Une banque confie ses télécoms à un opérateur virtuel en Europe - Actualités RT Opérateurs/FAI

Une banque confie ses télécoms à un opérateur virtuel en Europe

le 09/06/2010, par reseaux-telecoms.net, Opérateurs/FAI, 337 mots

La banque Attijariwafa refond son réseau télécoms international et en ToIP. La solution retenue couvre 60 sites internationaux. La banque a choisi un opérateur virtuel qui assemble dans chaque pays les meilleures offres locales.

Une banque confie ses télécoms à un opérateur virtuel en Europe

La banque Attijariwafa bank dispose de 850 agences au Maroc ainsi que des bureaux et des succursales en Europe, au Maghreb, en Afrique et au Moyen-Orient. C'est le premier groupe bancaire et financier du Maghreb. Elle vient de signer un contrat de cinq ans pour externaliser la partie internationale de son réseau télécoms pour l'Europe, le Moyen-Orient ainsi que l'interconnexion avec le siège à Casablanca.

La solution est composée d'un réseau global MPLS et Ethernet. Chaque site bénéficie d'un lien de secours sur lequel passe le trafic non critique. Ce lien est de technologie xDSL et de protocole MPLS pour les sites distants. Le raccordement des salles informatiques s'effectue pour sa part en Ethernet. Le lien de secours est fourni par un opérateur différent de celui du lien principal afin d'assurer la redondance et la sécurité du réseau.

Les équipements de routage déployés intègrent les fonctions de téléphonie sur IP qui seront activées à l'issue de l'installation du réseau WAN. Le réseau couvre soixante sites dans une dizaine de pays en Europe (France, Allemagne, Royaume-Uni, Italie, Espagne, Belgique, Pays-Bas), au Maroc, aux Emirats Arabes Unis et en Arabie Saoudite.

Une fois le réseau WAN déployé, l'ensemble des téléphones IP seront installés sur tous les sites internationaux, selon les besoins des utilisateurs. Un service d'accès Internet sécurisé (firewall, anti-virus, anti-spam, filtrage d'URL et IDP) via deux accès redondants à haut débit depuis deux sorties du coeur de réseau vient complète la solution.

La banque a retenu l'offre de l'opérateur indien Reliance Globalcom. Cet opérateur applique une méthode héritée de l'opérateur britannique Vanco, qu'il avait racheté, et qui consiste à assembler dans chaque pays les offres les plus intéressantes des opérateurs locaux, sans posséder sa propre infrastructure. Cette démarche est baptisée VNO (Virtual Network Operator).

Illustration : une agence de la banque Attijariwafa bank à Bruxelles (D.R.)

9 opérateurs, principalement européens, créent une alliance contre...

Une alliance se noue entre opérateurs pour s'échanger les meilleures innovations afin de contrer les OTT (over the top content). Ces nouveaux concurrents font peur aux opérateurs télécoms en empruntant leur...

le 16/02/2016, par Didier Barathon, 377 mots

Le démantèlement de Bouygues Télécom va réduire la concurrence

Ce mardi, le projet de vente de Bouygues Télécom devrait être annoncé, une vente qui se traduira par un démantèlement, Orange ne pouvant pour des raisons de règles concurrentielles, reprendre la totalité du...

le 15/02/2016, par Didier Barathon, 602 mots

ZTE s'investit plus fortement en France

Depuis dix ans, l'équipementier réseau ZTE est implanté en France. Il affiche des ambitions en particulier dans les systèmes radio, les smart cities, les collectivités locales, que ce soit aux côtés des RIP ou...

le 10/02/2016, par Didier Barathon, 372 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »