Apple veut vendre ses iPhones en LOA, pour mieux se passer des opérateurs - Actualités RT Mobiles

Apple veut vendre ses iPhones en LOA, pour mieux se passer des opérateurs

le 25/09/2015, par Didier Barathon, Mobiles, 437 mots

Apple était supposé lancer ses propre MVNO, il a démenti cette option, mais la firme à la pomme a peut-être trouvé plus fin pour se passer des telcos. Son but étant de contourner les opérateurs en captant l'acte de vente et la relation client.

Apple veut vendre ses iPhones en LOA, pour mieux se passer des opérateurs

Apple vient de faire d'une pierre deux coups avec une innovation qui ne doit rien au design ou à la facilité d'utilisation de ses produits. La firme lance des formules de LOA (Location avec option d'achat) pour la vente de ses produits ce qui lui permet de contourner l'obstacle de ses prix chers mais aussi de se constituer un excellent fichier d'abonnés. Cette formule est déjà en place pour les entreprises sur l'Apple Store Entreprises, elle fait son apparition, aux Etats-Unis pour le moment, dans les ventes d'iPhone aux particuliers.

Pour cette deuxième forme de LOA, Apple a lancé "l'iPhone Upgrade Program". Il n'est donc pas question de LOA directement mais de montée en gamme. Le système donne en effet droit à un nouvel iPhone au bout de douze mois de versement. C'est ainsi qu'il est présenté. Le client a l'assurance pour un règlement mensuel, donc plus indolore, de toujours bénéficier du dernier iPhone, ou d'un iPhone de la dernière gamme.

Sur le même sujetSamsung associe knox au cryptage Sectra pour les gouvernements européensNe plus dépendre des opérateurs

L'engagement est de deux ans. Le client paye 32,41 dollars par mois et bénéficie d'une assurance (Apple Care +) de la résolution de ses pannes et de la prise en charge de deux incidents.  L'avantage pour le client est double, étaler son paiement et ne plus dépendre d'un opérateur. Pour Apple, même chose, il est encore plus proche de ses clients et permet à un plus grand nombre d'accéder régulièrement à ses smartphones.

En plus, il se passe des opérateurs, le programme étant disponible en ligne ou auprès des conseillers Apple des Apple Store. Le client devient encore plus captif d'Apple et le constructeur va enrichir ses bases de données et non plus celles des opérateurs trop heureux de vendre des produits Apple ce qui stimule leurs réseaux commerciaux. Pour l'heure, Apple ménage encore les opérateurs. Aux Etats-Unis où le programme est mis en place, Apple impose aux clients le choix des quatre grands opérateurs : AT&T, Verizon, T-Mobile ou Sprint. Une demi satisfaction pour eux qui proposaient des formules en LOA et se voient concurrencés par Apple.

Les opérateurs n'ont pas fini de souffrir, Samsung qui guette la moindre des bonnes idées d'Apple, c'est réciproque, devrait selon Forbes, lancer son propre système de LOA pour la vente de ses smartphones.

En photo : l'iPhone Upgrade Program, annoncé par Apple début septembre est en place aux Etats-Unis pour le nouvel iPhone

Android 10 Q : Date de sortie, nom et fonctionnalités

Par rapport aux dates de sorties des anciennes versions, Android 10/Q arrivera plus tôt en 2019. On sait aussi quelles seront les principales nouvelles fonctionnalités. Voici à quoi s'attendre au...

le 20/12/2018, par Marie Black, IDG NS (adaptation Jean Elyan), 601 mots

Cortana sur iPhone et Android ? HP à nouveau dans les smartphones ?...

Malgré un ralentissement des ventes de smartphones, le marché continue à offrir des surprises. A deux semaines de Noël et presque à un mois du CES,on pouvait penser que les fabricants de smartphones mettraient...

le 15/12/2015, par Andy Patrizio, NetworkWorld, 607 mots

Internet des objets : après le LTE et le WiFi, les réseaux électriques

Il faut s'habituer à un nouvel acronyme, LPWA pour low-power wide area, il désigne les réseaux nés avec l'Internet des objets.  On connaît  Ingénu, Sigfox, LoRaWAN, NB-LTE, en tout une dizaine de réseaux ou de...

le 11/12/2015, par Didier Barathon, 388 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »