Gestion du spectre : le Gouvernement se hâte lentement - Actualités RT Mobiles

Gestion du spectre : le Gouvernement se hâte lentement

le 16/12/2013, par Didier Barathon, Mobiles, 524 mots

La poussée des communications mobiles oblige à trouver de nouvelles fréquences, non seulement pour les besoins publics et privés mais aussi pour d'autres plus spécialisés. La PMR (private mobile communications) par exemple, s'adresse aux services de secours à la Police et à l'Armée et nécessite non seulement de nouvelles fréquences mais aussi de passer à la 4G.

Gestion du spectre : le Gouvernement se hâte lentement

Fleur Pellerin a envoyé un communiqué jeudi dernier précisant la mission confiée à Joëlle Toledano (en photo) pour une nouvelle gestion du spectre. L'annonce avait pourtant été faite début juillet, la Mission s'est mise en route début octobre, avec un site déjà ouvert et deux dates butoirs : fin décembre pour livrer les premières pistes de travail, fin mars pour la livraison du 1er rapport. La communication de la Ministre semble fonctionner à retardement, le sujet est pourtant très important pour tous les acteurs du marché.

Les utilisations mobiles se multiplient c'est une évidence, non seulement les communications courantes, mais les applications plus gourmandes rappelle l'Arcep comme les radars ou les NFC. D'ici à 2030, note le ministère de Fleur Pellerin ces communications seront multipliées entre 30 et 300 fois par de nouveaux usages. Des utilisations moins connues mais tout aussi cruciales, pour le Ministère de l'Intérieur, l'Armée et les services  de secours vont s'ajouter. Ces derniers ont besoin de fréquences dédiées supplémentaires.

Sur le même sujetRéseaux mobiles : Circet rachète l'installateur Camusat FranceLes réseaux particuliers

D'autres types de réseaux existent et vont également nécessiter de nouveaux besoins. Les faisceaux hertziens utilisés par les réseaux indépendants comme les transports (SNCF, Aviation Civile), la télévision, les infrastructures de réseaux ouverts au public. Sans oublier les réseaux de faible puissance : Wifi, RFID, télécommande, installations médicales.

La Police est un cas à part, elle doit passer ses communications en LTE, ce qui amène un changement de paradigme, beaucoup plus de débit et beaucoup plus de spectre. Et elle doit le faire en harmonisation avec ses homologues européens. Cette évolution se fait dans le cadre de fréquences dédiées avec des normes à part, comme Tetra ou Tetrapol. La première soutenue par Motorola, la deuxième par EADS.

Le spectre appartient à l'Etat

Complication supplémentaire, le débat est non seulement français mais européen, et mondial pour les normes. La Mission Toledano a donc pour but de préparer des décisions, plus précisément de préparer la position française, sur les nouvelles répartitions en France et leur adéquation avec la répartition du spectre au plan européen. Il faut donc rapidement que ce dossier remonte dans la décision publique et soit simplifié. En droit français, le spectre appartient à l'Etat qui en concède des droits d'usage et des droits d'exploitation.

La question est débord économique. L'Arcep rappelle que la valeur estimée des communications électroniques dépendant de l'utilisation du spectre représente 200 milliards d'euros en Europe, soit entre 2 et 2,5% du PIB (source Commission européenne). Elle est fort complexe puisque chaque secteur a ses besoins et parfois ses normes. La Mission Toledano est d'autant plus urgente. Elle doit « identifier les leviers nécessaires à la mise en oeuvre d'une politique du spectre », mais l'étape suivante doit venir très vite. L'Etat va à la fois accompagner les nouveaux usages, privés ou publics, et peut réaliser de bonnes rentrées budgétaires comme avec la vente des fréquences de la 4G.

Le smartphone pliable de Samsung est encore immature

Un smartphone pliable ? Mille fois non ! Apple a eu raison d'attendre avant de livrer un iPhone pliable. À une semaine de la commercialisation du Galaxy Fold, Samsung aurait sans doute préféré rédiger un...

le 19/04/2019, par Michael Simon, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 1112 mots

Qualcomm mène la danse sur le marché des modems 5G

La domination de Qualcomm est-elle inévitable ? La question se pose après le retrait de son principal concurrent du marché des modems 5G pour smartphone. Alors que l'on s'attendait à une longue bataille entre...

le 18/04/2019, par Qualcomm a déjà annoncé un modem 5G Snapdragon X55 de seconde génération pouvant atteindre des vitesses de 7 Go/s. (Crédit Qualcomm), 605 mots

Webex accueille de nouvelles fonctions grâce à l'IA

Amy Chang, la nouvelle responsable de la collaboration de Cisco, veut rationaliser l'expérience utilisateur de la vidéoconférence et de la conférence vocale sous Webex. Cisco a ajouté des fonctions...

le 26/03/2019, par Matthew Finnegan, Computerworld (adaptation Jean Elyan), 905 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »