China Telecom choisit Alcatel-Lucent comme l'un de ses six fournisseurs 4G FDD-LTE - Actualités RT Mobiles

China Telecom choisit Alcatel-Lucent comme l'un de ses six fournisseurs 4G FDD-LTE

le 30/03/2015, par Didier Barathon, Mobiles, 311 mots

La Chine utilise une seule norme pour sa 4G, la FDD-LTE, après China Mobile et Unicom, les deux premiers du marché, China Telecom se lance à son tour dans cette technologie. Il choisit six fournisseurs : 3 locaux (Huawei, ZTE, Shangai Bell) et trois non-chinois (Alcatel-Lucent, Ericsson, Nokia).

China Telecom choisit Alcatel-Lucent comme l'un de ses six fournisseurs 4G FDD-LTE

Comme nous l'annoncions au mois de janvier dernier, Alcatel-Lucent est bien l'un des six fournisseurs de China Telecom. Il avait été choisi en décembre 2013 pour un premier contrat de déploiement pilote de services très haut débit mobile à travers le pays (LTE et 4G). Au mois de juin 2014, China Télécom obtenait sa licence 4G, à la norme locale, FDD-LTE.   Depuis il a donné les noms de ses fournisseurs, 3 locaux : Huawei, ZTE, Shangai Bell et trois non-chinois : Alcatel-Lucent, Ericsson, Nokia. La répartition du contrat n'est pas rendue publique, mais il semble que les prestataires chinois aient près de 25% du contrat chacun, les trois européens recevant autour de 10%.

"La technologie LTE d'Alcatel-Lucent sera déployée dans 40 villes de 12 provinces chinoises" dont les métropoles Shanghai et Suzhou et notamment : Shandong, Zhejiang, Hunan, Hubei, Guangxi, Fujian, du Jiangxi, du Shaanxi, en Mongolie intérieure et au Liaoning. L'équipementier français fournira 9 926 réseaux d'accès radio eNodeB (RAN) et des services associés durant le premier semestre 2015. 

Refaire son retard sur ses rivaux

Le CEO de China Telecom, Wang Xiaochu, a indiqué vouloir investir 13 milliards de dollars cette année, la moitié sur la 4G. L'opérateur, 3ème du marché, a besoin de lancer des offres de manière agressive, la 4G est un moyen lui permettant de refaire son retard sur ses rivaux. Toutefois, les trois opérateurs sont également en pourparlers pour mutualiser leurs réseaux à travers une joint-venture. Ce qui leur permettrait d'économiser chacun avant de s'affronter dans une bataille commerciale.

China Telecom a subi une forte baisse de ses parts de marché début 2014, alors que ses deux rivaux, China Mobile et China Unicom, augmentaient les leurs. 

Les meilleurs VPN mobiles pour l'entreprise (2e Partie)

Voici une sélection de six VPN de fournisseurs différents. Chacun d'entre eux est capable de connecter en toute sécurité des périphériques mobiles à votre réseau d'entreprise, s'il prend en charge les options...

le 16/09/2019, par Tim Ferrill, CSO (adaptation Jean Elyan), 683 mots

Tout ce que vous devez savoir sur HarmonyOS

Lors de sa conférence développeurs annuelle qui a eu lieu la semaine dernière à Dongguan (Chine), Huawei a annoncé son propre système d'exploitation propriétaire Harmony OS. Voilà ce que l'on sait pour...

le 13/08/2019, par Fergus Halliday, IDG NS (adaptation Jean Elyan), 751 mots

Le smartphone pliable de Samsung est encore immature

Un smartphone pliable ? Mille fois non ! Apple a eu raison d'attendre avant de livrer un iPhone pliable. À une semaine de la commercialisation du Galaxy Fold, Samsung aurait sans doute préféré rédiger un...

le 19/04/2019, par Michael Simon, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 1112 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...