L'Arcep valide le respect par Free Mobile de ses obligations de couverture du territoire - Actualités RT Mobiles

L'Arcep valide le respect par Free Mobile de ses obligations de couverture du territoire

le 03/04/2015, par Didier Barathon, Mobiles, 393 mots

Bouygues Télécom a saisi le Conseil d'Etat au mois de septembre dernier contre la méthode employée par l'Arcep pour mesurer la couverture par Free Mobile de son réseau. En attendant cette décision, le régulateur a affirmé hier soir que la filiale d'Iliad avait bien rempli ses obligations de couverture du territoire à 75%.

L'Arcep valide le respect par Free Mobile de ses obligations de couverture du territoire

Le 12 janvier 2010, Free Mobile obtenait sa licence d'exploitation d'un réseau mobile. Ses offres étaient lancées en 2012. Avec l'obligation de couvrir, par son propre réseau 75% de la population au 12 janvier 2015 et 90% au 12 janvier 2018. La première échéance est passée, le régulateur a vérifié le respect par Free Mobile de cet engagement. C'est le cabinet Directique qui a mené l'enquête.

Ce cabinet spécialisé dans les mesures techniques a  réalisé  son étude terrain du 29 janvier au 2 mars dernier dans 20 zones de couverture, tirées au hasard par l'Autorité. Trois équipes expliquent Drectique ont procédé à des relevés entre 8h et 21h à bord d'un véhicule roulant à une allure normale. Véhicule équipé de l'outil MobiTrace développé par Directique qui enregistre les données issues d'un téléphone mobile (Samsung ACE) chargé des tests, un GPS recueille les traces radio des mesures. Le portable est bloqué sur le mode « 3G only » et uniquement sur cet opérateur. Des appels sont lancés automatiquement sur les mobiles, deux sont installés, un à l'extérieur du véhicule l'autre dans le coffre du toit. Tout équipement posant problème en cours d'enquête est remplacé immédiatement, les équipes disposant d'équipements de remplacement.

Sur le même sujetL'Arcep détaille les possibilités d'augmenter le trafic de données sur les réseaux mobilesFree Mobile validé sur 2 points

Directique a effectué 45 504 mesures d'accessibilité. Résultat : Free Mobile, dans les 20 zones étudiées, obtient un taux d'accessibilité (probabilité pour un utilisateur d'accéder au réseau) de 96,9%. Deuxième mesure, celle de la probabilité de maintenir un appel, sur le réseau de Free Mobile pendant plus d'une minute. Sur ce point, aucune coupure n'a été enregistrée.

La conclusion de Directique est donc claire, Free Mobile respecte bien la carte de couverture transmise au régulateur. Ce dernier a donc publié hier soir un communiqué en ce sens. Reste aux avocats de Bouygues Télécom à convaincre le Conseil d'Etat de la non validité de l'enquête. Un élément parmi d'autres de l'offensive menée par cet opérateur contre Free depuis l'automne dernier. Le groupe de Xavier Niel se trouve quant à lui dédouané de la principale accusation portée contre lui, celle de ne peut être pas respecter ses obligations de couverture. D'autant que Bouygues déplace l'accusation sur le régulateur.

Les meilleurs VPN mobiles pour l'entreprise (2e Partie)

Voici une sélection de six VPN de fournisseurs différents. Chacun d'entre eux est capable de connecter en toute sécurité des périphériques mobiles à votre réseau d'entreprise, s'il prend en charge les options...

le 16/09/2019, par Tim Ferrill, CSO (adaptation Jean Elyan), 683 mots

Tout ce que vous devez savoir sur HarmonyOS

Lors de sa conférence développeurs annuelle qui a eu lieu la semaine dernière à Dongguan (Chine), Huawei a annoncé son propre système d'exploitation propriétaire Harmony OS. Voilà ce que l'on sait pour...

le 13/08/2019, par Fergus Halliday, IDG NS (adaptation Jean Elyan), 751 mots

Le smartphone pliable de Samsung est encore immature

Un smartphone pliable ? Mille fois non ! Apple a eu raison d'attendre avant de livrer un iPhone pliable. À une semaine de la commercialisation du Galaxy Fold, Samsung aurait sans doute préféré rédiger un...

le 19/04/2019, par Michael Simon, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 1112 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...