Un point d'accès WiFI 6E bientôt disponible chez Aruba

le 27/05/2021, par Jon Gold / Network World (adaptation Jean Elyan), Réseaux, 791 mots

Le point d'accès WiFi 6E AP 635 d'Aruba prendra en charge le spectre de bande à 6 GHz qui double l'espace précédemment attribué au sans fil sans licence par la FCC.

Un point d'accès WiFI 6E bientôt disponible chez Aruba

Le point d'accès AP 635 d'Aruba annoncé cette semaine par l'équipementier permettra bientôt aux utilisateurs de profiter de la dernière norme WiFi 6, également désignée sous le nom de WiFi 6E. Cette dernière fonctionne à peu près de la même manière que le WiFi 6, dont il inclut toutes les fonctionnalités, notamment la capacité améliorée de gérer les environnements clients denses, un débit élevé et une fonctionnalité multi-utilisateurs et multi-antennes avancée. En plus de cela, le WiFi 6E peut utiliser le spectre de bande à 6 GHz (entre 5 945 et 6 412 MHz) ouvert aux Etats-Unis et en cours d'autorisation en Europe (voir décisions de l'ANFR en France) aux utilisateurs sans licence, doublant ainsi le spectre disponible pour le WiFi. Ce spectre supplémentaire signifie que les utilisateurs de WiFi peuvent profiter de canaux beaucoup plus larges, et donc d'un débit proportionnellement plus élevé.

Le support des bandes de fréquences à 6 GHz était déjà intégré à la norme WiFi 6, mais les fabricants de puces n'ont pas commencé à créer le hardware capable d'utiliser ces bandes de fréquence avant la décision de la FCC l'année dernière. « La gamme de points d'accès Aruba 630 offrira une rétrocompatibilité avec les terminaux 2,4 GHz et 5 GHz, la prise en charge des normes PoE existantes et la suite habituelle de fonctions de sécurité et de basculement d'Aruba », a indiqué l'équipementier dans un communiqué. Le premier modèle commercialisé sera l'AP 635, un point d'accès d'intérieur présenté par Aruba comme plus ou moins standard pour l'entreprise.



Contours indiquant le dépassement du critère de protection du CBTC en fonction de la position de l'utilisateur du WiFI selon les explications de l'ANFR.

Une mise à jour réseau attendue

Selon Steve Brar, directeur senior du marketing produit d'Aruba, ce point d'accès devrait intéresser les secteurs de l'enseignement supérieur, de la santé et des évènements impliquant de grandes quantités de personnes, mais il a ajouté que la fonctionnalité WiFi 6E devrait être un atout pour tous les secteurs. « Il est possible qu'aujourd'hui un grand nombre de clients n'essayent pas de repousser les limites de ce que peut faire leur WiFi existant, mais tous ceux qui envisagent une mise à niveau du réseau devrait opter pour le WiFi 6E en prévision des futurs usages », a-t-il déclaré.

Michael Fratto, analyste principal de la recherche au sein de l'équipe chargée de l'infrastructure appliquée et du DevOps chez 451 Research, estime aussi que l'adoption d'équipements avec la nouvelle norme sera probablement générale. « L'adoption va se produire très naturellement », a-t-il déclaré. « En pratique, une bande passante plus élevée de plusieurs gigabits par seconde permet de faire de la diffusion en temps réel, du streaming, et tout ce qui nécessite une plus grande capacité avec une plus faible latence ». M. Fratto a également fait remarquer que la norme WiFi 6E ne pouvait fonctionner que sans licence, en mode « faible puissance ». Ce mode devrait suffire pour la plupart des usages courants, notamment en intérieur, mais son utilisation en extérieur sur des zones plus étendues pourrait nécessiter le recours au mode de puissance standard. Ce dernier doit être utilisé en conjonction avec un service externe appelé contrôleur automatique de fréquence (AFC), afin de minimiser les interférences avec les autres utilisateurs ayant accès à la bande de fréquence à 6 GHz (TNT et réseau radio de la SNCF pour le système de signalement ferroviaire CBTC en France). Ce système est semblable au système à trois niveaux utilisé pour les fréquences du système de partage dynamique dans la bande 3,5 GHz CBRS (Citizens Broadband Radio Service), que se répartit entre les titulaires de licences, les détenteurs de licences d'accès prioritaire et les usagers généralistes sans licence. « En fait, le contrôleur automatique de fréquence sait comment sont utilisés les canaux dans une zone donnée et indique à l'utilisateur les canaux disponibles pour éviter d'interférer avec un détenteur de licence », a expliqué M. Fratto.

Des impacts à mesurer avec le 6 GHZ

« La WiFi 6E pourrait également poser des défis légèrement différents pour les études de site et les déploiements physiques », a-t-il ajouté. Étant donné sa fréquence un peu plus élevée que celle des bandes WiFi à 5 GHz actuellement utilisées, les signaux 6 GHz pourraient se propager différemment, et les cas d'usage dépendant du 6 GHz pourraient avoir un impact sur le positionnement géographique des points d'accès. « Il y aura probablement des leçons à tirer », a encore ajouté M. Fratto. Aruba a annoncé que la gamme AP 630 serait probablement lancée au troisième trimestre de cette année. Pour l'instant, l'équipementier n'a pas fourni d'indications sur le tarif de ces futurs points d'accès.

Comment se préparer à la disparition de Windows NT LAN Manager

Windows NT LAN Manager ou NTLM est un protocole devenu peu sûr pour authentifier l'accès au réseau Windows. Les étapes suivantes expliquent comment démarrer la migration vers un autre protocole ou pour limiter...

le 02/06/2021, par Susan Bradley, IDG NS (adaptation Jean Elyan), 1118 mots

Juniper Networks étoffe son logiciel d'automatisation réseau Apstra

Juniper fait évoluer son offre autour du datacenter avec des outils de configuration simplifiés, une surveillance en temps réel et la prise en charge de VMware NSX et du système d'exploitation réseau Sonic. La...

le 28/05/2021, par Michael Cooney, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 1040 mots

Un point d'accès WiFI 6E bientôt disponible chez Aruba

Le point d'accès WiFi 6E AP 635 d'Aruba prendra en charge le spectre de bande à 6 GHz qui double l'espace précédemment attribué au sans fil sans licence par la FCC. Le point d'accès AP 635 d'Aruba annoncé...

le 27/05/2021, par Jon Gold / Network World (adaptation Jean Elyan), 791 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Olivier Pomel

CEO de Datadog

« Intégrer la sécurité aux projets DevOps est évident »