La standardisation des applications sans contact préoccupe le secrétaire d'état à l'industrie - Actualités RT RFID

La standardisation des applications sans contact préoccupe le secrétaire d'état à l'industrie

le 26/05/2008, par Jean Pierre Blettner, RFID, 314 mots

La standardisation des applications sans contact préoccupe le secrétaire d'état à l'industrie

Luc Chatel, secrétaire d'Etat chargé de l'Industrie et de la Consommation, annonce la création d'un forum des services mobiles sans contact. L'objectif principal est de réunir autour d'une table tous les acteurs du domaine des applications sans contact créées grâce aux technologies de type NFC (Near Field Communication). « Un tiers des téléphones mobiles vendus dans le monde sera équipé d'une puce sans contact en 2011, a souligné Luc Chatel, lors d'une conférence de presse, il est urgent de faire coopérer des acteurs qui n'ont pas l'habitude de travailler ensemble". La répartition des revenus issus des applications sans contact Sont ainsi concernés : les opérateurs mobiles, les banques, la grande distribution, les opérateurs de transport (SNCF, ...), les industriels (cartes SIM, composants NFC, téléphones mobiles, ...), etc, ... afin de définir des standards d'intéropérabilité. Les questions à résoudre seront tant techniques qu'économiques. Il s'agit d'éviter la situation japonaise dans laquelle il y a autant de solutions que d'acteurs. Tous les sujets doivent être abordés dans le cadre de ce forum même la répartition de la fameuse création de valeur, c'est-à-dire quels seront les modèles économiques de répartition des revenus entre les opérateurs mobiles et les banques en particulier, chacun ayant tendance à tirer la couverture à lui. Des accords bi-latéraux La démarche du ministre part d'un bon sentiment d'accélérer les déploiements d'applications sans contact même s'il ne débloque qu'un très modeste million d'euro pour inciter à l'arrivée d'une application en île de France en 2009. Reste que les vrais enjeux se résoudront par des accords spécifiques entre chaque opérateur et chaque banque, par exemple, en ce qui concerne les applications de paiement sans contact, telles qu'elles sont expérimentées déjà depuis plusieurs mois dans le cadre du projet Pegasus. Par ailleurs, le Forum devra estimer les coûts d'investissements, et les bénéfices pour les consommateurs. Les opérateurs mobiles et les banques devront définir une charte de déploiement rapide des services mobiles sans contact.

Un projet de bague avec une puce NFC intégrée séduit les internautes

La technologie sans fil NFC, de plus en plus intégrée dans les smartphones, permet l'échange de do

le 29/07/2013, par Relaxnews, 146 mots

L'armée française suit ses équipements avec des puces RFID

Le projet SILRIA (Système d'Information Logistique de suivi de la Ressource Inter-Armées) prévoit d'étiqueter le matériel avec des puces RFID. Il vient d'être attribué par le ministère de la Défense à un...

le 02/04/2013, par Bertrand LEMAIRE, 235 mots

MWC 2013 : Les grands opérateurs mobiles asiatiques coopèrent sur les...

Les trois plus grands opérateurs de Chine, Japon et Corée sont tombés d'accord pour assurer l'interopérabilité de leu

le 25/02/2013, par Jean Pierre Blettner avec IDG News Services, 255 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »