La ville de Noisy-Le-Sec tire un premier bilan de sa migration vers la ToIP - Actualités RT VoIP/ToIP

La ville de Noisy-Le-Sec tire un premier bilan de sa migration vers la ToIP

le 03/07/2009, par reseaux-telecoms.net, VoIP/ToIP, 466 mots

Noisy Le sec a migré 500 postes téléphoniques vers la TOIP. Ses outils de communication sont 100% sous IP. Grâce à la rationalisation de ses infrastructures télécoms, elle affirme avoir réduit les coûts d'exploitation de la DSI de 20% en 2006 et de 30% en 2007.

La ville de Noisy-le-Sec a migré son infrastructure réseau et l'ensemble de ses systèmes de communication sur un réseau IP. Avec ses 40 000 habitants et ses 1100 employés répartis en une cinquantaine de bâtiments administratifs, la ville entendait moderniser ses infrastructures de communication. Parmi les objectifs : améliorer la qualité de service dispensée aux citoyens. Ses anciennes installations télécoms et réseau étaient trop nombreuses, et trop coûteuses. Afin de maîtriser ses dépenses en téléphonie, elle a construit une infrastructure prête à accueillir la téléphonie sur IP ainsi que de nouveaux services. Les applications ont pour vocation d'assurer l'évolution vers un guichet unique, afin que les citoyens effectuent l'ensemble de leurs démarches administratives en un même lieu : carte nationale d'identité, passeport, sortie de territoire, attestation d'accueil, légalisation de signature, mais aussi inscriptions scolaires, garderie et restauration scolaire. La solution déployée consiste en 500 postes téléphoniques IP et l'intégration d'une infrastructure de communication 100% IP, laquelle comprend une solution de communication unifiée et une messagerie vocale. Ce sont les solutions Cisco qui ont été installées : Call Manager et la messagerie vocale Unity. L'infrastructure réseau de convergence a été mise en place par l'intégrateur INEO Com. Le standard de la mairie est quant à lui équipé d'un serveur vocal et le service d'accueil est adapté au public sourd et malentendant. L'infrastructure réseau de la ville a été totalement refondue. Les services administratifs ont vu leur débit internet passer de 2 Mbit/s à 40 Mbit/s. La couverture WiFi des bâtiments contribue à augmenter la mobilité et la « joignabilité » des employés. La directrice de la crèche de la ville est par exemple désormais joignable en permanence sur un numéro unique grâce aux téléphones WiFi. Le centre municipal de santé bénéficie d'une infrastructure à haute disponibilité, répondant aux pré-requis d'un projet de numérisation des radios et de transport numérique des fichiers vers le centre hospitalier. « Prendre le virage de la ToIP s'est révélé d'un grand intérêt, tant en termes de retour sur investissement que d'usages », déclare Frédéric Vannier, directeur du service informatique et télécommunications de la mairie de Noisy-le-Sec. « La mairie dispose aujourd'hui d'une infrastructure évolutive prête à accueillir les évolutions futures au service des citoyens. » Cette infrastructure permet de constater le retour sur investissement et les bénéfices suivants : une réduction du budget de fonctionnement associé à la DSI de l'ordre de 20 % a été constatée sur l'exercice 2006 et de plus de 30 % en 2007. L'accompagnement des employés par la mise en place de plans de formations a assuré une véritable montée en compétence : ils peuvent ainsi consacrer davantage de temps à la mise en place de nouveaux projets.

Cisco acquiert Voicea et ses outils de transcription vocale basés sur...

Cisco réorganise son logiciel de collaboration et envisage de nouvelles capacités d'intelligence artificielle. En l'espèce, l'acquisition de Voicea va enrichir son initiative de « collaboration cognitive »....

le 08/08/2019, par Matthew Finnegan, Computerworld (adaptation Jean Elyan), 743 mots

Comment Homebox passe à la ToIP

Le passage à la ToIP emprunte des chemins différents suivant l'organisation interne des entreprises. L'une des plus complexe concerne les réseaux d'agences où la sécurité et la qualité de service  sont...

le 13/02/2014, par Claire Gerardin, 531 mots

Centrex : Nerim y croit et mobilise ses intégrateurs

Le centrex est en France un vieux sujet mais un marché qui n'a jamais vraiment décollé, selon le cabinet Scholé. Un énorme décalage existe entre les discours des fournisseurs et la réalité du marché....

le 30/01/2014, par Jean Pierre Soulès, 522 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...