En lançant Digital Ventures, Orange perfectionne sa politique d'innovation - Actualités RT Opérateurs/FAI

En lançant Digital Ventures, Orange perfectionne sa politique d'innovation

le 26/01/2015, par Didier Barathon, Opérateurs/FAI, 362 mots

Orange a depuis longtemps tourné la page de sa R&D maison, logée à Issy-les-Moulineaux et en Bretagne. Si des équipes existent toujours, le groupe  a mondialisé sa politique d'innovation et l'a totalement recentrée sur les usages.

En lançant Digital Ventures, Orange perfectionne sa politique d'innovation

La politique d'innovation d'Orange passe par plusieurs canaux. Elle concerne aussi bien les applications pour les particuliers que pour les entreprises. Elle est ouverte, avec des APIs (programme Orange Partner), l'appel aux développeurs, sa mise en valeur par des blogueurs. L'opérateur souhaite, comme tous les grands groupes aujourd'hui, s'entourer de start-ups. Il  a bâti un réseau mondial, Orange Fab, un accélérateur de jeunes pousses, déployé en France, dans la Silicon Valley en Côte d'Ivoire, en Corée du sud, en Pologne, à Taïwan, en Israël, en Jordanie avec Oasis 500. L'opérateur a ainsi incubé 66 start-ups.

Au mois de mars 2014, il créait une division Innovation, Marketing et Technologies, IMT, placée sous la responsabilité de Mari-Noëlle Jégo-Laveissière, pour coordonner les différentes initiatives en matière d'innovation, elle est membre du comité exécutif.

Un fonds plus modeste

Orange cherche également à financer ces start-ups. Il y a trois ans, il avait lancé trois fonds d'investissement avec Publicis et Iris Capital Management, mobilisant 300 millions d'euros pour le numérique. Il vient de lancer, seul, un fonds plus modeste, Digital Ventures, doté de 20 millions d'euros pour la 1ère année. Il va prendre des participations minoritaires (entre 500 000 euros et 3 ME) dans des start-ups travaillant sur les objets connectés, le big data, le cloud, les paiements en ligne et la e-santé.

Le fonds a vocation à investir partout où l'opérateur est implanté, il indique qu'un regard particulier sera porté sur les pays d'Afrique et du Moyen-Orient. Orange ouvrira aux start-ups son carnet d'adresses, en particulier de contacts auprès d'industriels partenaires (*). Mais ce fonds sera aussi plus proche de la politique d'innovation du groupe, le start-ups devront « coller » aux cibles stratégiques d'Orange. Inversement, le groupe promet des réponses très rapides pour les demandes d'investissement, il n'exclut pas non plus de racheter purement et simplement certaines start-ups, financées par lui ou pas. Un peu comme Cisco et d'autres habitués de cette démarche.

(*) Orange travaille sur des projets communs avec : Deezer, Dailymotion, Microsoft, Evernote , Google Play, Ingénico, Google, Facebook.

Circet croque Cableven pour accélérer son essor en Europe

En plein développement hors des frontières européennes, l'intégrateur d'infrastructures de réseaux varois Circet poursuit sa stratégie d'expansion géographique en mettant la main sur Cableven, un opérateur...

le 03/01/2019, par Véronique Arène, 338 mots

Clap de fin pour le Cebit

Créé en 1986, le Cebit de Hanovre, salon consacré aux technologies informatiques et de télécommunications, vient d'être arrêté par ses organisateurs. Il n'y aura pas d'édition 2019. Les thématiques couvertes...

le 30/11/2018, par Maryse GROS, 410 mots

Orange arrête de vendre ses offres RTC à dater du 15 novembre

L'opérateur Orange profite de l'annonce de l'Arcep sur les premières zones dans lesquelles le RTC sera remplacé par l'IP pour indiquer qu'il ne commercialisera plus que des offres de téléphonie fixe basées sur...

le 29/10/2018, par Nicolas Certes, 233 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »