la sécurité aux projets DevOps est évident »