La Poste du Qatar teste l'efficacité de ses services avec des enveloppes RFID anonymes - Actualités RT RFID

La Poste du Qatar teste l'efficacité de ses services avec des enveloppes RFID anonymes

le 07/10/2008, par David Lentier, RFID, 352 mots

La poste du Qatar a utilisé un mélange de technologies RFID passives et semi-actives afin de mesurer sa qualité de service. Des lettres transportant des étiquettes RFID ont été suivies dans le système postal.

La poste du Qatar a utilisé la technologie RFID afin de mesurer la qualité de ses services. L'opération a été menée conjointement par les postes du Qatar, des Émirats arabes unis et d'Arabie saoudite. Au cours du test, la poste a utilisé des systèmes RFID passifs et semi-actifs. Il s'agissait donc également d'évaluer l'efficacité de plusieurs technologies RFID pour mesurer la qualité des services postaux dans les trois pays. Des lecteurs fixes RFID ont été installés en même temps que d'autres antennes dans les centres de tri postal des trois pays concernés. Il fallait suivre des enveloppes tests anonymes contenant des étiquettes RFID. Cela a donné une vue d'ensemble de l'acheminement du courrier et permis d'appréhender les délais et les chemins empruntés par les plis, de leur collecte à leur livraison. Étiquetées puis envoyées par une société tierce, ces lettres tests anonymes ont été mélangées à des envois normaux et détectées à leur arrivée au centre de tri. Installés à l'entrée et à la sortie de chaque centre de tri, les lecteurs RFID ont détecté les étiquettes contenues dans les lettres, sans nécessiter de contact visuel ou de lecture individuelle. Ces lettres tests ont ensuite à nouveau été détectées à leur sortie du centre. Une base de données mesurant la qualité de service a été créée grâce aux enregistrements des horaires et de détection. Les nouvelles directives de l'UPU (Universal Postal Union) imposent aux entreprises postales d'être en mesure de prouver l'efficacité de leurs livraisons. Dans le cas contraire, les postes sont exposées à des contraventions. « Les solutions RFID précédentes, qui dépendaient des technologies RFID actives, étaient très coûteuses. Nous venons de prouver que le suivi postal peut être géré efficacement et à moindre coût sur une plateforme passive/semi-active. » affirme Catina Aghayan, conseillère en qualité et en développement à la poste du Qatar. Les solutions de Motorola et de Track IT ont été utilisées pour ce test.

Un projet de bague avec une puce NFC intégrée séduit les internautes

La technologie sans fil NFC, de plus en plus intégrée dans les smartphones, permet l'échange de do

le 29/07/2013, par Relaxnews, 146 mots

L'armée française suit ses équipements avec des puces RFID

Le projet SILRIA (Système d'Information Logistique de suivi de la Ressource Inter-Armées) prévoit d'étiqueter le matériel avec des puces RFID. Il vient d'être attribué par le ministère de la Défense à un...

le 02/04/2013, par Bertrand LEMAIRE, 235 mots

MWC 2013 : Les grands opérateurs mobiles asiatiques coopèrent sur les...

Les trois plus grands opérateurs de Chine, Japon et Corée sont tombés d'accord pour assurer l'interopérabilité de leu

le 25/02/2013, par Jean Pierre Blettner avec IDG News Services, 255 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »