Contrôle d'accès sécurisé : maîtriser le Web et la messagerie - Actualités RT Sécurité

Contrôle d'accès sécurisé : maîtriser le Web et la messagerie

le 17/11/2006, par Solange Belkhayat-Fuchs, Sécurité, 267 mots

Devenir rapidement grand ou se faire avaler, voire - la faute à pas de chance - mourir : tel est, aujourd'hui, le destin de tous les acteurs du marché de la sécurité. Face à cette gigantesque consolidation, Secure Computing a choisi son camp : vivre sous sa propre marque et, pour cela, grossir rapidement avant de se faire engloutir par la seconde vague. L'objectif de la firme est de devenir l'un des acteurs prédominants dans le secteur du contrôle d'accès, très prisé ces derniers temps. Un contrôle d'accès tant des environnements de messagerie que des sites Web. Secure Computing n'a pas lésiné sur les moyens en optant pour des grossesses externes, et ce à un rythme de plus en plus soutenu. D'ici à 2010, la société espère un chiffre d'affaires frisant le milliard de dollars, soit trois ans pour mener à bien cette mission en affichant, aujourd'hui, un revenu de près de 300 millions de dollars. Avec le rachat de Ciphertrust, elle propose dorénavant son propre anti-spam au sein de ses boîtiers UTM. Des boîtiers tout en un qui sont à la fois firewall applicatif (rachat de Gauntlet, refondu dans Sidewinder pour la partie haut de gamme et Snapgear ; rachat de Cyberguard pour l'entrée de gamme), anti-spam, protection Web (filtrage d'URL, SSL scanner...) grâce au rachat de Webwasher via Cyberguard et à celui de Smartfilter ainsi que de N2H2 et, enfin, une authentification forte possible à travers la technologie de Safeword. Reste que, pour atteindre ses objectifs financiers, Secure Computing doit racheter gros, et il lui manque encore sa propre plate-forme antivirale, service rendu aujourd'hui par Sophos, McAfee et CA...

Palo Alto Networks étend son partenariat avec Google Cloud

Palo Alto Networks va s'appuyer sur Google Cloud Platform pour exécuter plusieurs services en cybersécurité fournis dans le cloud. Google et Palo Alto Networks ont élargi leur partenariat en matière de...

le 13/12/2018, par Eleanor Dickinson, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 265 mots

Pas d'IoT sans sécurité

Les objets connectés existent depuis longtemps. Mais leur multiplication et l'accroissement des usages a entraîné le besoin de nouvelles approches techniques, avec du traitement local, ce que l'on appelle...

le 23/11/2018, par Bertrand LEMAIRE, 983 mots

Centreon donne une autonomie de supervision aux sites distants

Solution de superversion centralisée des équipements connectés sur IP, le logiciel open source Centreon s'est complété d'un Remote Server qui apporte une autonomie aux implantations délocalisées. Une avancée...

le 06/11/2018, par Maryse GROS, 647 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »