D-Link et Netgear lancent 2 répéteurs pour les réseaux 802.11 ac - Actualités RT Wifi/Wimax/Wibro

D-Link et Netgear lancent 2 répéteurs pour les réseaux 802.11 ac

le 08/01/2014, par Didier Barathon avec IDG News Service, Wifi/Wimax/Wibro, 427 mots

Non seulement le Gigabit Wi-Fi représente une avancée technologique, mais les besoins sont réels, par exemple avec l'essor des objets connectés. Quelques obstacles restent à résoudre, comme la performance, le nombre d'appareils à prendre en charge ou la portée.

D-Link et Netgear lancent 2 répéteurs pour les réseaux 802.11 ac

D-Link et Netgear ont annoncé en même temps lors du CES, le lancement de deux répéteurs chacun destinés à améliorer la couverture sur les réseaux Wi-FI basés sur la spécification 802.11 ac. Côté D-Link, il s'agit du répéteur Wi-Fi dual band gigabit AC 1200 (en photo) et du AC750. Netgear, pour sa part, a annoncé le AC750 et l'AC 1200 high power. 

Les répéteurs ne sont pas connectés à Internet comme les routeurs sans fil (donc ils n'interprètent pas le signal reçu), mais sont placés en bordure d'un réseau Wi-Fi existant pour en améliorer les signaux. L'objectif avec les quatre produits est d'étendre les signaux sans fil pour les zones difficiles à atteindre comme les sous-sols, les chambres à l'étage ou les espaces extérieurs dans le but d'améliorer les performances des applications telles que le streaming vidéo. Ils utilisent tous des bandes de 2,4 GHz et 5 GHz pour atteindre cet objectif.

Sur le même sujetRouteur Wi-Fi EA6900 802.11ac : Linksys peut mieux faireLe moins cher à 59,99 dollars

Les différences en termes de prix sont très marquées. L'AC750 de D-Link est le moins cher à 59,99 dollars, sa vitesse peut atteindre 433 Mbps en utilisant le 802.11 ac. Pour 89,99 dollars, les utilisateurs ont le choix entre l'AC 1200 de D-Link ou bien l'AC750 de Netgear. Le produit de D-Link dispose de quatre ports gigabit Ethernet et peut gérer des vitesses allant jusqu'à 867 Mbps. Netgear a estimé que son AC 750 supporte des vitesses allant jusqu'à 750 Mbps. Il dispose d'un port Gigabit Ethernet et d'antennes externes pour améliorer la couverture.

Le plus cher de ces nouveaux produits est l'AC1200 de Netgear à 129,99 dollars. Il possède des antennes externes et cinq ports Gigabit Ethernet pour connecter des périphériques tels que les lecteurs Blu-Ray, des consoles de jeux et des téléviseurs intelligents. Pour améliorer les performances, il utilise également une technologie appelée beamforming qui vise le signal plus directement sur le répéteur. La capacité maximale de l'appareil est de 1.2 Gbps selon Netgear. Pour profiter de vitesses plus élevées, les utilisateurs ont également besoin d'un client compatible.

Des performances à relativiser

La bande passante que les fournisseurs déclarent pour leurs produits sans fil doit toujours être considérée avec certaines réserves. Netgear lui-même en rappelle certaines : l'état du réseau et les facteurs environnementaux, notamment le volume du trafic réseau, les éléments de construction et la construction elle-même et la charge du réseau, le taux réel du plus faible débit de données et la couverture sans fil. 


Bien comprendre la dernière norme WiFI 6

Si la mise à niveau des normes apportent des améliorations technologiques certaines, elle rend souvent le paysage plus compliqué pour les utilisateurs. Aujourd'hui, on ne se demande plus si un ordinateur...

le 29/04/2019, par Gordon Mah Ung, PCWorld (adaptation Jean Elyan), 596 mots

Wi-Fi : Cisco, HP, Netgear, Motorola Solutions et SonicWall accusés...

C'est un litige peu commun qui oppose plusieurs fabricants de routeurs Wi-Fi à un détenteur de brevets utilisés dans leurs appareils. Au lieu d'attaquer ces fournisseurs, il s'en prend à leurs prtits clients,...

le 10/02/2014, par Didier Barathon avec IDG NS, 449 mots

Etes-vous prêt pour la cinquième génération du Wi-Fi ?

Les entreprises hésitent encore à adopter un standard réseau sans fil plus moderne et plus rapide, le 802.11ac. Pourtant, l'actuel réseau de plus en plus encombré bloque les utilisateurs pour un simple partage...

le 05/02/2014, par Claire Gerardin avec IDG NS, 565 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »