Les utilisateurs mobiles peu préoccupés par la sécurité

le 25/06/2012, par Relaxnews, Sécurité, 189 mots

Pour connecter leurs mobiles ou leurs tablettes à Internet, 59% des Français utilisent les réseaux WiFi disponibles sur les hotspots publics. Le problème, c'est que ces connexions ne sont pas sécurisées.

Les utilisateurs mobiles peu préoccupés par la sécurité

59% des Français qui consultent Internet depuis leur téléphone portable ou leur tablette le font via des points d'accès WiFi gratuits, pratiques, mais rarement sécurisés correctement, a relevé vendredi la société de sécurité informatique Kaspersky. Cette proportion passe même à 76% pour les seuls utilisateurs de tablette. "Les données envoyées et reçues via des WiFi publics peuvent être facilement interceptées" par des pirates et "la plupart des utilisateurs de ces appareils s'exposent à un vrai danger", souligne Kaspersky. "Un grand nombre d'utilisateurs ne fait pas réellement attention à la sécurisation des transactions bancaires en ligne", indique son rapport, qui déplore que "les gens préfèrent utiliser des antivirus gratuits mais avec des fonctions limitées et un niveau de sécurité médiocre, plutôt que d'acheter un antivirus complet et efficace".

Ces conclusions sont tirées d'un sondage mené par société russe en collaboration avec l'Institut Harris Interactive, portant sur plus de 8 000 personnes dans plusieurs pays, entre février et mars 2012. En France, 1 286 personnes ont été interrogées.

Symantec se coupe en deux, Netapp pourrait racheter la partie sauvegar...

HP s'est divisé en deux sociétés indépendantes, les PC d'un côté les réseaux de l'autre, eBay a largué Paypal. C'est au tour de Symantec d'adopter la stratégie du « spin-off » en détachant le stockage de la séc...

le 10/10/2014, par Didier Barathon, 367 mots

Digitalisation : le RSSI doit changer de démarche

Assises de la sécurité. Les RSSI sont venus à Monaco pour se poser quelques questions existentielles. Certaines anciennes, par exemple quelle est leur place entre la DSI et les directions métier, d'autres plus ...

le 03/10/2014, par Didier Barathon, 647 mots

Les RSSI ne s'intéressent pas assez au big data

Les Assises de la sécurité ont montré pourquoi les RSSI devaient élargir leur périmètre de responsabilité.  La digitalisation des entreprises commence à les concerner, même si leur positionnement dans l'entrepr...

le 02/10/2014, par Didier Barathon, 619 mots

Dernier dossier

Le software-defined security (SDS) convient aux environnements virtualisés

Avec le SDS (software-defined security), la détection d'intrusion, la segmentation du réseau, les contrôles d'accès sont automatisés et contrôlés par le logiciel. Le SDS convient plus particulièrement aux environnements informatiques dépendants du cloud computing et des infrastructures virtualisées. Il prend en compte chaque nouveauté dans l'enviro...

Dernier entretien

Dan Pitt

directeur exécutif de l'ONF, Open Networking Foundation

« Nous nous sentons la responsabilité de conduire l'ensemble du mouvement SDN »