Câble : après le n°7, Altice rachète le n°4 sur le marché US - Actualités RT Opérateurs/FAI

Câble : après le n°7, Altice rachète le n°4 sur le marché US

le 17/09/2015, par Didier Barathon, Opérateurs/FAI, 494 mots

Patrick Drahi avait échoué à racheter TimeWarner Cable, il prend une revanche très rapide, elle montre son intérêt pour le câble où il a fait pratiquement toute sa carrière et pour le marché américain. Altice réalisera 15% de son CA aux Etats-Unis fin 2015 et veut rapidement atteindre les 50%, d'abord par le câble, ensuite par les mobiles, toujours par croissance externe.

Câble : après le n°7, Altice rachète le n°4 sur le marché US

Pour 17,7 milliards de dollars (15,7 milliards d'euros), Altice, la holding de Patrick Drahi, rachète le n°4 du câble aux Etats-Unis, CableVision. Il y a trois mois ils rachetaient le n°7 Suddenlink (pour 9 milliards de dollars, 8 milliards d'euros). Patrick Drahi doit encore affronter les autorités de régulation qui vont surveiller de près les différents épisodes de sa saga financière. 

Patrick Drahi est l'homme qui va consolider le câble aux Etats-Unis. Comcast le n°1 ne peut, en raison de sa taille, remplir ce rôle et Charter/Time Warner Cable/Bright House sont en train de fusionner. Patrick Drahi a donc les mains libres et le choix, il a passé en revue plusieurs cibles. Les propriétaires du câble ont intérêt à vendre, les valorisations sont excellentes car la fameuse convergence, le quadruple play, va se développer et ils n'ont pas les moyens de s'y mettre. De plus, de nouveaux concurrents comme les OTT devraient les bousculer.

Patrick Drahi a le choix

Verizon Communications FiOS, la partie câble de l'opérateur télécoms Verizon est sur le marché, de même que les n°3, 4 et 8 : Cox Communications, Cablevision ou Mediacom. Patrick Drahi a donc réussi à convaincre le n°4, détenue par la famille Dolan, très implanté à New-York (au total, c'est 4,6 millions de clients dans 20 états), ce qui offre une visibilité exceptionnelle et de grands clients comme le Madison Square Garden (propriété des Dolan et qui va le rester). Sous les yeux à nouveau stupéfaits de tous les observateurs français, Patrick Drahi a réussi un joli coup, facilité par la baisse des taux qui lui permet d'acheter facilement, il lui reste juste à expliquer comment il va conduire ces rachats en termes industriels et de management, que ce soit pour SFR ou pour les deux câblo-américains tombés dans son escarcelle.

Les deux entités, Suddenklink et CableVision resteront distinctes a précisé Patrick Drahi, mais leurs dirigeants devront coopérer. Cablevision comprend des filiales inclues dans la transaction, Lighpath opérateur de fibre optique, une chaîne de TV locales (News 12 Networks), le quotidien Newsday et une agence de publicité.

La transaction sera financée par 14,5 milliards de dollars US en dette nouvelle et existante sur Cablevision, et 3,3 milliards de dollars de trésorerie provenant Altice. BC Partners et CPP Investment ont une option pour racheter les 30% restants. Altice a l'intention de lever des fonds par émission d'actions de catégorie A et a reçu des engagements de financement complet de JP Morgan, BNP Paribas et Barclays. Altice avait près de 30 milliards de dettes avant cette opération, elle passe à plus de 45.

En photo : détenue par la famille Dolan, Cablevision est très implanté à New-York, au total, c'est 4,6 millions de clients dans 20 états

Circet croque Cableven pour accélérer son essor en Europe

En plein développement hors des frontières européennes, l'intégrateur d'infrastructures de réseaux varois Circet poursuit sa stratégie d'expansion géographique en mettant la main sur Cableven, un opérateur...

le 03/01/2019, par Véronique Arène, 338 mots

Clap de fin pour le Cebit

Créé en 1986, le Cebit de Hanovre, salon consacré aux technologies informatiques et de télécommunications, vient d'être arrêté par ses organisateurs. Il n'y aura pas d'édition 2019. Les thématiques couvertes...

le 30/11/2018, par Maryse GROS, 410 mots

Orange arrête de vendre ses offres RTC à dater du 15 novembre

L'opérateur Orange profite de l'annonce de l'Arcep sur les premières zones dans lesquelles le RTC sera remplacé par l'IP pour indiquer qu'il ne commercialisera plus que des offres de téléphonie fixe basées sur...

le 29/10/2018, par Nicolas Certes, 233 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »