La WiFi Alliance s'inquiète de la concurrence du LTE sans licence - Actualités RT Mobiles

La WiFi Alliance s'inquiète de la concurrence du LTE sans licence

le 26/05/2015, par Didier Barathon, Mobiles, 462 mots

En apparence c'est une bataille pour la normalisation qui se profile, les partisans du WiFi réclamant celle du LTE-U. Pour ce dernier et les opérateurs qui en font la promotion, l'intérêt est surtout financier.

La WiFi Alliance s'inquiète de la concurrence du LTE sans licence

Le LTE-U, ou LTE sans licence (LTE for unlicensed spectrum) permet d'utiliser le spectre sans licence, mais dans la bande des 5 GHz, celle qu'utilise le Wifi. Les promoteurs de ce dernier, réunis au sein de la Wi-Fi Alliance, ont travaillé la semaine passée sur le sujet du partage du spectre entre les deux. En fait, l'Alliance voudrait que le LTE-U soit mieux normalisé afin de ne pas perturber les communications par Wifi. Problème, le WiFi est normalisé par l'IEE alors que le LTE-U l'est par le 3GPP.  Et les opérateurs du LTE-U ont mis sur pied un troisième organisme. 

Cette préoccupation d'une meilleure cohabitation entre WiFi et LTE-U rejoint celle de la FCC qui veut s'assurer, elle aussi, d'une bonne entente entre les deux technologies. Le régulateur a lancé en début de mois une consultation sur le sujet. Des opérateurs américains comme Verizon  ou T-Mobile ont des projets LTE-U très avancés. Les coûts du spectre devenant trop élevés, Verizon se tourne vers cette autre possibilité, le LTE-U. Il serait utilisé pour fournir des liaisons descendantes supplémentaires. Un avis qui a du poids, Verizon ayant suscité la création du Forum LTE-U, avec Alcatel-Lucent, Ericsson, Qualcomm et Samsung. Ce Forum se fait fort de normaliser le LTE-U dans sa version 1, disponible en 2016 ou 2017, d'ici là plusieurs opérateurs devraient déployer des formules pré-standard.

Le LTE-U plus efficace que le WiFi

Selon une étude menée aux Etats-Unis par le cabinet Signals Research Group, le LTE-U sera utilisé "principalement, sinon entièrement, pour les petites cellules." La plupart des opérateurs utiliseront le spectre sans licence tout en continuant sur les fréquences autorisées pour les services voix et données en temps réel telles que la voix sur LTE. Le LTE-U, toujours selon le Forum, fournirait deux à quatre fois plus de bande passante et utilisera le spectre plus efficacement que le WiFi. Quant aux éventuelles interférences, les partisans du LTE-U soutiennent qu'il utilise des mécanismes de détection évitant cet inconvénient. Le LTE-U Forum a d'ailleurs publié ce qu'il appelle "les spécifications de coexistence"  visant à assurer un partage équitable du spectre entre le LTE-U et le WiFi, ainsi qu'entre les opérateurs LTE-U entre eux.

Du côté de la WiFi Alliance on se montre assez sceptique face aux proclamations du Forum LTE. En soulignant l'intérêt financier des opérateurs. Les services LTE étant facturés de manière plutôt élevée, le LTE-U leur permettrait de s'adresser à leurs clients de manière plus favorable. La WiFi Alliance met en avant le fait qu'elle a déjà réussi à cohabiter avec le bluetooth.

En illustration : le découpage des différentes technologies LTE, LTE-U et WiFI

Les meilleurs VPN mobiles pour l'entreprise (2e Partie)

Voici une sélection de six VPN de fournisseurs différents. Chacun d'entre eux est capable de connecter en toute sécurité des périphériques mobiles à votre réseau d'entreprise, s'il prend en charge les options...

le 16/09/2019, par Tim Ferrill, CSO (adaptation Jean Elyan), 683 mots

Tout ce que vous devez savoir sur HarmonyOS

Lors de sa conférence développeurs annuelle qui a eu lieu la semaine dernière à Dongguan (Chine), Huawei a annoncé son propre système d'exploitation propriétaire Harmony OS. Voilà ce que l'on sait pour...

le 13/08/2019, par Fergus Halliday, IDG NS (adaptation Jean Elyan), 751 mots

Le smartphone pliable de Samsung est encore immature

Un smartphone pliable ? Mille fois non ! Apple a eu raison d'attendre avant de livrer un iPhone pliable. À une semaine de la commercialisation du Galaxy Fold, Samsung aurait sans doute préféré rédiger un...

le 19/04/2019, par Michael Simon, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 1112 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...