Un ASIC spécial minage et HPC hedge chez Intel

le 21/02/2022, par Andy Patrizio, IDG NS (adapté par Jean Elyan), Infrastructure, 577 mots

Le groupe mis en place par Intel pour développer un processeur optimisé pour le minage de bitcoins pourrait également travailler sur « des designs de CPU pour supercalculateurs edge ».

Un ASIC spécial minage et HPC hedge chez Intel

Voici une nouvelle que personne n'attendait : Intel prévoit de lancer une puce spécialement dédiée à l'accélération de la blockchain, et plus particulièrement pour le minage de bitcoins. Et ce n'est pas tout. L'entreprise a également annoncé la création d'un groupe spécial pour développer la puce au sein de son unité graphique. Dans un billet de blog, Raja Koduri, vice-président senior et directeur général de l'Accelerated Computing Systems and Graphics Group (AXG), a annoncé l'ASIC - sans mentionner son nom Bonanza Mine - qui servirait à accélérer l'algorithme spécifiquement utilisé dans le minage de Bitcoin et la blockchain en général.

« Fruit de nos innovations, notre accélérateur de blockchain offrira des performances par watt plus de 1000 fois supérieures à celles des GPU grand public pour le minage basé sur l'algorithme SHA-256 », a écrit M. Koduri. « Et, comme il faut une toute petite quantité de silicium pour implémenter cette architecture, son impact sur l'approvisionnement des produits actuels sera minimal », a-t-il ajouté, faisant allusion à la pénurie qui affecte actuellement la chaîne d'approvisionnement de l'industrie des composants. La fonction de hachage cryptographique SHA-256 est très utilisée pour vérifier qu'un fichier n'a pas été modifié, et cet algorithme est très populaire dans toutes les transactions de la blockchain, et pas seulement le Bitcoin. L'algorithme SHA-256 n'a jamais été cassé et il est très utilisé pour les transactions sécurisées. Il est également utilisé sur le web, pour authentifier et établir des connexions sécurisées via SSL.

Minage mais également AR

Le vice-président senior et directeur général de l'Accelerated Computing Systems and Graphics Group a également annoncé la création d'un groupe de calcul personnalisé au sein de l'unité AXG, dédié à la conception et la fabrication d'un accélérateur blockchain. Mais ce hardware ne sera pas uniquement destiné à la blockchain et au bitcoin. L'équipe travaillera aussi sur des plateformes de silicium personnalisées et optimisées pour des charges de travail de supercalculateurs edge accélérés. « L'objectif de cette équipe est de construire des plateformes de silicium personnalisées optimisées pour les charges de travail des clients, dont la blockchain et d'autres tâches de calcul personnalisées et accélérées à la périphérie », a écrit M. Koduri. « La technologie Blockchain peut permettre à chacun de posséder une grande partie du contenu et des services numériques qu'il crée. Certains la considère même comme un point d'inflexion dans l'informatique, qui risque de modifier profondément la façon dont nous stockons, traitons et utilisons nos actifs numériques à l'aube du metavers et du Web 3.0 », a-t-il ajouté.

Cette référence au metavers et au Web 3.0 laisse penser qu'Intel cherche à aller plus loin que le simple minage de bitcoins. L'entreprise a déjà trouvé quelques clients pour son ASIC. C'est le cas notamment de BLOCK (anciennement connu sous le nom de Square), Argo Blockchain et GRIID Infrastructure. Ce développement sera sans aucun doute une bonne nouvelle pour les joueurs, car jusqu'à présent, le minage de bitcoins se faisait essentiellement à l'aide de GPU. Le minage de bitcoins à grande échelle a complètement asséché le marché des GPU, entrainé l'absence quasi totale de cartes, des prix abusifs, des GPU d'occasion à des prix excessifs sur eBay et attisé la colère des joueurs. Intel présentera officiellement son circuit lors du salon International Solid-State Circuits Conference (ISSCC) organisé en ligne le dimanche 20 février.

L'amélioration des réseaux passe par l'observabilité

Les « meilleurs » chemins de trafic choisis par les routeurs d'un réseau ne sont pas nécessairement les plus rapides. Pour l'entreprise moyenne, quand on emploie le mot « réseau », c'est généralement pour...

le 02/05/2022, par Tom Nolle, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 1332 mots

ARM dévoile des designs de référence pour l'IoT

ARM annonce des puces spécialement conçues pour l'Internet des Objets, dont un coeur de microcontrôleur Cortex-M85 pour les boitiers IoT, et un design Corstone-1000 pour le traitement de l'IA à la périphérie....

le 28/04/2022, par Andy Patrizio, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 704 mots

Sécurité et analytique complètent l'offre mainframe de Model9

Après la sauvegarde des données mainframe dans le cloud, Model9 ajoute à son catalogue les solutions Shield et Gravity pour la sécurité et l'analyse de ces données. « Pourquoi une jeune start-up en Israël...

le 11/04/2022, par Serge LEBLAL, 1167 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Céline Polo

DRH du groupe iliad

"Nous recrutons dans des métiers en tension, en particulier sur l'infrastructure réseau, pour lesquels il y a...