Après le messaging, CM Telecom lance le paiement mobile - Actualités RT Mobiles

Après le messaging, CM Telecom lance le paiement mobile

le 26/08/2015, par Didier Barathon, Mobiles, 470 mots

Pourquoi utiliser un seul canal de communication, SMS, voix, push messaging pour les actions commerciales ? CM Télécom propose une plateforme qui assure plusieurs modes de communication afin de mieux assurer  le contact client.

Après le messaging, CM Telecom lance le paiement mobile

Le néerlandais CM Telecom, implanté en France depuis un an, propose aux entreprises sa plateforme en SaaS. Elle leur assure l'envoi aux clients finaux de messages, SMS ou vocaux et les aide à créer des apps mobiles. Une petite révolution se produit avec l'arrivée du paiement mobile. La même formule est utilisée, celle d'un service en SaaS, même si elle nécessite des modalités juridiques particulières, puisque CM Télécom a sollicité  une licence bancaire. A partir de là, CM Télécoms a lancé son offre CM Payment.  Elle fonctionne avec tous les grands opérateurs : Visa, Mastercard, Paypal et de plusieurs manières différentes :  in-app (contenu payant proposé par une application que l'on a téléchargée), des applications Responsive pour des sites web, du paiement par SMS, du Direct Carrier Billing (quand l'opérateur facture les services numériques achetés par le consommateur) et du SMS Premium. Ils rendent l'acte d'achat simple.

« Notre point fort, nous explique Hodny Benazzi , general  manager France c'est d'avoir une seule plateforme qui adresse aussi bien des messages SMS, de la voix et maintenant du paiement. Cette voix donne à nos clients plusieurs possibilités, par exemple envoyer de la publicité, des communications, susciter et enregistrer des votes. Une seule plateforme, c'est notre force, derrière, le client coche la case qui lui convient, peu importe le canal (SMS, voix, paiement) nous savons faire ».

Elle appartient à ses deux fondateurs et s'autofinance

En France, CM Telecom comme partout fonctionne avec tous les opérateurs, SFR, Bouygues Télécom, Orange les MVNO. Créé il y a quinze ans, le groupe s'internationalise (Bénélux, Grande-Bretagne, France, Etats-Unis, Afrique du sud) en multipliant les partenariats avec les opérateurs télécoms. La structure est encore légère pour une société internationale, 150 colla-borateurs en tout et pour tout, 70 millions d'euros de chiffre d'affaires annuel pour 2014. La société appartient à ses deux fondateurs et s'autofinance. Elle indique avoir déployé ses propres datacenters sur plusieurs pays d'Europe. Les clients ont accès à une interface de sta-tistiques simple d'utilisation leur permettant de superviser la performance de leur campagne.

« Toute entreprise a besoin de communiquer avec ses clients par l'accès télécoms, un acteur comme CM Télécom lui rend d'immenses services. Des clients comme MCDonalds, IKEA, DHL, Visa, Sodexo, Adecco ou encore PayPal nous font confiance car CM Télécom donne accès aux clients du monde entier.».  Les secteurs les plus concernés sont le commerce de détail, la banque et la finance, le secteur public, la santé, la télévisions (pour le « voting », vote par SMS). Des entreprises qui n'ont pas les moyens de créer de tels services elles-mêmes.  CM Telecom indique obtenir une forte croissance avec les OTT.

En photo : le siège de CM Télécom à Breda aux Pays-Bas

Android 10 Q : Date de sortie, nom et fonctionnalités

Par rapport aux dates de sorties des anciennes versions, Android 10/Q arrivera plus tôt en 2019. On sait aussi quelles seront les principales nouvelles fonctionnalités. Voici à quoi s'attendre au...

le 20/12/2018, par Marie Black, IDG NS (adaptation Jean Elyan), 601 mots

Cortana sur iPhone et Android ? HP à nouveau dans les smartphones ?...

Malgré un ralentissement des ventes de smartphones, le marché continue à offrir des surprises. A deux semaines de Noël et presque à un mois du CES,on pouvait penser que les fabricants de smartphones mettraient...

le 15/12/2015, par Andy Patrizio, NetworkWorld, 607 mots

Internet des objets : après le LTE et le WiFi, les réseaux électriques

Il faut s'habituer à un nouvel acronyme, LPWA pour low-power wide area, il désigne les réseaux nés avec l'Internet des objets.  On connaît  Ingénu, Sigfox, LoRaWAN, NB-LTE, en tout une dizaine de réseaux ou de...

le 11/12/2015, par Didier Barathon, 388 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »