Intermarché offensif sur le paiement sans contact - Actualités RT RFID

Intermarché offensif sur le paiement sans contact

le 10/12/2008, par reseaux-telecoms.net, RFID, 388 mots

Intermarché déploie des terminaux de paiement sans contact dans l'ensemble de ses points de vente. Le déploiement sera achevé sur une première tranche de 1800 lieux au tout début de 2009.

Intermarché offensif sur le paiement sans contact

Le groupement des Mousquetaires, également connu sous le nom d'Intermarché est un des leaders de la grande distribution en France. Il met le paquet pour ce qui concerne le paiement sans contact. Le groupe annonce qu'il équipe dès à présent ses caisses de systèmes de lecture ad hoc. Le distributeur fera également passer sa propre carte bancaire, lancée en septembre dernier, au sans contact. Intermarché s'est adressé au prestataire Hypercom-Wynid afin de développer ces nouveaux systèmes de point de vente. Le terminal, PIN Pad Wymix, acceptera la carte Mousquetaires et les cartes sans contact des principaux émetteurs, qui sortiront sur le marché dans les prochains mois. Ce terminal est en cours de déploiement dans les 1 800 points de vente Intermarché et Ecomarché. Il sera par la suite mis en place dans les autres enseignes du Groupement. Le groupement compte en tout 3500 points de vente. « Il offre ainsi la plus large infrastructure d'acceptation de paiement sans contact sur le territoire français » affirme le distributeur. « Actuellement, un tiers de nos terminaux dispose de la technologie sans contact; et tout début 2009, nous aurons achevé le déploiement de tous les Intermarché et Ecomarché de France » affirme Christian Legendre, Président du Conseil d'Administration de la STIME, la filiale informatique du Groupement des Mousquetaires. Le Groupement des Mousquetaires était déjà engagé dans les tests grandeur nature sur le paiement mobile sans contact. Quant à la Carte Mousquetaires, elle évoluera pour devenir sans contact d'ici quelques mois. Equipée d'une antenne radio, elle permettra à son porteur un gain de temps en caisse. Pour tout paiement en dessous de 20 €, le porteur de la carte n'aura qu'à approcher sa carte près du terminal. Un signal lumineux indiquera que son paiement est automatiquement enregistré. Pour les sommes plus importantes, la carte bancaire sera utilisée classiquement avec insertion dans le terminal et composition du code secret à 4 chiffres. Intermarché fait partie des membres fondateurs du projet ERGOSUM. Cette démarche, placée sous l'égide du Pôle de Compétitivité « Industrie du Commerce » du Nord Pas de Calais, réunit 11 distributeurs (généralistes ou spécialisés) et les 3 opérateurs mobiles Orange, SFR, Bouygues Telecom. Elle vise à faciliter l'utilisation du «sans contact mobile» en point de vente.

Un projet de bague avec une puce NFC intégrée séduit les internautes

La technologie sans fil NFC, de plus en plus intégrée dans les smartphones, permet l'échange de do

le 29/07/2013, par Relaxnews, 146 mots

L'armée française suit ses équipements avec des puces RFID

Le projet SILRIA (Système d'Information Logistique de suivi de la Ressource Inter-Armées) prévoit d'étiqueter le matériel avec des puces RFID. Il vient d'être attribué par le ministère de la Défense à un...

le 02/04/2013, par Bertrand LEMAIRE, 235 mots

MWC 2013 : Les grands opérateurs mobiles asiatiques coopèrent sur les...

Les trois plus grands opérateurs de Chine, Japon et Corée sont tombés d'accord pour assurer l'interopérabilité de leu

le 25/02/2013, par Jean Pierre Blettner avec IDG News Services, 255 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »