Internet des objets : après le LTE et le WiFi, les réseaux électriques - Actualités RT Mobiles

Internet des objets : après le LTE et le WiFi, les réseaux électriques

le 11/12/2015, par Didier Barathon, Mobiles, 388 mots

Il faut s'habituer à un nouvel acronyme, LPWA pour low-power wide area, il désigne les réseaux nés avec l'Internet des objets.  On connaît  Ingénu, Sigfox, LoRaWAN, NB-LTE, en tout une dizaine de réseaux ou de projets de réseaux s'annoncent, le tri se fera de lui-même.

Internet des objets : après le LTE et le WiFi, les réseaux électriques

Un nouveau type de réseau pour l'Internet des objets fait son apparition dans la Silicon Valley, Starfish, basé sur la surveillance du réseau électrique. Il sera moins puissant que ceux basés sur le LTE ou le WiFi, mais permettra de connecter par exemple les lampadaires ou les feux de circulation. Un piéton détecté par le réseau entraîne l'allumage des lampadaires à proximité. Starfish n'est pas vraiment nouveau. Il est basé sur la même technologie et, dans certains cas, la même infrastructure que celle de son créateur, Silver Spring Networks, qui connecte depuis environ 10 ans les différents réseaux d'énergie des villes avec des capteurs et des périphériques distants. Une fois maillés et gérés par la société, ils permettent de faire un réseau qui peut connecter tous les objets ou réseaux possibles, mais pas de trafic lourd comme la vidéo.

7 villes pour commencer

Silver Spring déploie ce nouveau réseau à San Jose, en Californie. Le réseau doit être achevé au début de l'année prochaine offrant une alternative aux réseaux télécoms mobiles ou IoT en place et en projet. C'est l'une des sept villes de la première génération de systèmes Starfish, qui inclue également Chicago et San Antonio aux Etats-Unis, Bristol et Glasgow au Royaume-Uni, Copenhague, et Calcutta. La société veut se développer rapidement partout dans le monde, elle dispose d'une plateforme qui connecte déjà 22 millions d'usagers, plateforme installée avec IPv6 de sorte que chaque dispositif peut avoir sa propre adresse IP unique.

Jusqu'à 1,2 Mbps de vitesse

Ce réseau Starfish est, selon Silver Spring Networks, construit sur la norme IEEE 802.15.4g, le standard d'interopérabilité sans fil Wi-SUN et délivre jusqu'à 1,2 Mbps de vitesse, avec  10 millisecondes de latence, une gamme de maillage presque illimitée. Starfish fournit également un système de gestion et de contrôle de classe mondiale. De nombreuses autres offres de réseaux IoT souffrent d'une bande passante extrêmement limitée, d'une sécurité ancienne, Starfish affirme combiner un Internet éprouvé à l'échelle mondiale avec des SLA complets et une sécurité adaptée.

En illustration : Michael Bell, CEO de Silver Spring Networks annonce son accord avec San José et son maire, Sam Liccardo

Android 10 Q : Date de sortie, nom et fonctionnalités

Par rapport aux dates de sorties des anciennes versions, Android 10/Q arrivera plus tôt en 2019. On sait aussi quelles seront les principales nouvelles fonctionnalités. Voici à quoi s'attendre au...

le 20/12/2018, par Marie Black, IDG NS (adaptation Jean Elyan), 601 mots

Cortana sur iPhone et Android ? HP à nouveau dans les smartphones ?...

Malgré un ralentissement des ventes de smartphones, le marché continue à offrir des surprises. A deux semaines de Noël et presque à un mois du CES,on pouvait penser que les fabricants de smartphones mettraient...

le 15/12/2015, par Andy Patrizio, NetworkWorld, 607 mots

Internet des objets : après le LTE et le WiFi, les réseaux électriques

Il faut s'habituer à un nouvel acronyme, LPWA pour low-power wide area, il désigne les réseaux nés avec l'Internet des objets.  On connaît  Ingénu, Sigfox, LoRaWAN, NB-LTE, en tout une dizaine de réseaux ou de...

le 11/12/2015, par Didier Barathon, 388 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »