Le Big Data en forte croissance et dominé par l'Open Source, selon IDC

le 09/05/2012, par Jean Pierre Blettner, Infrastructure, 333 mots

Le Big Data en forte croissance et dominé par l'Open Source, selon IDC

L'écosystème mondial pour les logiciels Hadoop-MapReduce, au coeur de la révolution du Big Data, devrait passer de 77 millions de dollars en 2011 à 812,8 millions de dollars en 2016, soit une croissance moyenne annuelle de 60%, selon le cabinet d'études IDC. 

"Hadoop et MapReduce sont une tempête dans l'univers des logiciels. Ils inspirent une large gamme de projets" affirme Carl Olofson, Vice président chez IDC, en charge des logiciels de gestion de l'information.

Ces projets collectent des données structurées et non structurées, afin de produire des données qui permettront de donner soit des réponses uniques ; soit de servir de fondation à une gamme d'autres questions, recherches, ou requêtes ; ou pour être chargées dans des DataWarehouses, pour des requêtes plus systématiques et répétables.

"Le marché Hadoop et MapReduce va probablement se developer dans le sillage de l'écosystème Linux" ajoute Dan Vesset, vice président,Business Analytics Solutions chez IDC. « Dans les dix ans qui viennent, la majorité des revenus sera issu des vendeurs de matériel, d'applications, et de logiciels de déploiement, à la fois des vendeurs établis et des startups. Celles-ci, qui dans leur ensemble ont levé plus de 300 millions de dollars d'investissements de sociétés de venture capitalisme ».

Selon IDC, l'un des principaux moteurs de ce marché est la disponibilité croissante de données interactionnelles, d'attitude et de comportement à partir de sources telles que les medias sociaux (Facebook, Google+, twitter, ...) et d'autres applications web, et  une volonté de creuser ces données au niveau de leur valeur.

Outre la rareté des outils et du personnel qualifié, un facteur qui devrait inhiber la croissance du marché durant la période de prévision est la concurrence entre les éditeurs Open Source et leurs homologues proposant des logiciels propriétaires, ce qui pourrait conduire à une pression sur les coûts de licences de ces derniers. Cela devrait résulter dans une croissance plus faible que si les projets Open Source ne représentaient pas une si grande proportion de ce marché. 

Photo : Carl Olofson, Vice président chez IDC, pour les logiciels de gestion de l'information (D.R.)

Les États-Unis blacklistent 5 constructeurs de supercalculateurs...

Les entreprises américaines n'ont plus le droit de faire des affaires avec les entreprises sur liste noire. L'administration Trump a pris d'autres mesures contre la Chine, notamment l'ajout de plusieurs...

le 24/06/2019, par Mark Hachman, PC World (adaptation Jean Elyan), 663 mots

Avec le rachat de Cray, HPE renforce ses offres HPC en tant que...

En adossant ses offres de calcul haute performance à des supercalculateurs Cray, HPE pourra proposer des services d'intelligence artificielle, de trading financier haute fréquence et de création de jumeaux...

le 20/05/2019, par Tim Greene / Network World (adapté par Jean Elyan), 595 mots

Fujitsu veut produire le premier supercalculateur exascale ARM

Fujitsu et le Riken Advanced Institute for Computational Science ont annoncé l'achèvement du design de leur supercalculateur exascale Post-K tournant sur processeurs ARM. Le constructeur japonais espère...

le 09/05/2019, par Andy Patrizio, Network World (adapté par Jean Elyan), 501 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...