Le FBI veut son application pour espionner les réseaux sociaux - Actualités RT Sécurité

Le FBI veut son application pour espionner les réseaux sociaux

le 27/01/2012, par Serge LEBLAL, Sécurité, 224 mots

Pour exploiter les données publiées par les internautes sur les médias sociaux, le FBI veut développer une application d'espionnage spécialisée sur ces types de réseaux.

Le FBI veut son application pour espionner les réseaux sociaux

Le FBI américain envisage de développer une application qui lui permettra de suivre certains profils publics sur Facebook, Twitter et d'autres réseaux sociaux, afin de l'aider à mieux prédire le comportement des criminels, et de mieux réagir à des actions terrorisme et de troubles à l'ordre public.

Un appel d'offres a été publié par le FBI
(Federal Bureau of Investigation) demandant aux fournisseurs potentiels de contacter le Bureau. Le FBI veut définir les caractéristiques d'un tel système et évaluer son coût. Le service de police a déclaré que le système qu'il veut doit être capable de rechercher automatiquement les informations « disponibles publiquement » sur Facebook, Twitter et d'autres sites de médias sociaux à partir de mots clés. Des agents du FBI seraient ensuite automatiquement alertés à partir des indices dénichés sur « des manifestations, des incidents et des menaces potentielles ».

Les agents auraient la possibilité d'afficher toutes les informations sur une carte, et pourraient également ajouter d'autres types d'informations, notamment les incidents passés et les emplacements de bâtiments importants comme les ambassades et les installations militaires.

Le document note que les agents ont besoin de « localiser les agitateurs et d'analyser leurs mouvements, leurs vulnérabilités, leurs limites et les possibles mesures préventives ».



Pipka, un skimmer bancaire doté de capacités anti-forensics

Le script Pipka, récemment découvert par des chercheurs du Payment Fraud Disruption (PFD) de Visa, est capable de s'autodétruire après exécution de son code sur un site web, ce qui le rend très difficile à...

le 15/11/2019, par Lucian Constantin, CSO (adapté par Jean Elyan), 811 mots

Comment désactiver le protocole LLMNR dans Windows Server

De façon générale, LLMNR ou Link-Local Multicast Name Resolution (résolution de noms multidiffusion) n'est pas nécessaire dans les réseaux modernes et il laisse la porte ouverte aux attaques man-in-the-middle....

le 07/11/2019, par Susan Bradley, IDG NS (adaptation Jean Elyan), 809 mots

« Les entreprises plus ciblées que le grand public », selon Mikko...

Au cours des deux dernières années, les pirates ont changé de cible. Le grand public est moins visé que les entreprises, et les attaques contre ces dernières sont de plus en plus sophistiquées. Lors du CeBit...

le 04/11/2019, par Julia Talevski, ARNnet (adapté par Jean Elyan), 590 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...