BlackBerry : énième plan de licenciement, nouvelles rumeurs de rachats - Actualités RT Mobiles

BlackBerry : énième plan de licenciement, nouvelles rumeurs de rachats

le 25/05/2015, par Par John Ribeiro, Mobiles, 420 mots

Microsoft, pour 7 milliards de dollars, Lenovo, Samsung, Xiaomi : les noms de possibles acheteurs se bousculent pour BlackBerry. Le constructeur canadien vient d'engager un  nouveau plan de restructuration.

BlackBerry : énième plan de licenciement, nouvelles rumeurs de rachats

Au mois d'août dernier, BlackBerry annonçait ce qui devait être son dernier plan de licenciement. La phase de redressement allait suivre. Mais à l'aube du dernier week-end, le constructeur a parlé de nouveaux départs de salariés, sans en préciser le nombre. Le canadien emploie 6 225 personnes dans le monde. BlackBerry a pourtant expliqué au mois de mars qu'il achevait sa transition vers une structure organisationnelle différente de manière à construire un groupe à plus forte marge. Dans cette optique, il a multiplié les lancements et les initiatives.

Pour la partie smartphones, BlackBerry a procédé au lancement de quatre nouveaux smartphones :  le classique, le Passeport, le Z3 et le  Porsche Design P'9983. Mais la part de marché pour son OS décline, à 0,3 % du marché mondial au cours du premier trimestre de cette année, selon IDC. La société cherche donc à se développer en dehors des terminaux et sur le marché des entreprises. BlackBerry a ainsi lancé, BES12, nouvelle version de son  système de gestion de la mobilité d'entreprise. Il est conçu pour être multi-plateforme, une rupture pour le constructeur dont les terminaux fonctionnaient uniquement avec son propre OS.  BlackBerry met aussi un pied dans l'Internet des objets avec sa propre plate-forme. Il cible d'abord les industries de l'automobile.

Accords avec Samsung

Le secteur de la sécurité est un axe important. BlackBerry a mis au point des accords avec Samsung pour intégrer BES12 avec les smartphones et les tablettes Galaxy disposant de Knox, le système de  conteneurisation du coréen. BlackBerry a récemment acquis Secusmart, un fournisseur de système de cryptage de la voix et des données, il compte aussi une technologie anti-écoute pour les organismes gouvernementaux, les entreprises et les fournisseurs de services de télécommunications. La société  Movirtu, un fournisseur de technologies d'identité virtuelle pour les opérateurs mobiles, est également tombée dans son escarcelle.

La société a déclaré vouloir se développer davantage dans les logiciels, en particulier par les licences.  Elle veut continuer à croître dans le monde entier, investir, attirer de nouveaux talents autour du logiciel, du monde de l'entreprise, de la sécurité et de l'Internet des objets. Les actionnaires suivront-ils cette direction impulsée par John Chen, CEO depuis janvier 2014, ou bien cèderont-ils aux sirènes des prétendants au rachat ? En janvier 2014, John Chen se donnait six trimestres pour redresser l'entreprise, l'échéance est proche.

En illustration : constructeur canadien, et fier de l'être, BlackBerry est l'objet de fortes convoitises

Le smartphone pliable de Samsung est encore immature

Un smartphone pliable ? Mille fois non ! Apple a eu raison d'attendre avant de livrer un iPhone pliable. À une semaine de la commercialisation du Galaxy Fold, Samsung aurait sans doute préféré rédiger un...

le 19/04/2019, par Michael Simon, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 1112 mots

Qualcomm mène la danse sur le marché des modems 5G

La domination de Qualcomm est-elle inévitable ? La question se pose après le retrait de son principal concurrent du marché des modems 5G pour smartphone. Alors que l'on s'attendait à une longue bataille entre...

le 18/04/2019, par Qualcomm a déjà annoncé un modem 5G Snapdragon X55 de seconde génération pouvant atteindre des vitesses de 7 Go/s. (Crédit Qualcomm), 605 mots

Webex accueille de nouvelles fonctions grâce à l'IA

Amy Chang, la nouvelle responsable de la collaboration de Cisco, veut rationaliser l'expérience utilisateur de la vidéoconférence et de la conférence vocale sous Webex. Cisco a ajouté des fonctions...

le 26/03/2019, par Matthew Finnegan, Computerworld (adaptation Jean Elyan), 905 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...