Travail hybride, Internet du futur, sécurité et capacités edge sur la roadmap de Cisco

le 20/09/2021, par Michael Cooney, IDG NS (adapté par Jean Elyan), Réseaux, 639 mots

Cisco vise les réseaux agiles, les applications optimisées, le travail hybride, l'Internet du futur, la sécurité de bout en bout et la croissance des réseaux edge.

Travail hybride, Internet du futur, sécurité et capacités edge sur la roadmap de Cisco

Lors de la conférence Investor Day organisée en ligne le 15 septembre, les dirigeants de Cisco ont mis en avant la perspective d'un marché potentiel global de 900 milliards de dollars alimenté par des cibles technologiques de haut niveau, un marché où le géant des réseaux compte bien jouer un rôle dominant au cours des quatre prochaines années. Ces deux dernières années, Cisco a déjà investi six domaines concernés par ces cibles technologiques, notamment les réseaux agiles, les applications optimisées, le travail hybride, l'Internet du futur, la sécurité de bout en bout et les capacités des réseaux edge, dans lesquels il compte inclure d'autres domaines comme la sécurité du cloud, le cloud hybride, l'IoT et plus encore.

« Notre portefeuille a été conçu pour le monde moderne et nous avons introduit de nouvelles innovations convaincantes, depuis Cisco Plus et la Suite Webex jusqu'à Silicon One et Secure X, et ce ne sont que quelques exemples parmi d'autres des technologies clés délivrées par Cisco ces dernières années », a déclaré Chuck Robbins, le CEO de Cisco. « Et ce n'est qu'un début, car nous continuons à nous concentrer sur la surveillance full-stack, les technologies natives du cloud, l'architecture Secure Access Service Edge (SASE) et bien d'autres domaines, et nous proposeront toujours plus d'innovations dans les mois et les années à venir. L'opportunité qui se présente à nous est immense, nous pensons que le potentiel de croissance est énorme, et nous sommes bien positionnés pour les années à venir », a ajouté M. Robbins.

Des belles perspectives à venir

Ce dernier s'attend à ce que le chiffre d'affaires global de l'entreprise augmente de 5 à 7 % au cours des quatre prochaines années fiscales, et que jusqu'à 50 % de ce chiffre d'affaires provienne des abonnements (ces derniers représentaient 44 % de l'activité de Cisco au cours de l'année fiscale qui s'est achevée en juillet). L'entreprise a à nouveau déclaré que la croissance de ses logiciels en faisait l'une des plus grandes entreprises de logiciels au monde, une affirmation réitérée plusieurs fois ces dernières semaines, notamment lors de la communication de ses résultats de fin d'année en juillet. Afin d'aider les investisseurs à se faire une meilleure idée de la croissance des logiciels de Cisco, le directeur financier de Cisco, Scott Herren, a déclaré que « l'entreprise commencerait bientôt à publier de nouveaux indicateurs financiers pour suivre cette évolution ».

Mis à part les logiciels, M. Robbins a mentionné avec enthousiasme un certain nombre de développements technologiques clés, notamment la capacité des applications à réacheminer automatiquement le trafic en fonction des besoins en réseau et en ressources, les services de réseau 5G pour les entreprises ainsi que le développement de réseaux à 400 Gb/s pour les entreprises et les fournisseurs de services. Cisco a signalé au dernier trimestre que ses ventes de ports 400G avaient augmenté de 668%, et que l'augmentation avait été de 831 % sur l'année. « Plus de 400 clients ont déployé du 400G, et nous avons pris des commandes pour près de 180 000 ports au total », a-t-il ajouté.

Toujours plus de numérique  « Plusieurs tendances et transitions critiques convergent dans ce sens : Travail hybride, cloud hybride, infrastructure webscale, sécurité du cloud, 5G, WiFi 6 et 400G, surveillance full-stack, IoT et edge. Tous ces domaines sont favorables à Cisco alors que nous fournissons toujours plus d'agilité numérique à nos clients », a déclaré le CEO de l'équipementier. « Grâce à la profondeur et à l'étendue de nos solutions matérielles, logicielles, silicium et optiques, nous pensons que nous avons tout ce qu'il faut pour aider les entreprises à adopter des architectures applicatives modernes, à passer au travail et au cloud hybrides, à sécuriser leur entreprise, et à atteindre leurs objectifs environnementaux, sociaux et de gouvernance », a-t-il encore déclaré.

1e adoptions de la 5G privée par des entreprises

Deux stades et un centre de fabrication américains et australiens ont déployé des réseaux 5G privés pour tirer parti des avantages de la technologie, en particulier sa faible latence, sa grande fiabilité et sa...

le 11/08/2022, par Maria Korolov, Network World (adapatation Jean Elyan), 1313 mots

Plus de capacités IA chez Aruba pour fournir un support edge aux...

La plateforme de services de périphérie Edge Services Platform d'Aruba intègre des fonctions AIOps pour rationaliser le dépannage du réseau, le réglage des performances et les contrôles de sécurité. Aruba a...

le 27/07/2022, par Michael Cooney, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 837 mots

L'automatisation des réseaux, le SASE et la 5G, classés comme...

Selon World Wide Technology (WWT), les utilisateurs, les applications et les charges de travail distribués poussent les entreprises à repenser leur architecture réseau. Qu'il s'agisse d'intégrer des services...

le 25/07/2022, par Michael Cooney, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 1408 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Céline Polo

DRH du groupe iliad

"Nous recrutons dans des métiers en tension, en particulier sur l'infrastructure réseau, pour lesquels il y a...