Le Pentagone a bien été la cible de hackers - Actualités RT Sécurité

Le Pentagone a bien été la cible de hackers

le 05/09/2007, par Miléna Nemec-Poncik, Sécurité, 236 mots

Les attaques auxquelles le Pentagone a dû faire face en juin dernier auraient un début d'explication. D'après le Financial Times, ces intrusions (qui avaient contraint le département de la Défense américaine à débrancher la messagerie de quelque 1500 PC) proviendraient de militaires chinois. Le quotidien londonien cite notamment un ancien membre du département de la Défense américaine qui affirme que ce type d'incident n'est pas le premier du genre : les militaires chinois auraient déjà pénétré les systèmes informatiques du gouvernement. Les informations récupérées par les hackers n'étaient apparemment pas critiques, mais elles prouvent que même les réseaux informatiques les plus protégés de la planète sont loin d'être infaillibles, et peuvent être paralysés à tout moment. Habituellement coi à propos des enquêtes ou incidents de ce genre pour des raisons de sécurité, le Pentagone a toutefois reconnu hier être la cible de régulières tentatives de piratage informatique venant du monde entier, sans toutefois citer la Chine. Le major Patrick Ryder, porte-parole du ministère américain de la Défense se veut rassurant : « le Pentagone surveille étroitement ses réseaux informatiques pour éviter les intrusions, et dispose de procédures adéquates pour y répondre », a-t-il déclaré à l'AFP. Du côté chinois, le porte-parole du ministère des affaires étrangères Jiang Yu s'est empressé de démentir ces accusations. « Elles sont non seulement sans fondement, mais aussi la démonstration d'une mentalité de guerre froide ». Il y a une semaine, l'Allemagne était elle-même la cible d'attaques similaires.

Comment prévenir une rupture VPN avec IPv6

Si les VPN d'accès à distance ne sont pas correctement configurés, le trafic IPv6 de périphériques distants peut échapper aux contrôles de sécurité de l'entreprise. Les entreprises qui ne savent pas...

le 17/10/2019, par Scott Hogg, Network World (adaptation Jean Elyan), 1217 mots

Sodinokibi, le ransomware qui rapporte des millions de dollars

Des chercheurs en sécurité estiment que, d'après les portefeuilles bitcoins qu'ils ont pus tracer, les créateurs du ransomware Sodinokibi, cousin de GrandCrab, ont empoché au moins 4,5 millions de dollars. En...

le 15/10/2019, par Lucian Constantin, CSO (adapté par Jean Elyan), 709 mots

VMware crée une unité de sécurité intégrée basée sur la technologie...

La technologie de sécurité cloud native aux points terminaux de l'entreprise de cybersécurité Carbon Black, acquise pour 2,1 milliards de dollars, va permettre à VMware d'offrir une sécurité intégrée plus...

le 11/10/2019, par Michael Conney, Network World (adapté par Jean Elyan), 840 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...