Europe : les CA des opérateurs ont chuté de 12 % en 5 ans - Actualités RT Opérateurs/FAI

Europe : les CA des opérateurs ont chuté de 12 % en 5 ans

le 16/10/2013, par Didier Barathon, Opérateurs/FAI, 541 mots

L'Idate prépare son 35èmesommet (*), il sera très prospectif, avec des aperçus sur 2025 et positif, le thème étant « les gisements de valeurs » (**). Ce qui n'empêche pas l'Institut de suivre de près l'évolution récente des acteurs du marché, la tonalité est ici nettement plus pessimiste.

Europe : les CA des opérateurs ont chuté de 12 % en 5 ans

«Le secteur des télécoms est en récession en Europe» note Yves Gassot directeur général de l'Idate dans sa présentation. Les chiffres d'affaires des opérateurs des cinq plus grands pays européens ont baissé de 12% ces cinq dernières années. Seule la Suède, parmi les 28 économies du continent, affiche une croissance de ses opérateurs.  Par comparaison, aux Etats-Unis,  les « telcos » ont vu leurs CA progresser de 4 à 5% au cours de la même période.

Il y a bien une spécificité européenne. Quelles en sont les causes ? Macro-économiques évidemment, le vieux continent est frappé plus que d'autres par la crise. Mais les opérateurs locaux subissent des écueils particuliers. Leurs marges ont fortement baissé. Dans l'Europe du sud, la situation est encore pire avec une chute de 10 à 12% des chiffres d'affaires. « La crise a également mis en cause le caractère résilient des activités mobiles » note Yves Gassot, jusqu'alors le fixe était compensé par une dynamique particulière due au mobile, cette période s'achève. « Compte tenu de son leadership sur le GSM, il n'est pas normal que l'Europe des télécoms soit en retard sur la 4G », ajoute-t-il.

Le cadre règlementaire épinglé

Il y a donc autre chose que la crise et que les raisons macro-économiques pour expliquer la situation négative des télécoms en Europe. Le cadre règlementaire, très positif pour les consommateurs, a finalement pesé sur l'économie du secteur. La Commission européenne est à nouveau au centre des débats, avec le rapport et les projets de Nelly Kroes, Commissaire chargée de la société du numérique. « Son raisonnement est une  incantation au marché ouvert, un condensé de vieilles antiennes », n'hésite pas à souligner Yves Gassot.

Les exemples ne manquent pas. Le rapport demande qu'une seule autorisation soit suffisante pour qu'un opérateur puisse exercer dans les 28. Mais cette autorisation s'accorde facilement, c'est donc un faux problème. L'attribution des fréquences dans chacun des 28 est par exemple nettement plus compliquée. Nelly Kroes n'aura probablement pas plus de succès que Viviane Redding dans son projet d'Europe des télécoms sans frontières. « C'est la vie des affaires et l'antitrust qui réaliseront la transformation du secteur » remarque Yves Gassot.

Deux exemples frappants

Plusieurs opérateurs en viennent à  changer de trajectoire. Le versement de dividendes n'est plus la panacée. Yves Gassot cite deux exemples frappants.  Celui de Téléfonica qui, il y  a deux ans,  a stoppé cette  distribution de dividendes, pour ne pas obérer ses investissements. L'autre a pour nom KPN, le hollandais chéri des analystes financiers, dont les mauvais résultats ont conduit à une modification du capital.

La recomposition souvent annoncée est-elle en marche ? Elle se fera d'abord au plan national ensuite de manière pan-européenne. Et sous deux formes, celles de rapprochement d'entreprises et celle de partages de réseaux, comme l'a montré l'exemple SFR / Bouygues Télécom en France. Yves Gassot prédit également un retour des grandes alliances. L'autre signe d'une attitude très défensive pour les « telcos » européens.

(*) il aura lieu à Montpellier les 19, 20 et 21 novembre
(**) gisements de valeur ("Digital Gold mines"), l'Idate en voit 5 : smart connectivity, video as a service, digital malls, digital money, data monetization

 

Circet croque Cableven pour accélérer son essor en Europe

En plein développement hors des frontières européennes, l'intégrateur d'infrastructures de réseaux varois Circet poursuit sa stratégie d'expansion géographique en mettant la main sur Cableven, un opérateur...

le 03/01/2019, par Véronique Arène, 338 mots

Clap de fin pour le Cebit

Créé en 1986, le Cebit de Hanovre, salon consacré aux technologies informatiques et de télécommunications, vient d'être arrêté par ses organisateurs. Il n'y aura pas d'édition 2019. Les thématiques couvertes...

le 30/11/2018, par Maryse GROS, 410 mots

Orange arrête de vendre ses offres RTC à dater du 15 novembre

L'opérateur Orange profite de l'annonce de l'Arcep sur les premières zones dans lesquelles le RTC sera remplacé par l'IP pour indiquer qu'il ne commercialisera plus que des offres de téléphonie fixe basées sur...

le 29/10/2018, par Nicolas Certes, 233 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »