iOS et Android seront-ils bientôt obsolètes ? - Actualités RT Mobiles

iOS et Android seront-ils bientôt obsolètes ?

le 07/12/2015, par Rob Enderle, CIO, Mobiles, 673 mots

Le marché des OS mobiles va finalement évoluer vers un produit qui part d'un smartphone pour aller vers  un PC. Pour le chroniqueur Rob Enderle, il semble que ni Apple ni Google ne pourront dominer ce changement à venir.

iOS et Android seront-ils bientôt obsolètes ?

Android a dû faire face à de nombreux problèmes quand il est venu sur le marché, en particulier la qualité inégale de sa sécurité.  Au fil du temps,  beaucoup de ces problèmes ont été corrigées, mais un autre plus intéressant a émergé: la question de l'avenir même d'Android. Pour la plupart d'entre nous Android, comme iOS, a été conçu pour être un système d'exploitation mobile destiné aux petits terminaux. Cependant, comme nous utilisons aussi bien des grands que des petits écrans, avec une préférence pour ces derniers, les lacunes d'Android limitent sa croissance.

Maintenant, Google a une autre plate-forme, Chrome, pour répondre à cette grande opportunité de croissance, mais il n'est pas similaire à Android. Le marché semble vouloir un dispositif qui commence petit et progresse plutôt que l'inverse. iOS, lui, essaie de grandir avec l'iPad Pro, mais il est limitée par le conflit avec les MacOS dans l'espace professionnel. Et peut-être par le désir d'Apple que les gens achètent trois terminaux (un téléphone, une tablette et un PC) alors que les clients ne veulent vraiment que deux ou même un seul terminal. Parlons plutôt de l'avenir.

Pas l'idéal pour l'instant

Premier sujet, l'iPad Pro. La raison pour laquelle je suis focalisé sur ce produit est qu'il est vraiment le premier qui, partant d'un système d'exploitation mobile fondé dans les smartphones a essayé de muter vers d'autres appareils comme les ordinateurs portables grand public pour les entreprises. Ce n'est pas un produit idéal pour l'instant, mais il est plus proche que tout autre actuellement sur le marché à avoir commencé petit.

Il est trop tôt pour dire si l'iPad Pro sera finalement couronnée de succès, mais ses fondations semblent  solides. Le facteur limitant est le désir d'Apple d'assurer à la fois la croissance du MacBook et de l'iPad. Il est clair qu'Apple veut inciter les clients à acheter les deux produits à la fois, sans en pénaliser un seul. En outre, Apple ne veut pas créer un smartphone qui pourrait remplacer les trois terminaux à la fois, même si, un  iPhone 6s pourrait le faire.

Le client rentable a 3 terminaux

Deuxième sujet, Android.  Google n'a pas le même problème économique qu'Apple parce qu'il ne se soucie pas qu'un client utilise uniquement un produit Google. Il rend largement disponible son système d'exploitation et engendre des coûts de support nécessaires pour englober plus de terminaux de sorte que ses motivations sont plus en ligne avec ce que le client veut. Pour Google, le passage à un dispositif avec trois terminaux par client devrait effectivement faire sens économiquement parce que leurs revenus sont liés à l'accès et leurs coûts sont liés au nombre de dispositifs.

Google dispose de deux plates-formes, le système d'exploitation Chrome, sur lequel il a un contrôle serré et qui est associé avec de grands produits et Android qui est très mobile, petit et pas aussi étroitement détenu ou contrôlé. Ainsi, même si les utilisateurs d'Android se comptent en milliards de dollars et les clients de Chrome OS en milliers, la priorité de Google va sur Chrome pas sur Android.

Le marché pourrait finalement passer à un seul produit qui partirait d'un smartphone pour aller vers un  PC, alors qu'Apple et Google sont limités, mais pour des raisons très différentes. Apple, car il ne veut pas sacrifier de recettes supplémentaires et Google, car il croit religieusement qu'Android ne doit pas aller là où le système d'exploitation Chrome se trouve déjà. Cela donne à penser qu'il y a une possibilité pour une plate-forme issue  d'une société qui est basée sur le logiciel comme Google sans se soucier de chiffre d'affaires.  Je pense que nous sommes à l'aube d'une autre mutation, de celle  qui semble se produire tous les 10 à 15 ans.

En photo : La bataille des OS entre iOS et Android peut laisser place a un nouvel acteur  

Le smartphone pliable de Samsung est encore immature

Un smartphone pliable ? Mille fois non ! Apple a eu raison d'attendre avant de livrer un iPhone pliable. À une semaine de la commercialisation du Galaxy Fold, Samsung aurait sans doute préféré rédiger un...

le 19/04/2019, par Michael Simon, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 1112 mots

Qualcomm mène la danse sur le marché des modems 5G

La domination de Qualcomm est-elle inévitable ? La question se pose après le retrait de son principal concurrent du marché des modems 5G pour smartphone. Alors que l'on s'attendait à une longue bataille entre...

le 18/04/2019, par Qualcomm a déjà annoncé un modem 5G Snapdragon X55 de seconde génération pouvant atteindre des vitesses de 7 Go/s. (Crédit Qualcomm), 605 mots

Webex accueille de nouvelles fonctions grâce à l'IA

Amy Chang, la nouvelle responsable de la collaboration de Cisco, veut rationaliser l'expérience utilisateur de la vidéoconférence et de la conférence vocale sous Webex. Cisco a ajouté des fonctions...

le 26/03/2019, par Matthew Finnegan, Computerworld (adaptation Jean Elyan), 905 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »