Cloud public : après Huawei et Microsoft, Deutsche Telekom s'allie à Cisco - Actualités RT Opérateurs/FAI

Cloud public : après Huawei et Microsoft, Deutsche Telekom s'allie à Cisco

le 08/12/2015, par Didier Barathon, Opérateurs/FAI, 442 mots

Comment créer un cloud souverain ? Il y a la méthode française : 2 flops. Et la méthode allemande, celle de Deutsche Telekom qui veut allier cloud souverain, mais européen, avec des partenaires chinois ou américains.

Cloud public : après Huawei et Microsoft, Deutsche Telekom s'allie à Cisco

Deutsche Telekom annoncé l'introduction d'un nouveau cloud public construit sur la plate-forme de Cisco InterCloud et conforme à la législation de la souveraineté de données allemande. T-Systems, la filiale services de l'opérateur allemand,  exploitera et gérera la nouvelle infrastructure  à partir de ses centres de données situés en Allemagne. Les entreprises de toutes tailles sont en mesure de commander des services cloud à travers le nouveau portail que Deutsche Telekom va mettre sur pied à cet effet.  Ce service est disponible sans exigences d'achat minimum et sans indication de durée des contrats, à partir de 0,05 EUR par heure.

Deutsche Telekom ne lésine pas sur les qualificatifs, déclarant vouloir créer fondations pour un Internet  européen sécurisé, offrant la plus haute disponibilité et l'évolutivité d'une analyse en temps réel. Des offres PaaS et SaaS devraient suivre  dans la première moitié de l'année prochaine. La sécurité des données est assurée par la société australienne Covata, qui a participé à un pilote de la plate-forme, ce sera aussi le premier client à utiliser les services d'infrastructure InterCloud en l'Allemagne. Unify (équipementier télécoms racheté récemment par Atos) est intéressé par une plate-forme open source en cloud à partir de l'Allemagne et a également testé le nouveau service dans les centres de données.

Rivaliser avec Google et Amazon

Deutsche Telekom a déclaré ce partenariat avec Cisco est un élément important dans l'expansion de son entreprise de cloud. L'opérateur veut étendre sa position dans le marché européen des services de cloud computing pour les clients entreprises  et veut plus que doubler son chiffre d'affaires dans le cloud à la fin de 2018. Pour l'exercice 2014, les ventes nettes de solutions de cloud computing à T-Systems ont augmenté, principalement dans le segment hautement sécurisé de cloud privé. Il est prévu que le marché des services de cloud public, y compris les infrastructures, les plateformes et les applications se développeront davantage. Deutsche Telekom a déclaré qu'il a l'intention de rivaliser plus férocement avec des sociétés comme Google et Amazon.

Deutsche Telekom s'est allié précédemment à Huawei, pour lancer un service de cloud public à l'échelle européenne, qui sera annoncé lors du Cebit, au mois de mars prochain. Avec Microsoft, l'opérateur allemand va héberger Azure, Office 365 et Dynamics CRM Online et les rendre accessibles à ses clients par un système de contrôle d'accès qui lui est propre et sera assuré par sa filiale T Systems.

En photo : En signant avec Cisco, Deutsche Telekom s'offre un nouvel allié pour rivaliser avec Google et Amazon

Circet croque Cableven pour accélérer son essor en Europe

En plein développement hors des frontières européennes, l'intégrateur d'infrastructures de réseaux varois Circet poursuit sa stratégie d'expansion géographique en mettant la main sur Cableven, un opérateur...

le 03/01/2019, par Véronique Arène, 338 mots

Clap de fin pour le Cebit

Créé en 1986, le Cebit de Hanovre, salon consacré aux technologies informatiques et de télécommunications, vient d'être arrêté par ses organisateurs. Il n'y aura pas d'édition 2019. Les thématiques couvertes...

le 30/11/2018, par Maryse GROS, 410 mots

Orange arrête de vendre ses offres RTC à dater du 15 novembre

L'opérateur Orange profite de l'annonce de l'Arcep sur les premières zones dans lesquelles le RTC sera remplacé par l'IP pour indiquer qu'il ne commercialisera plus que des offres de téléphonie fixe basées sur...

le 29/10/2018, par Nicolas Certes, 233 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »